PALAMY

Logo PALAMY

PALAMY est spécialisée dans la production de films et sacs pour l emballage et le conditionnement dans les domaines agro-alimentaires Les emballages que nous fabriquons permettent de valoriser vos produits mais également de les conserver, les transporter et les différencier.


Voir leur site internet

Les produits que nous fabriquons sont recyclables Notre organisation nous permet de recycler a tous les stades de notre process industriel.

Les ruches en images

  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY

L'apiculteur : Benjamin BUREAU

UTPLA apiculteur Benjamin BUREAU

Benjamin est un jeune apiculteur "Piqué" par les abeilles en 2014 grâce à un ami.
Il a désormais l'envie que cette belle activité qui est aujourd’hui une passion, prenne de plus en plus de place dans sa vie.

En reconversion professionnelle, Benjamin a exercé 10 ans dans le tourisme d’affaires, puis à souhaité s'orienter vers une activité plus proche de la nature et de ses valeurs.
Il a obtenu en 2015 son Brevet Professionnel d'Exploitation Agricole en apiculture et souhaite développer chaque année son cheptel pour s’installer en tant que professionnel d'ici quelques années (125 ruches en Corse).
Son objectif est principalement de faire de l'élevage de reines et la création d'essaim pour développer son cheptel.

Il dispose aujourd'hui de 80 ruches peuplées d'abeilles noires d'écotype Corse, qui s'épanouissent sur les maquis de Haute Corse.

Il construit lui-même ses ruches et hausses à miel et fabrique une peinture écologique à base de farine dit "suédoise" pour protéger ses ruches.

Quelques nouvelles de vos abeilles

Chers parrains bonjour !




Tout d'abord je tiens à vous demander pardon pour cette longue période sans nouvelles.
J'ai eu quelques complications personnelles ces derniers mois, et j'ai ensuite été rattrapé par le début de saison qui m'a laissé peu de répit.


Enfin je prends le temps de vous écrire quelques nouvelles de vos protégées.

Cette année, je suis particulièrement surpris par la résilience de nos abeilles.
La sortie d'hiver a été un peu compliqué, et les ruches en mars étaient en souffrance.
Habituellement très populeuses dès le début du mois de mars, cette année on découvre de petites colonies, avec des réserves très limitées.
Le manque de pluie durant de long mois a fait souffrir le maquis, la bruyère n'a pas ou très peu fleuri, et donc les ruches ont eu du mal à se développer.
Et puis la pluie arrive courant avril, suivie de températures clémentes, et là c'est l'effervescence.
En quelques semaines, les ruches sont méconnaissables, belles et en développement.
Tout ça est très beau à observer, mais le problème est que pour l'instant pas de miel de printemps à récolter... 
J'espère quand même réussir à récolter quelque chose d'ici une dizaine de jours, mais ça ne sera pas exceptionnel.

Comme j'ai eu des pertes un peu plus importantes que d'habitudes durant la saison dernière et l'hiver, un de mes objectifs cette année était de créer des essaims en quantité.
C'est donc, en partie, ce qui m'occupe pas mal ces dernières semaines.
La création d'essaims consiste à prendre 2 ou 3 cadres d'abeilles à une ou plusieurs ruches,
ainsi qu'un cadre de réserves de miel et pollen, et de les mettre dans une autre ruche, éloignée de plusieurs kilomètres de leurs ruches d'origine.

J'y introduis ensuite une reine vierge, que j'ai élevé en parallèle.
L'élevage de reines est un passage quasi indispensable de nos jours, pour avoir un peu de contrôle sur la génétique de son cheptel,
et donc tenter de reproduire des reines de qualité, douces, productives, qui n'essaiment pas etc...


Très rapidement, l'élevage de reines consiste en confiant des très jeunes larves d'une souche d'abeilles qui nous intéresse, à une population d'abeilles orpheline.
Ces abeilles ont donc d'instinct l'unique but d'élever des reines, garants de la survie de la colonie orphelinée.


On récupère ces jeunes reines à la naissance, vierges, et les introduisons dans nos essaims préalablement constitués.
Si tout va bien, cette reine sera acceptée par l'essaim, se fera fécondée par plusieurs mâles lors de son vol nuptial, et 2 à 3 semaines plus tard,
on peut constater un début de ponte et donc le développement d'une nouvelle colonie.

