14
Avr
2011

Lettre des ruchers

La vie a repris sur les ruchers…on entend le bourdonnement des ruches, ça y est, c’est le printemps !

Comme pour tous les animaux, le rythme de l’abeille suit le cycle du soleil. Son activité, très réduite durant tout l’hiver, reprend au fur et à mesure de l’arrivée du printemps et de l’allongement des jours.

Dans la ruche, la reine accélère le rythme de la ponte et les nourrices élèvent les premières générations afin que la colonie soit prête aux premières miellées. La ruche va ainsi très rapidement va doubler sa population pour atteindre 60 000 individus environ.

Les  floraisons de printemps ont par ailleurs démarré (pruneliers, fruitiers, pissenlit, aubépine, saule, colza…).

Du côté des apiculteurs, les visites de printemps ont  été entreprises  sur leurs ruchers.
C’est le moment où les apiculteurs font un état des lieux de leurs colonies qui sortent de l’hivernage.
Ils  évaluent ainsi  les premières décisions à prendre pour l’avenir de leurs abeilles.

Alors, quand la température est d’au moins 16°C et par beau temps, les apiculteurs ouvrent les ruches pour un contrôle de l’état sanitaire.
Cette visite permet de vérifier les provisions, de déterminer la force de la colonie et l’état de la reine qui eux même informent sur la qualité de la reine et la vitalité de la colonie.
Enfin, c’est la période du nettoyage et de la désinfection du fond des ruches (plancher).

Un hiver rigoureux, un environnement contaminé et de multiples facteurs croisés ont amené à des pertes constatées en ce printemps qui avoisinent 50 %chez certains apiculteurs.

C’est après ce rude constat que les apiculteurs  entament actuellement les opérations pour renouveler leurs colonies (élevage de reines, création d’essaims…) et ainsi repeupler les ruches mortes.

Cette lettre est aussi l’occasion, de vous remercier pour vos parrainages qui nous permettent de soutenir l’abeille tout au long de l’année.

Par ailleurs, si nous regardons l’année écoulée, près de 500 ruches ont pu être installées et nombreux apiculteurs ont ainsi pu nous rejoindre.

Parrainer des abeilles, c’est surtout permettre la création de colonies d’abeilles par la multiplication de petits ruchers et le maintien de ruches dans nos campagnes.

Mais, c’est aider également financièrement les apiculteurs face aux difficultés qu’ils connaissent ces dernières années.

Alors, tout simplement un grand merci.

Ecrit par Un toit pour les abeilles dans : Lettre des ruchers |

Pas de commentaire »

Flux RSS des commentaires pour cet article.

Laisser un commentaire

 

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | un toit pour les abeilles