E.t.p.o.

Logo E.t.p.o.
Depuis sa création, il y a maintenant plus de 100 ans, ETPO se distingue par la qualité et la maitrise technique de ses réalisations, par son savoir-faire pointu et reconnu, par sa culture managériale basée sur la rigueur, l’autonomie, et la confiance, et par son sens de responsabilité vis-à-vis de la société et son environnement.


Voir leur site internet

La RSE est naturellement intégrée dans notre culture. Notre engagement dans cette démarche est inscrit dans notre politique

Les ruches en images

  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.
  • La ruche E.t.p.o.

L'apiculteur : Benjamin CUVILLIEZ

UTPLA apiculteur Benjamin CUVILLIEZ

Baigné par la nature et les abeilles depuis l’enfance, mon itinéraire me conduit toutefois à exercer le métier de charpentier dans les Cévennes.
En 2009, suite à des travaux de rénovation chez un apiculteur professionnel, ce dernier m’offre deux colonies, c’est le début de l’aventure !
L’apprentissage est permanent, semé d’erreurs, de rencontres, d’échanges, de lectures et de stages.
En 2018, je décide de m’installer sur les terres d’un ancien corps de ferme dans les Côtes d’Armor, (en Bretagne,) non loin de Guingamp.
Être associé à un toit pour les abeilles, c’est faire partie d’un réseau qui permet de sensibiliser et de rencontrer un plus grand nombre de personnes.
C’est aussi permettre aux consommateurs de s’investir dans une consommation responsable et engagée, de devenir « consom’acteurs ».

Enfin la reprise de la saison !

Bonjour à toutes et à tous,

Ça y est, la saison apicole a enfin démarré !
Après un hiver long et pluvieux, même les bretons pur souche s'impatientaient,
les abeilles ont recommencé leur ballet incessant.
Le beau temps fin mars a permis d'effectuer les visites de printemps, inspection des colonies, état des lieux sanitaire et nourrissement au cadre de miel quand nécessaire.

La végétation florissante, les colonies se sont beaucoup développées et le moment de poser les hausses est arrivé.
Les épines noires blanchissent, les colzas jaunissent et les hausses se remplissent...

Le rucher est en pleine réorganisation. A la suite des pertes cet hiver, j’ai acquis quelques colonies au printemps grâce à vos parrainages, et je suis en train de modifier le rucher ainsi que les ruches pour être mieux orienté et protégé.
Les photos montrent actuellement les ruches sans vos affichettes, ceci va rentrer dans l’ordre au plus vite, milles excuses.

J'organise dimanche 9 Août une journée porte ouverte pour vous rencontrer. Nous pourrons échanger autour de l'abeille, vous trouverez les détails sur le site.
Je vous attends nombreux !

D'ici là prenez soin de vous.
Benjamin C.



Voir toutes ses actualités

Le rucher de Kermorvan

Le rucher de Kermorvan

Les ruches sont sédentaires sur différents ruchers installés en priorité sur des zones naturelles et bio autour de la ferme.
Les abeilles, de type race noire produisent des miels polyfloraux aux parfums et textures très différents tout au long de l’année.
La première récolte de la saison commence en mai, avec un miel à la texture onctueuse et crémeuse,
de couleur claire et dont les très doux arômes évoquent les fleurs de phacélie, de colza, et les haies bocagères.
S’ensuit le mois de juillet avec un mélange de ronce, trèfle, châtaignier et autres fruitiers offrant une texture cristallisée.
Ce miel a un parfum agréablement fruité, boisé, délicat et persistant en bouche.
À la fin de l’été, une dernière récolte, avec des miels quasi monofloraux de sarrasin ou de miellat de chêne qui se singularisent par une couleur foncée et une texture liquide.
Le miellat de chêne révèle des saveurs complexes et une sensation de bonbon fleuri.
Je récolte le miel, l’extrais et le mets en pot directement. Il conserve ainsi toutes ses propriétés et bienfaits.
La conduite du rucher tend vers le bio (traitements, cires, soins…) pour respecter (au maximum) les abeilles, la nature et les gourmands.
Au fil des saisons, découvrez le travail des abeilles, de l’apiculteur et goûtez aux saveurs florales de la région bretonne.