J'espère que je ne vous ai pas perdu avec ces explications un peu techniques :)

Sinon autre occupation des jours à venir, préparer la miellée de châtaignier qui commence généralement mi-juin.
Il faut donc débroussailler les terrains que j'ai pu trouver au cœur des belles châtaigneraies corses, y amener des palettes pour accueillir mes ruches que je transporterai d'ici 15 jours.

Et puis il va y avoir l'extraction du miel de printemps, la mise en pot et l'étiquetage, la commercialisation, les livraisons... bref de quoi pas s'ennuyer !

Voilà ce que je pouvais vous dire de mon actualité de mi-mai ! Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'au bout, et je vous remercie surtout de continuer à me suivre dans les parrainages !

A très bientôt !

Benjamin

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Castellaccia

Le rucher de Castellaccia

Ses ruches sont situées à une vingtaine de km au sud du Bastia au coeur du Maquis.

La nature y est généreuse et ses abeilles ont un terrain de jeu exceptionnel pour butiner toute l'année.

Les miels corses sont issus de fleurs sauvages et spontanées en grande majorité.


Le maquis tout proche est riche en bruyère, romarin, thym, asphodèle...et permet de produire de beaux miels de printemps.

Vers mi juin, certaines ruches sont transhumées sous des chataigneraies de Haute Corse pour y produire un miel ambré et typé qu'est le miel de chataîgnier. 
A la fin de l'été, elles descendent un peu plus en plaine pour y produire un miellat de metcalfa: un miel foncé, caramélisé aux arômes de fruits murs, réglisse ou encore caramel.
Enfin, à l'automne, les arbousiers fleurissent et leur assurent de bonnes réserves pour l'hiver.

Selon les récoltes qui dépendent de l'abondance des floraisons, Benjamin vous proposera un assortiment de miel de printemps, miel de chataîgnier, miellat de maquis plutôt "corsé",  et/ou metcafla.

Benjamin est adhérant du Syndicat AOP Miel de Corse, et ses miels ont donc le label "AOP Miel de Corse".
Ce label de qualité impose à l'apiculteur un cahier des charges précis et exigeant, assurant au consommateur un produit d'exception.

L'apiculteur : Sarah HOLTZMANN

UTPLA apiculteur Sarah HOLTZMANN

Sarah, apicultrice depuis 2007 est installée à Moussey, dans les Vosges.

Sarah s'est reconvertie professionnellement de 2004 à 2007, et quoiqu'au démarrage son exploitation comptait 26 ruches, elle en gère maintenant 300.
Sarah est aussi très attentive aux questions environnementales et utilise des peintures 100 % naturelles.

En plus de la production de miel, de reines et d'essaims, Sarah se lance dans la récolte de gelée royale à destination des particuliers, ainsi que celle de la récolte de propolis pour les laboratoires pharmaceutiques.

Lucas et moi vous accueillons au rucher

Chers parrains,

Lucas, mon fils et moi-même vous donnons rendez-vous le Samedi 18 Juin 2022 à 10h30 avec une présentation de l'exploitation, visite de la miellerie...

Pique-nique en commun avec la mise à disposition du barbecue (les participants sont invités à amener leur déjeuner)

Départ pour les ruches vers 14 h
Collation offerte par Sarah et Lucas vers 16h
Fin de la journée aux alentours de 17h

Rendez-vous sur la page de nos portes ouvertes pour vous inscrire : https://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes

Sarah et Lucas

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher est situé dans le Parc Régional de la Forêt des Vosges, en plein cœur de la vallée du Rabodeau.

Il est niché à flanc de montagne, à 500 m. d'altitude, bordé d'une forêt de 12 ha composée de pins, épicéas, hêtres et bouleaux et arrosé par une rivière.

Ce cadre permet aux abeilles de butiner des essences de montagne : sapin, fleurs d'altitudes...
Le miel ainsi récolté est un miel de montagne issu de miellats (miel de sapins, bouleaux...) qui est une grande source d'apport en acides aminés.
Liquide à sirupeux (avant cristallisation) et foncé, il est très aromatique et de saveur douce et maltée. En fonction de l'emplacement des ruches et des floraisons alentours, la proportion en fleurs d'altitude peut y être plus importante ainsi, Sarah vous proposera alors un miel de même consistance, de couleur plus clair et fleuri avec des notes de sous-bois.

JT de 13h TF1 avec Sarah

Reportage consacré à Sarah et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le samedi 27 Août 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Alban GORE

UTPLA apiculteur Alban GORE

Alban est installé au cœur des Corbières, dans l'Aude, où l'apiculture a connu son apogée avec les romains qui installés ici, pratiquaient la culture de la vigne et des abeilles.

