WILO INTEC

Logo WILO INTEC

Entreprise du groupe allemand WILO – 7 000 pers. dans le monde, Wilo Intec est spécialisée dans la conception, fabrication et ventes de circulateurs de chauffage.

Wilo Intec est basée à Aubigny sur Nère, dans le Cher (18), et emploie près de 370 salariés.

Wilo Intec possède une vraie culture d’entreprise fondée sur la valeur des hommes et l’amélioration continue à travers la philosophie Kaizen et sa politique de Développement Durable.

Grâce à ses employés et son esprit d’innovation, Wilo Intec a acquis une réelle expertise dans son domaine qu’elle met à disposition de ses clients.



Wilo Intec est certifiée ISO 9001 et ISO 14001.


Voir leur site internet

Entreprise responsable et citoyenne, Wilo Intec s'engage pour l'environnement, le

développement durable et le bien-être de ses employés.



Voici un aperçu de nos actions :

éco conception,

réduction des consommations d’eau,

utilisation intégrale de papier recyclé,

maîtrise des déchets,

livraison de paniers bio sur le site,

mise à disposition de vélo verts auprès de ses employés,

ouverture d’une salle de Fitness au sein de l’entreprise ...

Les ruches en images

  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC

L'apiculteur : Pascal SBAIZERO

UTPLA apiculteur Pascal SBAIZERO

Pascal a débuté son parcours par des études technologiques, suivies d'une formation commerciale.
Après un passage dans le domaine passionnant du vin, il s'est dirigé vers le secteur alimentaire puis choisit tout doucement un retour à la nature et l'apiculture.

Ses premiers pas en apiculture se font vers l'âge de 10 ans auprès de son papa qui lui a transmis cette passion, restée en veille dans son cœur.
Après quelques années loin des abeilles, l'odeur de la cire, la beauté d'un cadre en construction, le bruit de la ruche en activité ou encore le goût du miel fraîchement prélevé lui manquaient.
Alors une ruche, puis une autre et encore une autre .....

Dans cette aventure, il est accompagné de son plus fidèle apprenti, son fils Arthur.
Sa fille Pauline quant à elle, excelle dans le collage des étiquettes, et c'est sans oublier la reine de cette famille, son épouse Isabelle qui avoue s'amuser lors de la mise en pot du miel.

Une belle saison 2018 !

Chers parrains,

Voici quelques nouvelles fraîches de nos petites abeilles.
J’ai profité de la vague de chaleur des quelques dernières semaines pour faire un tour complet des ruchers.
Pour être franc, j’étais un peu inquiet bien que réaliste sur cette météo en dents de scie...
Les colonies se sont retrouvées presque sans réserve à cause de conditions météos particulièrement clémentes. Elles sont sorties prématurément des ruches, consommant leur réserves stockées, mais sans pour autant trouver de nouvelles ressources dans la nature.
J’ai laissé les abeilles consommer leurs provisions engrangées durant l’arrière saison et ne suis intervenu que lorsque c’était vraiment nécessaire.
Et dès l’arrivée de l’automne je savais que certaines de mes ruches, faibles, auraient du mal à passer l’hiver.
J’ai perdu 3 ruches en sortie d’hivernage. La nature fait une sélection naturelle que l’homme doit respecter. Mes pertes sont moindre en comparaison avec d’autres apiculteurs.

Pour moi, la réussite de mon métier ne passe pas par la quantité de miel que je récolte mais par la bonne santé de mes colonies. C’est ma philosophie personnelle sur le métier d’apiculteur ; Philosophie dans laquelle je me reconnais.
Si peu de pertes c’est finalement une belle réussite.

En ce moment les floraisons explosent par chez nous : prunus, prunus sauvage, saule marsault.
Les noisetiers sont déjà en fin de floraison...

Les reines ont sûrement déjà repris leur ponte. J’en saurai plus d’ici quelques semaines lorsque j’irai, cette fois ci, ouvrir mes ruches.

Ce que je peux déjà dire c’est que je perçois aujourd’hui plus que jamais les effets du dérèglement climatique : reprise d’activité, de développement précoce et floraisons tardives...

En cas de sursaut de froid en avril nous aurons des colonies particulièrement populeuses mais avec des réserves insuffisantes ! Je fais confiance aux abeilles qui sentent mieux que nous et surtout qui anticipent les conditions météorologiques.

Quoiqu’il en soit pour moi 2018 a été une bonne année. L’état sanitaire des ruches est bon, même très bon ce qui a freiné le développement de parasite.
Seul petit bémol, que je vous avais déjà évoqué lors de ma dernière nouvelle : le frelon asiatique.

Voilà, je vous ai tout dit ou presque...
J’ai profité de cette année pour suivre une formation sanitaire en apiculture. Et puis je me suis pas mal documenté aussi sur la biodiversité et le végétal pour mieux comprendre et appréhender mon métier.
Finalement s’intéresser aux abeilles ça passe aussi pas cela : lire, apprendre encore et toujours de la Nature !

Je vous dis à très vite et vous remercie encore pour votre aide et votre gentillesse
Pascal

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Checy

Le rucher de Checy
Les ruches sont situées à Mardié près de Chécy dans le Loiret et quelques unes en Sologne.
Ces emplacements permettent de récolter un miel de forêt avec des proportions variables selon les années et floraisons de Châtaigniers, Ronces , Chênes et Sapins.
Les abeilles sont de race BUCKFAST, admirables en tous points, courageuses, résistantes et douces.
Aujourd'hui elles sont ses protégées, et Pascal, leur dévoué serviteur...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Le printemps est là, et si les abeilles s’agitent dans La ruche, chez Un Toit Pour Les Abeilles on s’active tout autant. Nous avons plein de belles choses à vous partager…
D’abord, cet écrit est l’occasion de souhaiter « la bienvenue » à tous les nouveaux parrains qui nous ont rejoint récemment après nos passages médiatiques dans Terra Terre, France 3 et Happinez.
Et p...




Imprimer la page

Retour