07
Mai
2010

Abeilles et apiculture au Tadjikistan

Fabrice est en mission au Tadjikistan, au cours d’une de ses expeditions il est tombé sur un rucher !  Voici quelques photos ainsi que le message qu’il nous a fait parvenir.

Depuis la mi-avril l’hiver s’éloigne du Tadjikistan et la période des premières miellées s’ouvre. D’une semaine à l’autre ces hautes vallées se couvrent de milles fleurs comme après l’orage dans les déserts chauds et les grandes plaines africaines. Un phénomène très particulier. Les apiculteurs locaux transhument souvent leurs ruches dans les vallées accessibles uniquement par la route à mesure de l’évolution des floraisons. J’ai eu la chance de gouter quelques-uns de ces nectars, frais et fruités à la fois, un délice.

Depuis la mi-avril l’hiver s’éloigne du Tadjikistan et la période des
premières miellées s’ouvre. D’une semaine à l’autre ces hautes vallées se
couvrent de milles fleurs comme après l’orage dans les déserts chauds et les
grandes plaines africaines. Un phénomène très particulier. Les apiculteurs
locaux transhument souvent leurs ruches dans les vallées accessibles
uniquement par la route à mesure de l’évolution des floraisons. J’ai eu la
chance de gouter quelques-uns de ces nectars, frais et fruités à la fois, un
délice.
Ecrit par Un toit pour les abeilles dans : Vie de l'entreprise | Tags : Commenter cet article

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | un toit pour les abeilles