27
Août
2012

championne du monde du remplissage de corbeilles à pollen

A proximité du rucher d’autres butineurs font des réserves pour l’hiver.

Si l’un d’entre vous connait le nom de cette abeille, nous sommes  preneur.

Ecrit par Régis dans : Bon à savoir,Non classé | Tags : Commenter cet article
02
Juin
2012

Du vent dans les voiles

Une fois n’est pas coutume, nous ne parlerons pas d’abeilles aujourd’hui, mais de l’association « L’attitude Océane » qui se propose de vous emmener sur les eaux bleues de la Bretagne. Si vous souhaitez naviguer , je vous recommande sans hésiter  Thomas et Sara qui vous accueilleront sur leur bateau « Nunatak »  pour vous apprendre à naviguer, vous perfectionner ou tout simplement passer un moment  de détente. Tous les deux ont un palmarès de navigation impressionnant ( 20 ans de mer, Alaska, Cap Horn, Antarctique, Pacifique, Brésil…) et une sincérité d’aventuriers qui feront de ce voyage une parenthèse inoubliable.

www.duventdanslesvoiles.org

06 32 59 40 92

Ecrit par Régis dans : Non classé | Commenter cet article
16
Sep
2011

Conservation des fruits grâce à la propolis

La propolis est bien connue pour ses propriétés bénéfiques pour l’homme, mais elle présente aussi des qualités anti-bactériennes et antifongiques (empêche la prolifération de champignons) reconnues. C’est d’ailleurs notamment  pour cette raison que les abeilles l’utilise. A proximité de l’un de nos rucher se trouvent un poirier et un pommier. Bien que retournés à l’état sauvage depuis de nombreuses années, ils offrent encore de beaux fruits. Cette année la récolte a donnée de 17 kg de poires et 8 kg de pommes.  Nous avons alors cherché un moyen de conserver ces fruits le plus longtemps possible et l’idée de la propolis est venue.

Chaque fruit a été peint avec une solution de propolis diluée dans de l’alcool alimentaire.


Après quelques minutes, l’alcool s’évapore et la propolis fait un joli vernis sur le fruit. Nous espérons que la propolis va permettre d’augmenter la durée de conservation. Les fruits qui ont ensuite été placé sur de la paille dans des cagettes et stockés dans notre atelier dans un coin sombre. L’opération a été effectuée vers le 20 aôut. Mi-septembre, les fruit sont toujours en parfait était de conservation.

Nous vous tiendrons au courant de l’expérience. Si certain d’entre vous ont déjà tenté ce genre d’expérience, nous serions heureux d’échanger avec eux.

25
Août
2011

Dernière floraison de l’été sur le rucher de Fouras

et dernière chance pour les abeilles de rentrer un peu de pollen avant l’arrivée de l’automne…

20
Juin
2011

Abeilles sur la chicorée

Devant notre rucher de Fouras se trouve un grand champ de chicorées. Sur cette parcelle, nous avions planté un mélange d’espèces mellifère (phacélie, trèfle, sainfoin..), mais la sécheresse de cette année a perturbé la pousse des plantes. La chicorée ne semble quand à elle pas réellement souffrir de cette sècheresse. Sur les deux première photos, on aperçoit nos ruches en arrière plan.

19
Juin
2011
17
Nov
2010
03
Nov
2010

Formation apiculture MAroc

‎18-20 octobre 2010 Formation apiculture pour les pêcheurs de Dikky, au Maroc.

Dans le cadre du développement d’activités de diversification, des pêcheurs
de la communauté de Dikky au Maroc, ont reçu une formation en apiculture durant
la semaine du 18 au 22 d’octobre.
Grâce à cette formation organisée et financée par le projet ArtFiMed, les
pêcheurs vont apprendre un nouveau métier qui va leur permettre de
progressivement disposer de revenus complémentaires à ceux générés par la
pêche.

Pour ce faire et pour faciliter le developpement de cette activité, le
Projet va, durant les prochains mois, organiser un encadrement technique et appuyer
les pêcheurs à s’organiser.

ArtFiMed remercie Monsieur C.Poirot et « Un toit pour les abeilles » pour
l’assistance apportée pour l’organisation et la réussite de cette
formation.

http://www.faoartfimed.org/

Ecrit par Un toit pour les abeilles dans : Non classé | Tags : , , Commenter cet article
03
Nov
2010

Allumer le feu !

Le froid est là, les abeilles s’endorment peu à peu, les apiculteurs se réchauffent à l’ancienne…

Allumer le feu ! from Un toit pour les abeilles on Vimeo.

Ecrit par Régis dans : Non classé | Commenter cet article
29
Sep
2010

Quelles abeilles… sans les plantes ?

A l’issue de cinq années d’études portant sur 4000 espèces végétales il apparaît que 22% doivent être classées comme « menacées », c’est ce que nous apprend un communiqué de l’Agence France Presse relayé par le site Cyberpresse : « Une plante sur cinq menacée de disparition ».