L'apiculteur : Wilfrid BOUCHER

UTPLA apiculteur Wilfrid BOUCHER

Je m'appelle Wilfrid, je suis origniaire de la Réunion et apiculteur en Haute Normandie dans l'Eure.
J'ai trouvé le goût à l’apiculture depuis mon enfance grâce à mon grand père qui possédait plusieurs ruches.
En 2009, j'ai commencé par prendre des cours d'apiculture dans un rucher école du syndicat apicole de Haute Normandie.
Puis en 2010, je me suis remis à l'apiculture, avec une ruche fabriquée par mes soins et un essaim récupéré dans un arbre.
Peu de temps après, j'ai développé mon rucher en récupérant les essaims de mes premières ruches, tout en apprenant à les gérer.
Depuis, pris de passion, je gère moi-même mes propres ruches qui sont placées au Marais Vernier.

J'ai rejoint Un Toit Pour Les Abeilles en mai 2014, puisque je veux vraiment lutter contre la disparition des abeilles dans le monde, disparition qui ne cesse de croitre.
En 2015, j'ai obtenu mon BP Responsable Exploitation Agricole en Apiculture.
Depuis peu, je suis devenu apiculteur professionnel et je m'occupe de quelques 200 colonies.

Chers parrains, j'ai besoin de vous...

Chers parrains,
J’espère que vous allez bien malgré la crise sanitaire en ce moment.
Les abeilles se portent bien. Avec le beau temps actuel, elles travaillent beaucoup et vont butiner sur les arbres fruitiers (pommiers, poiriers, cerisiers) et pissenlit.
Elles vont aussi sur l’aubépine qui est précoce cette année par rapport à l’année dernière.
Elles ramènent du miel et beaucoup de pollen.
L’hiver a été doux, et j’ai eu peu de mortalités au niveau de mes colonies en sortie d’hiver.
En espérant que cela va durer…

Malheureusement la situation sanitaire actuelle ne favorise pas mes approvisionnements de matériels, ni mes ventes !
Dans un mois, ce sera la première récolte de miel : le miel de Printemps.
Les hausses sont posées et les abeilles ramènent du nectar.

Je profite de ce message pour vous remercier de votre soutien et vous informer que je lance actuellement une campagne de financement participatif pour mon nouveau projet.

Je sollicite donc votre aide pour me soutenir dans mon activité.
Ceci me permettra d’améliorer ma miellerie.
Pour chaque contribution, il y a des contreparties telles que des produits de la ruche : miel, propolis ; des savons au miel, des stages d’apiculture et même des essaims.
J’aurais besoin que vous participiez ou partagiez svp à toutes personnes de votre entourage qui pourraient me venir en aide dans ce projet.

N’hésitez pas aussi à partager sur votre mur Facebook. Pour plus d’information, voici le lien décrivant mon projet : https://bluebees.fr/fr/project/636-apiwilly
Et ensemble “imitons l'abeille, elle fait de grandes randonnées, sans perdre son objectif” (citation de Louis Marie Parent).

Merci d’avance pour votre soutien et votre contribution. N’hésitez pas à vous inscrire pour la journée portes ouvertes qui aura lieu le samedi 22 août 2020.
A très bientôt.
Bzz Bzzz !
Wilfrid

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Marais-Vernier

Le rucher de Marais-Vernier

Le Marais Vernier est vaste zone humide de 4500 hectares avec ses roselières, ses prairies humides et sa tourbière de 2000 hectares (la plus grande tourbière de France).
Classé Natura 2000, la richesse du Marais Vernier tient à la fois de sa grande diversité de milieux et de la qualité de ceux-ci.

Les ruches installées dans cet environnement pourront butiner arbres fruitiers, nectars de la forêt et des prairies.
Le miel récolté sera un miel de toutes fleurs avec des notes de Châtaignier.
Wilfrid travaille avec des ruches dites DADAN et des abeilles noires (abeilles de pays).

L'apiculteur : Renald POULAIN

UTPLA apiculteur Renald POULAIN

Renald, paysan bio depuis plus d’une dizaine d’années et ancien éleveur laitier a décidé de se diversifier dans l'apiculture biologique en 2012 (certification Ecocert).
Amoureux de la nature depuis son enfance, Renald a pour éthique le respect de l’environnement et une démarche respectueuse de l’homme et des générations futures.