Après avoir commencé en 2000 à constituer son cheptel et fabriqué ses premières 150 ruches, il obtient en 2001 son BPREA (Brevet Professionnel Responsable d'Exploitation Agricole) apicole en alternance et, en 2007, il reprend l'activité en professionnel de son oncle apiculteur qui part en retraite. Il récupère alors les ruches et le matériel de miellerie.

Il est convaincu que les abeilles doivent garder un cycle proche du cycle de leur écotype (environnement) et de fait, effectue la transhumance très raisonnablement (Aude et départements limitrophes).
Il vend sa production localement puisqu'il est présent sur les marchés de Carcassonne et de Lezignan Corbières quasiment toute l'année. Du producteur au consommateur !!

Les abeilles vont bien

Bonjour chers parrains,

Après un hiver sans réel froid, les abeilles vont assez bien cette année chez moi.

J’ai pu, ce printemps, faire pas mal d’essaims qui, après bien des péripéties, s’en sortent bien.

La production de miel reste faible et la période de l' essaimage a été très intense mais la santé des abeilles compense.

Actuellement je transhume les ruches sur les châtaigniers dont la floraison va débuter bientôt.
Je vous mets quelques photos


 


A bientôt vous lire
Alban

Voir toutes ses actualités

Le rucher du Massif des Corbières

Le rucher du Massif des Corbières

Alban travaille avec des ruches Dadant  10 cadres (modèle qui permet plus d'autonomie aux abeilles).
Il pratique l'élevage de reines  et crée ses essaims sur l'exploitation même.
Alban travaille depuis quelques années avec des Abeilles Caucasienne et Catalane, types d'abeilles se rapprochant le plus des abeilles "noires" dites locales que l'on ne voit plus dans les Corbières depuis longtemps.
Elles ont l'avantage d'être plus rustiques mais ne sont pas commodes par moment.
Installé au cœur des Corbières, l'environnement est constitué de Garrigues basses et plutôt sèches avec de très fortes températures  en été (40°C a 50°C sans problème) et beaucoup de vent (quand ce n est pas le "marin" c'est le "cers" fréquent avec ses rafales entre 50 et 80 km/heure).
Ce n'est pas pour rien que  les passionnés pratique la planche a voile sur littoral audois !!
Les abeilles ont d'ailleurs ici le comportement de voler à ras du sol, slalomant entre les genêts, scorpions et les romarins.
Les miels "phares" de nos Corbières sont le miel de romarin (plantes aux vertus merveilleuses mais aux miellées  précoces et aléatoires) et les miels de "garrigues", de printemps, d’été ou d'automne, suivant les saisons et les floraisons.
Les abeilles vont au fil du temps sur les romarins, les thyms, les dorycniums, les roquettes blanches, les clématites, les buplèvres, les lavandes sauvages et les sédums ou en fin de saison, sur les arbousiers, les lierres ou les inules visqueuses.
En plaine du coté de Carcassonne, là ou les cultures s’étendent, les abeilles pourront faire du miel sur le tournesol.
Viennent ensuite les miels de maquis ou de montagne faits de bruyère blanche, de serpolet, de ronce ou de bruyère cendrée ou callune ou même, de châtaignier (l'arbre à pain providence qui apporte l'énergie nécessaire aux jeunes essaims pour se préparer à l'hivernage).

L'apiculteur : Yann COUSSOT

UTPLA apiculteur Yann COUSSOT

Je suis issue d’une famille d’apiculteurs depuis 3 générations et Apicultrice professionnelle depuis 2013,
Ma ferme apicole, située sur le site exceptionnel du Marais Poitevin évolue, sur cette année 2021, vers une production plus axée "soins".
Désormais, mes ruches produiront surtout gelée royale et pollen, et toujours évidemment, un peu de miel et de propolis !

Ainsi mes marraines et parrains recevront dorénavant des produits de la ruche :

POUR LES PARRAINS PARTICULIERS :
Pour 2000 abeilles parrainées vous recevrez un sachet de 200g de pollen.
Pour 4000 abeilles parrainées vous recevrez un pot de 10g de gelée royale et un sachet de 200g de pollen.
Pour 8000 abeilles parrainées vous recevrez un pot de 10g de gelée royale et deux sachets de 200g de pollen.
Pour 12000 abeilles parrainées vous recevrez deux pots de 10g de gelée royale et trois sachets de 200g de pollen
Pour 20000 abeilles parrainées vous recevrez deux pots de 10g de gelée royale et trois sachets de 200g de pollen et cinq paquets de bonbons au miel.

