WILO INTEC

Logo WILO INTEC

Entreprise du groupe allemand WILO – 7 000 pers. dans le monde, Wilo Intec est spécialisée dans la conception, fabrication et ventes de circulateurs de chauffage.

Wilo Intec est basée à Aubigny sur Nère, dans le Cher (18), et emploie près de 370 salariés.

Wilo Intec possède une vraie culture d’entreprise fondée sur la valeur des hommes et l’amélioration continue à travers la philosophie Kaizen et sa politique de Développement Durable.

Grâce à ses employés et son esprit d’innovation, Wilo Intec a acquis une réelle expertise dans son domaine qu’elle met à disposition de ses clients.



Wilo Intec est certifiée ISO 9001 et ISO 14001.


Voir leur site internet

Entreprise responsable et citoyenne, Wilo Intec s'engage pour l'environnement, le

développement durable et le bien-être de ses employés.



Voici un aperçu de nos actions :

éco conception,

réduction des consommations d’eau,

utilisation intégrale de papier recyclé,

maîtrise des déchets,

livraison de paniers bio sur le site,

mise à disposition de vélo verts auprès de ses employés,

ouverture d’une salle de Fitness au sein de l’entreprise ...

Les ruches en images

  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC
  • La ruche WILO INTEC

L'apiculteur : Pascal SBAIZERO

UTPLA apiculteur Pascal SBAIZERO

Pascal a débuté son parcours par des études technologiques, suivies d'une formation commerciale.
Après un passage dans le domaine passionnant du vin, il s'est dirigé vers le secteur alimentaire puis choisit tout doucement un retour à la nature et l'apiculture.

Ses premiers pas en apiculture se font vers l'âge de 10 ans auprès de son papa qui lui a transmis cette passion, restée en veille dans son cœur.
Après quelques années loin des abeilles, l'odeur de la cire, la beauté d'un cadre en construction, le bruit de la ruche en activité ou encore le goût du miel fraîchement prélevé lui manquaient.
Alors une ruche, puis une autre et encore une autre .....

Dans cette aventure, il est accompagné de son plus fidèle apprenti, son fils Arthur.
Sa fille Pauline quant à elle, excelle dans le collage des étiquettes, et c'est sans oublier la reine de cette famille, son épouse Isabelle qui avoue s'amuser lors de la mise en pot du miel.

Une saison qui tarde à redémarrer

Chères marraines, chers parrains,
Le bonjour du rucher de Checy !

Je vous donne quelques nouvelles de cette saison mitigée…
Démarrage de saison très fort avec des conditions climatiques chaudes dès le mois de février.
En revanche, à partir de début mars et jusqu'à fin mai il y a eu une succession de passages pluvieux, chauds, puis froids…
Le résultat pour maintenir les abeilles en bonne santé, c'est zéro récolte de miel à date.
J’ai préféré tout leur laisser !

Il faut, à partir d'aujourd'hui, être confiant sur la saison d'été....
Pas d'autre choix que de rester optimiste.
Les ruches sont plutôt très "populeuses" ce qui est bon signe, avec encore peu de varroa et un essaimage plutôt actif dans la région.
Pour ma part, pour pallier les essaimages éventuels j'ai effectué beaucoup de divisions et ça a plutôt bien fonctionné.
Voilà, j’espère que nos abeilles vont profiter de belles miellées et qu’elles nous en partageront un peu…

Je vous dis à très bientôt et encore merci pour vos soutiens toujours aussi nombreux !
Pascal

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Checy

Le rucher de Checy
Les ruches sont situées à Mardié près de Chécy dans le Loiret et quelques unes en Sologne.
Ces emplacements permettent de récolter un miel de forêt avec des proportions variables selon les années et floraisons de Châtaigniers, Ronces , Chênes et Sapins.
Les abeilles sont de race BUCKFAST, admirables en tous points, courageuses, résistantes et douces.
Aujourd'hui elles sont ses protégées, et Pascal, leur dévoué serviteur...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

[LE JOUR DU DEPASSEMENT]


C’est le jour où l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la Planète est capable de renouveler naturellement en un an.
Le 29/07/19 nous avons atteint cette date.
En 7 mois à peine, la Planète a épuisé l’ensemble des ressources naturelles qu’elle peut reconstituer en une année…

Nous vivons donc dorénavant « à crédit » ...




Imprimer la page

Retour