4% de ces 4000 végétaux sont «en danger critique», 7% «en danger» et 11% «vulnérables», essentiellement à cause des comportements humains (81% de responsabilité attribuée à nos actes contre 19% pour les phénomènes naturels).

On apprend dans cet article que « 33% des espèces ne sont pas assez connues pour établir un état de conservation » et que « 20 à 30% des plantes sur Terre n’ont pas encore été répertoriées, et les chercheurs craignent que certaines disparaissent avant même d’avoir été découvertes ».

Le travail a été effectué en collaboration avec l’UICN, qui publie « La Liste rouge mondiale des espèces menacées » : un tiers des amphibiens, un huitième des oiseaux, un cinquième des mammifères, un quart des conifères sont menacés d’extinction mondiale.

Il y a certes eu de tous temps des disparitions d’espèces mais le rythme semble s’être considérablement accéléré.

Cette nouvelle liste constitue un progrès important par le fait qu’elle embrasse un spectre plus large que les précédentes études, elle permettra un meilleur suivi dans le temps.

Mais pouvons-nous nous contenter d’observer, même avec précision, l’évolution des choses sans rien faire qui soit d’une ampleur suffisante pour stopper l’hémorragie ?

« La communauté internationale «a échoué dans l’objectif qu’elle s’était fixé en 2002» de freiner d’ici 2010 la perte de biodiversité, a reconnu Craig Hilton Taylor, représentant de l’UICN à la conférence de presse mardi. »

Les abeilles souffrent, leur butin maigrit…

Ecrit par Régis dans : Non classé | Commenter cet article
30
Août
2010

Coopérative de femmes au Maroc

Abderrahmane MEKKAOUI, le président de l’ONG « Le Forum Avérroes » nous a fait l’honneur d’une visite les 26  et27 Août à La Rochelle. Monsieur MEKKAOUI est un journaliste et écrivain Marocain. Il est aussi docteur en droit international, enseigne à l’université de Casablanca et donne régulièrement des conférences sur l’économie solidaire dans de nombreux pays.

Ces rencontre ont lieu dans le cadre d’un partenariat en L’ONG marocaine et « Un Toit Pour Les Abeilles ».

Les deux entités se sont associées pour soutenir des femmes marocaines en situation précaire.

Le projet consiste à créer une coopérative de femmes dans les montagnes du Moyen Atlas, à financer le matériel et l’installation d’une miellerie puis à les former à être apicultrices.

Cette action s’inscrit aussi dans un démarche de préservation de l’abeille mellifère.
Les entreprise et particuliers peuvent participer concrètement en parrainant les ruches de ces femmes (il suffira de choisir ‘Maroc’ au moment de l’inscription. chaque parrain disposera d’une ruche à son nom, d’un espace internet permettant de suivre l’avancée du projet, et recevra un miel à son nom.

Les premiers formateurs partiront pour le Maroc fin septembre 2010. Un premier rucher de 10 ruches sera mis en place à cette occasion.

Ecrit par Régis dans : Non classé | Commenter cet article
28
Juil
2010

Abeilles et autres invités sur les lavandes

Lors d’un déplacement dans le Lot-et-garonne, nous avons pris quelques photos d’insectes sur des lavandes en fin de floraison.


Ecrit par Régis dans : Non classé | Commenter cet article
27
Mai
2010

Maroc – région de Zagora : ruches murales / ruches sur les toits / Dadant

Ruches murales

Les ruches murales sont quasi invisibles. Des ouvertures sont créés lors de la construction du mur. Ces ouvertures sont ensuite obstruées par une planche recouverte d’argile et de paille. Une ouverture est laissée permettant le passage des abeilles. Parfois le passage se fait de l’autre côté du mur par une pièce de terre cuite percée de plusieurs trous. La récolte, si elle peut avoir lieu, permet d’obtenir environ 6 à 8 kg de miel par an sur une ruche.

147-ruche-murale 148-ruche-murale 148-1-ruche-murale

Ruches sur les toits

Le toit de certaines maisons est habité par les abeilles. Des ruches en terre ( non cuite) sont construites. La récolte se fait en éventrant la ruche pour accéder aux rayons, puis en refermant cette dernière avec de l’argile fraiche. Sur ces toits la température est très élevée en été, mais l’abeille semble bien résister.

150-ruche-toit 151-abeille 149-ruche-toit

Tentative avec des ruches Dadant

Ibrahim a tenté d’élever quelques colonies dans des ruches Dadant, mais sans succès. Les ruches  qu’il a pu se procurer sont de mauvaise qualité et certaines cotes fondamentales comme l’écartement entre chaque cadre n’est pas constant. N’ayant pas eu de formation sur l’utilisation de ce type de ruche, cette tentative n’a rien donnée…il est donc revenu à l’apiculture traditionnelle et perpétue ainsi ce savoir faire ancestral.

152-dadant 153-dadant 154-dadant

155-dadant 156-dadant 157-dadant

Ecrit par Régis dans : Non classé | Tags : , Commenter cet article

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | un toit pour les abeilles