POUR LES ENTREPRISES :
Pour le parrainage d'une ruche entière vous recevrez :
100 pots de 60 g de bonbons au miel et à la propolis de mes abeilles.

Ma ferme a reçu la certification agriculture biologique début 2015 pour la conduite des ruches, le lieu où elles sont installées, les produits de la ruche et les produits transformés :
nougats et pains d'épices.
Ma devise : le respect des abeilles et le respect des produits issus de la ruche, tant de travail de ces insectes pour ces incroyables cadeaux si précieux.

Préparation de vos colis

Bonjour,

La récolte de pollen et gelée royale achevée, je prépare actuellement les colis des parrains pour les envois de ce printemps.

Les colis seront expédiés d'ici fin de semaine ou début de suivante.
En raison de la fraicheur et de la fragilité des produits envoyés, nous vous invitons à récupérer rapidement votre colis.
Un sms va vous être adressé d'ici 24 h max. vous proposant une date de livraison.
Vous avez jusqu'à minuit pour changer le jour de passage si ce dernier ne vous convenait pas.

Comment conserver votre pollen ?
Le pollen est un produit très complet, on l'appelle le superaliment de la ruche.
Riche en vitamines et anti-oxydants, notamment en vitamines B utiles pour lutter contre la fatigue.
Les ferments lactiques et les levures contenus dans le pollen frais se dégradent rapidement dans le temps et lorsque celui ci est séché.
Les apiculteurs qui souhaitent préserver tout le potentiel du pollen le congèle.

En raison de sa teneur quasi nulle en eau, il peut supporter quelques jours à température comme durant ce transport.
Nous vous recommandons néanmoins de mettre dès réception votre pollen à nouveau dans votre congélateur.

Comment consommer votre pollen ?
Le plus souvent en cure intersaison durant au minima un mois, sortez une petite quantité équivalent à une cuillère à soupe quotidiennement, quelques heures avant la prise à placer dans un récipient dans votre réfrigérateur.
A soupoudrer sur des fruits crus, agrémenter un yaourt, compote.
Autre alternative, vous pouvez décongeler lentement votre dose journalière dans un verre d'eau ou de jus de fruits que vous pourrez boire.
NB: Pollen et fruits entrent en synergie, à associer vous verrez un effet coup de fouet.
Il peut être consommé par tous mais cependant à éviter avant l'âge de 5 ans et pour toutes personnes allergiques au piqures d'abeilles ou au pollen.

Comment conserver votre gelée royale ?
La gelée royale est la nourriture exclusive de la reine qui vit jusque 5 ans contre 45 jours pour ses disciples.
Elle est consommée pour renforcer les défenses immunitaires et retarder les effets du vieillissement.
Il existe différentes galéniques mais la fraîche est sans contexte la meilleure.
Tout comme le pollen, la gelée royale fraîche est fragile.
Exposée à l'air, à la lumière et à température ambiante, elle perd 50% de ses principes actifs dans les trois jours.
Pour cette raison votre apicultrice vous livre votre gelée en boite de liège connue pour ses qualités isolantes.
Placer votre gelée royale dans sa boite d'origine au réfrigérateur afin de maintenir ses bienfaits.

Comment consommer votre gelée royale ?
En cure d'un mois, prendre une tête d'épingle chaque matin de préférence à jeun.
Elle peut être consommée par tous mais cependant à éviter avant l'âge de 5 ans et pour toutes personnes allergiques au piqures d'abeilles ou au pollen.

Voir toutes ses actualités

Le Rucher du Marais Poitevin

Le Rucher du Marais Poitevin

Les ruches de Pascale se trouvent en plein cœur du Marais Poitevin sur une zone classée Natura 2000.
D'une grande diversité écologique, ce territoire est constitué de pairies, de zones boisées et de marais façonnés par l'homme au cours du temps.
Le Marais poitevin constitue un havre pour de nombreuses espèces animales ou végétales telles que la loutre d'Europe, le vanneau huppé, l'iris jaune ou la reine des près.
Selon les saisons les abeilles de Pascale visitent les pissenlits, guimauves, lierres, saules, ronces, aubépines, sureaux...

