HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT

Logo HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
En plus de notre situation ideale sur le Vieux-Port, notre hotel de 189 chambres et 672m2 de salles de reunion dispose de 2 restaurants, un bar lounge, une piscine exterieure ouverte de 6h a 23h avec une vue incroyable sur la Citadelle, un patio amenage avec un mini terrain de petanque, mini putting green et des tables de ping-pong. Nous sommes egalement accole a un parking public de plus de 300 places et partenaire du SPA 5 Mondes situe a quelques metres.

L'hotel Radisson Blu Marseille Vieux-Port sera un point de depart ideal pour profiter des richesses de la Cite Phoceenne, elue Capitale Europeenne de la culture en 2013!


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

Notre hotel est engage dans un programme de responsabilite environnementale.

Par exemple, vous pouvez compenser les emissions associees a vos voyages et vos sejours dans tous les hotels Radisson Blu par le biais de notre programme de fidelisation Club CarlsonSM.

La culture d'entreprise de Radisson Blu repose sur la Responsabilite d'Entreprise : beaucoup de nos hotels ont recu des prix et des certificats pour recompenser leurs actions en matiere d'ecologie et mettre l'accent sur nos efforts en tant que citoyens de la responsabilite d'entreprise.



L'hotel Radisson Blu Marseille, Vieux-Port est labellise CLE VERTE.



Soyez responsable et organisez vos reunions dans un hotel Radisson Blu ! www.thinkplanet.rezidor.com

La ruche en images

  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT
  • La ruche HOTEL RADISSON BLU MARSEILLE VIEUX PORT

L'apiculteur : Philippe HUGUEL

UTPLA apiculteur Philippe HUGUEL

L’apiculture est pratiquée dans la famille de Philippe et Nicolas depuis deux générations : Ils ont repris l’exploitation apicole de leur père il y a maintenant plus de 10 ans.
Les deux frères gèrent aujourd’hui plus de 500 ruches et ont mis en place une activité d’élevage de reines et de création de nouvelles colonies d’abeilles (essaims). On peut les retrouver chaque jour sur les marchés de Cavaillon, Bagnols sur Cèze, Arles, Orange, Carpentras et Avignon, où ils vendent leur miel,mais aussi de la brèche (miel en rayon), ou encore du pollen.

Philippe est aussi Président du syndicat des apiculteurs de Vaucluse, qui fédère plus de 150 apiculteurs.

Creation d'essaims

Après le tour des ruchers habituels au printemps, je constate une mortalité « habituelle » annuelle mais sans comparaison avec certaines années, j’en suis donc relativement content.
L’hiver marqué et le démarrage printanier précoce permettent un beau redémarrage des colonies avec en ce moment le pissenlit, les aubépines et les pommiers en fleurs.
Il est fort probable que nous observions un creux sur les floraisons entre la fin avril et début mai puisque la nature a 15 jours d'avance ici.
 
Je m’attèle depuis une quinzaine de jours à la création de nouveaux essaims d’abeilles pour reconstituer mon cheptel.

Je pratique la création d'un essaim par remontée de couvain (œufs et des larves d'abeilles) : Je récupère dans la ruche mère , un cadre de miel/pollen , un cadre de couvain ouvert et un cadre de couvain fermé (operculé avec de la cire).
Je veille à ne pas prendre la reine  lorsque je prélève les 3 cadres et je pose une caisse vide dans laquelle je les placent sur la ruche mère avec une grille à reine entre les deux pour éviter que la reine ne remonte dans ce nouvel espace.
Les abeilles montent s' occuper du couvain et le lendemain j'enlève la ruche du haut , je lui pose un fond. Elle devient alors une nouvelle ruche.
Je la dépose sur mon rucher d' élevage , le lendemain ou 2 jours après, j'introduis une cellule royale de mon élevage pour que cette colonie élève sa nouvelle reine.

Voir toutes ses actualités


Le rucher D'Entraigues

Le rucher D
Les ruches de Philippe et Nicolas sont installés à proximité d’Avignon sur la commune d’Entraigues près de Gigogan, sur une zone de Garrigues et de forêts.

Philippe travaille avec des abeilles de races Caucasienne, un peu de Buckfast et depuis 2011, sélectionne un peu de Carnica.