Il élève lui-même ses reines et ses essaims, ayant suivi une formation spécifique d'élevage.
Ses ruches sont des dadants comportant chacune 10 cadres, elles sont fabriquées en pin douglas provenant de la forêt voisine, la peinture de protection des ruches dite Suédoise est faite par ses soins, avec de la farine, de l'huile de lin et de l'ocre.


Il cultive ses terres et plante sur plusieurs dizaines d’hectares les fleurs qui permettront à ses abeilles de s’épanouir.
Il fournit également en blé sur des variétés oubliées et pauvre en gluten les boulangeries alentours.
Les miels produits par Renald n’ont subi aucune transformation (non chauffés), ne contiennent aucun additif.
Ils gardent ainsi toutes leurs propriétés gustatives et bienfaits pour la santé.

Son objectif est d'atteindre 250 ruches pour vivre de l'apiculture.

Visite de printemps et premiers essaimages

Chères marraines, chers parrains,

J’espère que vous allez bien. L’Equipe d’Un Toit Pour Les Abeilles m’a contactée hier pour me dire que cela faisait longtemps que je ne vous ai pas donné de nouvelles.
Et c’est vrai.
Je voulais donc, en préambule de ma lettre vous présenter mes excuses pour mes nouvelles tardives.
Nous vivons une saison atypique, par la météo particulièrement capricieuse, mais aussi par la période de pandémie et de confinement que nous traversons tous.
J'ai été u npeu débordé je l'avoue mais je suis là, avec vous, ce matin.
Plein de courage à vous tous !

Pour ce qui est des nouvelles des ruchers, la perte hivernale a été assez faible malgré le fort taux d’humidité.
Je suis soulagé de ce côté si car les pertes peuvent être très lourdes parfois, et j’avais peur que les conditions météos n’aient pas permis un bel hivernage à nos abeilles.

Actuellement je transvase mes essaims des ruchettes vers les ruches.



Compte tenu du contexte de confinement actuel, Valentin mon fils de 16 ans est présent à mes côtés et m’apporte une aide précieuse.
La météo en ce moment est très agréable, mais certains essaims commencent à essaimer.
Il faut donc être vigilant. Regardez comme c’est magnifique !



Pour la miellée à venir, je suis confiant car j’ai pu augmenter mon cheptel grâce aux parrainages et je vous en remercie du fond du cœur.
Tous mes colis sont prêts mais problème d’envoi à cause du confinement. Ça devrait se débloquer je l’espère dans les prochaines semaines.
Je prévois de refaire une porte ouverte comme l’an passé en septembre probablement. Je vous donnerai la date bientôt.

En attendant, prenez soin de vous et des vôtres,
A bientôt,
Renald

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Domfront

Le rucher de Domfront

Le rucher de Renald est situé dans le bocage Bas-Normand, à la lisière de la forêt d'Andaine sur le site  Natura 2000  et le parc régional  Normandie Maine.

Ses ruches lui procurent du miel toutes fleurs de grande qualité :
- Miel de vergers (pommiers et poiriers hautes tiges)
- Miel de haies (aubépine, châtaigner, ronces...)
- Miel de prairie permanente (pissenlit, trèfles...)
- Miel de phacélie (récoltée grâce la plantation de jachère fleurie)
La récolte se fait deux fois par an, l'une au printemps, l'autre en été, permettant ainsi d'obtenir deux variétés de miel toutes fleurs.
Vous pourrez recevoir en fonction des floraisons (selon les conditions météos) et période de parrainage, l’un et/ou l’autre de ces miels panachés dans votre colis.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en juillet ?

Introduction
Alors que la vie semble reprendre prudemment son cours en France avec la réouverture des restaurants et des cinémas,
nous gardons en tête cette parenthèse qui a permis à la nature de s’épanouir loin des activités humaines, pendant quelques mois.
Saurons-nous tirer des conclusions et faire évoluer nos modes de consommation pour préserver cette biodiversité q...




Imprimer la page

Retour