E-OLYMPE

Logo E-OLYMPE

Avec plus de 10 années d'expertise en télémarketing, la société E-Olympe offre à ses clients des solutions adaptées pour la gestion de la prospection téléphonique. E-Cybèle, véritable logiciel de phoning en ligne, permet d'optimiser le développement et la force commerciale de chaque entreprise. Ses caractéristiques : simplicité d'utilisation et d'installation, accessibilité depuis n'importe quel endroit doté d'une connexion Internet, qualité d'appels Premium exclusivement made in France.


Voir leur site internet

E-Cybèle tire son origine de la déesse Cybèle, celle qui personnifie la puissance végétative et sauvage de la nature. Aussi "est-elle placée au nombre des divinités de la Fertilité, et elle partage avec Jupiter, dans la religion romaine le pouvoir souverain sur la reproduction des plantes, des animaux, etc." C'est tout naturellement que notre action en faveur de la protection de l'environnement s'est orientée vers la préservation de la biodiversité, et plus particulièrement des abeilles.

La ruche en images

  • La ruche E-OLYMPE
  • La ruche E-OLYMPE
  • La ruche E-OLYMPE
  • La ruche E-OLYMPE
  • La ruche E-OLYMPE
  • La ruche E-OLYMPE
  • La ruche E-OLYMPE
  • La ruche E-OLYMPE
  • La ruche E-OLYMPE

L'apiculteur : Jacques HAZECHNOUR

UTPLA apiculteur Jacques HAZECHNOUR

Jacques est apiculteur depuis plus de 30 ans au nord de l’Aveyron dans les montagnes du Carladez.
Il s’occupe d’une centaine de ruches et travaille avec la race locale de l’abeille noire qui est bien adaptée à son environnement.
Jacques pratique une apiculture de type sédentaire et ses essaims proviennent uniquement de ses propres ruchers afin de pérenniser la variété d’abeilles qu’il a sélectionnée.
Sylvie sa compagne, assure la fabrication du pain d’épices, la commercialisation du miel et participe aux travaux sur les ruchers.
Ils souhaitent agrandir raisonnablement leur exploitation, partager leur expérience apicole et vous invitent à découvrir leur région qui est encore préservée.

En mai...fait ce qu'il te plaît.

Bonjour marraines et parrains déconfinés enfin...

Beau printemps en tout cas pour les abeilles avec un temps des plus propices pour se refaire une santé.
Après des pertes hivernales élevées, nous pouvons espérer que nos chères avettes soient en grande forme pour commencer à récolter le précieux nectar.
Des essaims précoces sont sortis de certaines ruches fortes qui n'ont pas tous été récupérés...mais pas perdus pour tout le monde vu la demande pléthorique
que j'ai reçue après avoir fait connaître que je cédais quelques ruches vides.
Nous voilà donc bien repartis pour cette nouvelle saison pleine de promesses.
Les essaims du rucher des abeilles noires se développent très bien et il a fallu doubler les corps dans un premier temps puis adjoindre 2 corps supplémentaires
afin de leur allouer la place nécessaire pour la récolte.
Je rappelle que ces petites ruches Warré sont exactement deux fois plus petites que les 'grosses Dadant ' 10 cadres du reste du cheptel.
En mai...fait ce qu'il te plaît.
En juin, on verra bien !

A très bientôt

Jacques et Sylvie

Voir toutes ses actualités


Le rucher du Carladez

Le rucher du Carladez

Les ruchers sont situés à 800m d’altitude dans les montagnes du Carladez aux confins de l’Aubrac, du plomb du Cantal et de la Vallée du Lot.
Loin de toute grande culture et de source de pollution, dans un environnement souvent difficile d’accès, les abeilles produisent un miel de Montagne toutes fleurs.
La récolte se fait une fois par an autour du 15 août ce qui permet d’obtenir un miel contenant l’ensemble des saveurs de la flore grâce à des miellées successives :
pissenlits, fleurs de printemps, ronciers, trèfles, tilleuls, chênes et châtaigniers.
Après maturation, le miel d’un goût subtil à dominante tilleul-châtaignier et d’une belle couleur ambrée est mis en pots de verre afin de conserver toutes ses qualités.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en juillet ?

Introduction
Alors que la vie semble reprendre prudemment son cours en France avec la réouverture des restaurants et des cinémas,
nous gardons en tête cette parenthèse qui a permis à la nature de s’épanouir loin des activités humaines, pendant quelques mois.
Saurons-nous tirer des conclusions et faire évoluer nos modes de consommation pour préserver cette biodiversité q...




Imprimer la page

Retour