De façon à suivre les floraisons, les deux frères pratiquent chaque année la transhumance de leurs ruches vers le plateau d’Albion, les Alpilles ou l’Isère.

Le miel récolté pour un toit pour les abeilles est un miel toutes fleurs de consistance cristalline (solide) à crémeuse composé notamment de miellat (à partir de la sève des plantes) qui est une grande source d'apport en acides aminés et lui confère un gout assez relevé, très parfumé et une couleur plutôt sombre.
On y retrouve aussi des notes de fleurs d'amandiers butinées au printemps et un mélange floral de prairies (pissenlits, trèfles, pruniers sauvages...)

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?



Septembre marque la période de transition entre l’été, très actif pour les abeilles et la période d’hivernage durant laquelle, le rythme au sein de la colonie va fortement se ralentir.
Dehors, les ultimes floraisons d’été s’étiolent peu à peu et c‘est toute la colonie qui va devoir s’adapter à cette nouvelle situation.
La reine ralentit dorénavant sa ponte. Elle passe ainsi de 2000 œufs pondus par jour durant le pic estival, à 200 œufs à peine. Cette réduction intensive de la ponte s’opère à partir du 15 août et marque le passage dans l’hivernage.
Les abeilles vont profiter des alvéoles disponibles pour y engranger les dernières réserves récoltées dans la nature qui constituent les miellées tardives (bruyère callune, lierre...).
C'est aussi la période des cultures intermédiaires après les moissons, qui jouent le rôle de pièges à nitrate comme la phacélie, la moutarde ou le sarrasin que les abeilles apprécient.
Les vas et vient sur la planche d’envol vont se faire beaucoup plus rares.
La colonie ainsi constituée durant l’été va s’organiser pour la période d’hiver. Les larves vont se nourrir davantage durant le froid formant une nouvelle catégorie d’abeilles, les Abeilles d'Hiver.

Zoom sur … L'Abeille d'Hiver

Car oui il existe deux types d’abeilles, celle d’été qui travaille à un rythme effréné et ne vivra que quelques semaines (entre 3 et 4 semaines), et l’abeille d’hiver.
Cette dernière voit le jour en période de froid et va devoir survivre jusqu’au printemps. Elle n’a pas le même rôle que les abeilles d’été, et vit en moyenne entre 5 et 6 mois.
Elle doit donc réaliser d'énormes réserves corporelles pour survivre à la période hivernale. Ces abeilles se gorgent de protéines, glucides et lipides, leurs organismes sont différents.
Elles vont naître beaucoup plus lourdes qu'au printemps. Elles sont également plus velues...



Leur rôle : Assurer l’hivernage ; Elever le premier couvain printanier et enfin butiner dès le retour des beaux jours.

De son côté, l'apiculteur …
A partir de la fin Août, après les dernières récoltes estivales, l’apiculteur va opérer la mise en hivernage de ses ruches. Tout va s’accélérer.
Le rôle de l’apiculteur est alors d’extraire l’excédent de miel qu’il mettra en maturateur avant mise en pot.

 

Il s’occupera aussi de vérifier l’état des colonies avant leur mise en hivernage. Ainsi il pourra notamment décider de réunir deux essaims trop petits ou faibles leur permettant de consolider ainsi une colonie plus forte.
Il s’assurera également que l’ensemble des colonies a suffisamment de réserves pour passer la période hivernale.
Bien entendu il vérifiera l’état des ruches et s’assurera de leur étanchéité et de leur bon état général. Il réduira les entrées par l’installation de grilles évitant ainsi les attaques de prédateurs telles que les souris, les mésanges etc…
Il faudra ensuite choisir un lieu à l’abri du vent notamment, où placer les ruches. Il évitera de les placer sous les arbres dont les branches pourraient tomber…
On voit souvent de grosses pierres ainsi placées sur le toit des ruches. Leur rôle et de maintenir la ruche fermée car si le toit venez à s’arracher la colonie mourrait. Les abeilles ne supportent pas le froid ni même l’humidité.



Le Saviez – vous ?
La colonie hiverne normalement à l'emplacement du dernier couvain sur des rayons vides afin de pouvoir se former en grappe d'hivernage dans de bonnes conditions.

Un peu de poésie … La citation du mois!
« Une poignée d'abeilles vaut mieux qu'un sac de mouches. » Proverbe arabe




Imprimer la page

Retour