Akalix

Logo Akalix
Akalix, spécialiste de la rénovation et de l’aménagement d’intérieur Située en région parisienne, la société Akalix intervient à votre demande pour effectuer les travaux d’aménagement et de rénovation de votre intérieur. Forte de plusieurs domaines de compétence complémentaires, l’équipe d’Akalix est en mesure de réaliser tous les ouvrages d’électricité et de plomberie, de menuiserie, de maçonnerie ou encore de carrelage nécessaires à la livraison d’un travail clé en main de qualité.


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

Ayant connu le milieu de l'apiculture plus jeune par ma famille et étant inquiet de l'avenir de ces insectes fragiles indispensables a notre biodiversité, je n'ai pas hésité à parrainer une ruche avec ma société pour aider un apiculteur de ma région.

La ruche en images

  • La ruche Akalix
  • La ruche Akalix

L'apiculteur : Stéphane JOURDAIN

UTPLA apiculteur Stéphane JOURDAIN

Stéphane a débuté il y a 4 ans, suite à un arbre mort, un noyer creux, qui s'est écrasé, dans la cour de son atelier, et qui logeait un bel essaim que personne n'avait vu à 7 mètres du sol.
Les abeilles l'ont toujours attiré depuis enfant, et cette occasion l'a poussé à franchir le pas.

Il dispose maintenant, après 4 ans de travail, d'une vingtaine de ruchers, soit des ruchers d’élevage d'abeilles, soit des ruchers de production, ces derniers migrant en fonction des floraisons.
Il récolte 7 miels différents en fonction des saisons et des emplacements des ruches dans un rayon de 40 km autour de son atelier, exclusivement sur le vexin.

Stéphane est inscrit à titre professionnel depuis quelques mois, comme agriculteur, branche apiculture.
Il a tout appris par lui-même, en lisant beaucoup et en faisant beaucoup de bêtises; il a la chance d'apprendre vite et d'être autodidacte.

La presse en parle... on a besoin de vous

Chers parrains,

J'espère que vous allez bien et que vous avez pu profiter d'une petite pause estivale...
Pour moi c'est encore un peu la course au rucher mais je tiens bon et suis le rythme de nos petites abeilles.

Et je suis content car des médias m'ont contacté ces derniers mois pour évoquer les difficultés du métier d'apiculteur, les dangers autour des pesticides et bien sûr pour sensibiliser autour du rôle essentiel joué par l'abeille.
C'est d'ailleurs la raison de ce petit mail qui j'espère récoltera quelques retours favorables.

J'ai en effet besoin de vous, sur mon rucher pour un reportage BFM TV qui se tourne en ce moment. Le journaliste souhaiterait pouvoir interviewer un parrain des ruches du Vexin demain, mardi 8/08/17 dans la journée.
L'une ou l'un d'entre vous serait-il disponible pour venir me rendre visite ainsi qu'à vos abeilles ? Ce serait vraiment une très heureuse nouvelle. Rien de bien compliqué... Il faudrait juste expliquer au journaliste ce qui vous a poussé à parrainer des abeilles... Votre prise de conscience autour de la disparition des abeilles et du rôle essentiel de pollinisatrice qu'elles jouent dans la nature ! Bref, laissez parler votre coeur ;-)
Si vous êtes disponible, pourriez vous contacter directement Pierre au 06 40 70 45 53 qui répondra à vos questions et vous en dira plus sur le reportage en lui même...
On ne le répètera jamais assez : ON A BESOIN DE VOUS !
Stéphane,

 

Voir toutes ses actualités


Aux ruchers du Vexin

Aux ruchers du Vexin

L'atelier de l'exploitation naissante est situé à Enfer (95420) ca ne s'invente pas; quoi de mieux pour faire du miel d'Enfer?
Printemps crémeux, tilleul crémeux, acacia, toute fleurs d'été et forêt forte tendance châtaignier... un autre miel de forêt sans châtaigner très doux et parfumé mais aussi un spécial de fleurs de falaises calcicoles riches en huiles essentielles, ramassé en septembre (coteaux de seine).

