Astre - TCP

Logo Astre - TCP

TCP - Transport et Logistique est une PME familiale et indépendante créée en 1945 qui a su prospérer durant toutes ces années. Acteur majeur dans la région, TCP se positionne aujourd'hui comme un conseiller en apportant les solutions adaptées aux problématiques de transport et de logistique. Pour répondre aux besoins de nos clients, TCP est structurée par pôles de compétences. Cette organisation centrale a pour objectif de répondre de façon optimale au cahier des charges de notre clientèle - TCP Messagerie : Au départ de notre site, nous relions 10 plateformes régionales. Que ce soit par la messagerie (plateforme de traitement de 86 portes avec chaîne automatisée) ou le réseau palette (1 à 3 palettes), les marchandises sont tracées en continu grâce au pointage par codes-barres. - TCP Distribution : Nous acheminons vos marchandises de 1 à 33 palettes sur toute la France avec notre propre flotte sécurisée; équipée matières dangereuses et constituée de l'informatique embarqué. - TCP Logistique : Nous gérons l'ensemble du processus logistique, de la réception des colis jusqu'à la préparation des commandes. Notre système d'information nous permet d'avoir une traçabilité complète des marchandises. TCP en quelques chiffres : 288 collaborateurs répartis sur 5 sites qui sont St André les Vergers, Ste Savine, Sens, Sézanne et Epernay. 280 cartes grises dont 115 véhicules moteurs. 57000 m² d’entrepôts.


Voir leur site internet



GROUPE : ASTRE SIEGE

Depuis de nombreuses années, TCP s’est engagé pour l’environnement via une Charte environnementale interne puis en étant l’une des premières entreprises de la Région à signer la Charte objectif CO² les transporteurs s’engagent auprès de l’ADEME et la DREAL. Pour encore aller plus loin dans son engagement et le développement durable, TCP s’est engagé dans une démarche d’auto-évaluation LUCIE26000 supervisée avec l’Agence Lucie fin décembre 2016 et a pour objectif la Labellisation RSE en fin d’année. Afin de répondre à l’engagement N°4 de la RSE qui est de préserver l’environnement et plus particulièrement de contribuer à la protection et à la valorisation des écosystèmes, il nous semblait tout naturel de parrainer une ruche pour sauver les abeilles.

La ruche en images

  • La ruche Astre - TCP
  • La ruche Astre - TCP
  • La ruche Astre - TCP
  • La ruche Astre - TCP
  • La ruche Astre - TCP
  • La ruche Astre - TCP
  • La ruche Astre - TCP
  • La ruche Astre - TCP

L'apiculteur : Nicolas et Francesco DESFORGES

UTPLA apiculteur Nicolas et Francesco DESFORGES

Nicolas et Francesco sont deux amis apiculteurs du Nord de la Seine et Marne.
Ils ont décidé de travailler ensemble en exploitant chacun leurs ruches sur des ruchers partagés et en ayant investi dans du matériel commun pour la miellerie.
Tous les deux pratiquent une apiculture sédentaire et respectueuse de l’abeille.
Ils sont sensibilisés aux problèmes de la biodiversité.
Leur cheptel est de 70 ruches environ.
Ils travaillent avec des ruches Dadant 10 cadres.

Ils consacrent principalement leur activité à la production de miels.
Ils font également de l'élevage de reines pour créer des essaims destinés pour la cheptel et à la vente.  

Quelques nouvelles de nos avettes

Chers parrains,

En ce début de mois de février, nous vous donnons quelques nouvelles de nos avettes.
La saison n’a pas encore démarré que nous sommes déjà contrariés.
Les rafales de vent de ces derniers jours ont fait des dégâts : des ruchettes renversées, des toits envolés sur plusieurs ruches.
Nous sommes intervenus au plus tôt ce qui a permis de limiter les pertes. Nous ferons un bilan lorsque la météo et les températures permettront d’ouvrir les ruches.

Comme un problème n’arrive jamais seul, nous avons eu des ruches de volées.
Il s’agissait de colonies issues de souches de valeurs. Autant dire que la perte est immense.

Cette année, nous n’avons pas eu d’hiver. Hormis quelques gelées blanches, il n’a pas fait très froid. La végétation a démarré.
Les reines ont repris leurs pontes il y a 2-3 semaines déjà. Les abeilles rentrent du pollen (noisetiers) au cours des journées douces en température.
Les ruches sont lourdes, signe de présence de réserve en quantité. Il faudra accroitre la surveillance dans les semaines qui viennent, la consommation va augmenter avec la reprise d’activité des abeilles et l’absence de fleuraison de plantes mellifères.

La nouvelle saison se prépare doucement avec la pose de feuilles de cire sur des cadres en vue du remplacement des anciens cadres dans les ruches.
Nous attendons les premières journées de mars avec des températures autour de 15°C pour ouvrir les ruches et faire un premier bilan et définir la stratégie à mettre en place cette année.
Nous reviendrons vers vous lorsque la saison sera plus avancée pour vous donner des nouvelles des colonies que vous soutenez.

A très bientôt,
Francesco et Nicolas

Voir toutes ses actualités


Le rucher de la Violette

Le rucher de la Violette

Le rucher de la Violette est installé dans une zone de bois et de culture.

Les abeilles trouvent à proximité une nourriture saine et variée : aubépine, prunellier, acacia, tilleul, châtaignier, luzerne...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en février ?

Commençons le mois de février avec une nouvelle qui ravira les défenseurs de la biodiversité : depuis le 1er janvier 2020, un décret paru au Journal Officiel interdit la commercialisation en France de deux pesticides de la famille des néonicotinoïdes, fabriqués à base de sulfoxaflor. Apparus dans les années 1990, les néonicotinoïdes sont devenus les insecticides ...




Imprimer la page

Retour