En 2016, Stéphane a 220 colonies. 80 étant une base pour l'élevage, le reste des colonies de production.
Comme tous les ans, un certain nombre sont défectueuses et nécessitent d'être remplacées.

A terme d'ici 3 ans, Stéphane désire atteindre un nombre de ruches de production de miel de 350 ruches et de 100 ruches souches de production d'essaims.
Il pense aussi faire des transformations à partir de ses miels comme du pain d'épices au feu de bois, nougats et autres bonbons, et spiritueux. Il a par ailleurs suivi des formations en pâtisserie et en confiseries, sur bases miel en 2015.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?

Le plus dur est passé. Finis les essaimages répétés et la course aux miellées…
On va commencer à se diriger tout doucement vers la préparation de l’hivernage. Les abeilles s’agitent encore dans la ruche et profitent des dernières floraisons proposant quelques nectars sucrés et pollen. Mais le rythme se ralentit légèrement. Tout doucement les fleurs vont commencer à se flétrir clôturant ainsi une période intensive de miellées abondantes.
Les récoltes de miel s’achèvent sur certains ruchers. Pour les retardataires qui attendent les ultimes floraisons estivales il ne va plus falloir trop tarder maintenant.
Car fin août, début septembre, l'apiculteur va préparer les abeilles à leur entrée en période d’hivernage… Car oui, les abeilles hivernent durant la période de froid ! C’est qu’elles n’aiment pas trop ça le froid nos abeilles !



En attendant la colonie est organisée et le changement de rythme qui s’opère dans la nature, la pousse à revoir sa composition au sein de la ruche.

Zoom sur … La colonie de fin de saison

Exit les mâles qui vont être gentiment remerciés à la fin de l’été et raccompagnés aux portes de la ruche. Ne minimisons pas leur rôle essentiel de reproducteur car ces faux-bourdons, qui naissent d’ovules non fécondées, vont permettre de remplir la spermathèque des reines durant le vol nuptial.
Les mâles, qui féconderont une reine mourront quelques minutes après leur accouplement, car si les abeilles perdent une partie de leur abdomen avec leur dard, les faux-bourdons perdent une partie de leur système reproducteur qui reste accroché à la reine fécondée.
Hélas, mise à part leur rôle reproducteur, les faux bourdons ne participent pas aux travaux de la ruche. Ils deviennent une bouche à nourrir inutile. Durant l’hivernage les réserves vont se consommer petit à petit en fonction des besoins au sein de la colonie. Il faut donc essayer de conserver une équipe réduite où chaque abeille a un rôle à jouer…
Les faux-bourdons qui n’auront pas fécondé de reines et qui seront encore à la ruche, vont être expulsés et vont devoir s’en aller !
Pas simple la vie de mâles chez les abeilles !


De son côté, l'apiculteur …


Pour l’apiculteur, c’est la période de récoltes des dernières hausses, parties supérieures qu’il ajoute sur le corps des ruches pour récolter le miel.
Il va pouvoir ensuite extraire le miel dans sa miellerie et le mettre en pot.

Le miel extrait à froid est naturellement liquide lors de la mise en pot. C'est ensuite que survient le phénomène de cristallisation, dont nous vous avons déjà parlé ici. La cristallisation est un phénomène naturel et complexe qui intervient à différentes vitesses, mais qui demeure inévitable.

Le Saviez – vous ?

La bruyère est une plante qui fait de la résistance. Alors que la plupart des floraisons cessent à la mi-août, la bruyère callune, ou « Calluna vulgaris » peut prolonger sa floraison jusqu'en septembre.
La bruyère callune est une plante d'Europe, Afrique du Nord et Asie Mineure.
Les bruyères poussent surtout dans les sols siliceux. Ce sont tantôt des arbrisseaux ou des sous-arbrisseaux, tantôt de véritables arbustes. Disposées en grappes, les fleurs sont le plus souvent roses, parfois blanches ou verdâtres.

 

Un peu de poésie … La citation du mois !

« Abeille : Petit insecte capable de fabriquer du ciel. » de Pef Extrait du Dictionnaire des mots tordus




Imprimer la page

Retour