L'apiculteur : David et Karine DEVERGNE

UTPLA apiculteur David et Karine DEVERGNE

Karine et David sont deux jeunes apiculteurs passionnés, ils s' inspirent de la méthode de conduite de rucher du frère Adam.
En février 2011, ils ont créé leur entreprise apicole dont le siège est situé ur la commune de Maulévrier (49) dans le Maine et Loire, juste en face du lac de Ribou, à proximité de Cholet (zone sensible protégée du captage d'eau de la région Choletaise).
Du fait que le siège soit dans ce périmètre protégé et que ses pratiques respectent le cahier des charges de l'apiculture biologique, ils bénéficieront prochainement du label agriculture biologique.
Le rucher a pour nom les Abeillers du Lac de Ribou.
En mai 2011, ils ont vu leur cheptel augmenter de 200 essaims et sont alors devenus apiculteurs professionnels.

Petit retour sur la saison

Chères marraines, chers parrains,

Cette année nous avons pu constater une faible mortalité de nos colonies à la sortie de l'hiver (-5%).
C’est une très bonne nouvelle par rapport à l'année dernière où les pertes étaient énormes...
Après un début de printemps extrêmement favorable d'un point de vue météorologique (grande douceur, alternance de pluie et soleil), les abeilles ont bien commencé la saison avec un butinage actif.

La récolte a commencé début juillet, elle est plus qu'honorable cette année. L'ensemble du cheptel est en très bon état.
Les ruchers sont répartis en forêt, prairies et nous avons transhumé des colonies sur du tournesol.
En espérant vous offrir bientôt un miel de qualité, fruit du travail acharné de nos abeilles et grâce à votre soutien fidèle qui nous a permis de nous relancer dans notre activité.

Apicalement vôtre."
Karine et David

Très bonnes vacances à vous !

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Ribou

Le rucher de Ribou
Le rucher principal s'étend sur près de 4 hectares à coté du lac de Ribou, la flore locale y est riche et variée (bocages de haies champêtres et prairies pour la plupart en agriculture biologique).

On peut y récolter un miel toutes fleurs de prairie, du miel d'acacia, de tilleul, de châtaignier, de ronce.

Ils vont également développer la vente de propolis ainsi que la fabrication de pains d'épices maison.

Les abeilles à parrainer dont de race Buckfast et d'une lignée certifiée que seul Dominique Froux, apiculteur professionnel ayant collaboré avec un grand maître de l’apiculture (le frère Adam à l’abbaye de Buckfast en Angleterre) et qui a développé cette abeille d’élevage douce et productive, peut prétendre en France. 

L'apiculteur : Yvon TORCAT

UTPLA apiculteur Yvon TORCAT

Je m'appelle Yvon TORCAT.
Je suis apiculteur depuis une trentaine d'années.
J'ai appris l'apiculture très jeune en aidant un apiculteur retraité dans mon village de VAL DE CHALVAGNE dans les Alpes de Haute Provence.
Il m'a transmis sa passion des abeilles et le respect de la nature.
Je suis fasciné depuis trente ans par l'intelligence des abeilles et leur pouvoir de transformer le nectar des fleurs en miel.
Je vis au rythme des abeilles et de la floraison des fleurs mellifères.
Je travaille sur des ruches langroth avec l'abeille locale: l'abeille noire.
Je possède quatre vingt ruches: j'aimerai bien augmenter mon cheptel mais chaque année j'ai de nombreuses pertes dues à l'hiver et aux frelons asiatiques.
Aujourd'hui, je transmets mes connaissances en apiculture à un jeune homme motivé.
Je propose uniquement un miel de lavande.

A quand un peu de pluie...

Bonjour à tous,
Très chère marraines, très chers parrains,

Voici quelques nouvelles de mes ruchers.
J’ai reconstitué des nouvelles colonies pour compenser mes pertes hivernales.
J’essaie de maintenir toujours à peu près le même nombre de colonies d’une année sur l’autre.

Le problème actuel est toujours le même que le mois dernier : le manque d’eau.

Je regarde désespérément la météo et le ciel: quasiment pas de pluie.
Ce qui entraine très peu de fleurs et de nectar : donc très peu de miel dans les ruches.
Contrairement à beaucoup d’apiculteurs je vais faire encore qu’ une seule récolte de miel dans l’année.
Ce sera du miel de lavande .
J’espère qu’il va pleuvoir au moins une fois sur les lavandes en fleurs.
Je vais transporter mes ruches la nuit aux alentours du 15 juin dans les champs de lavande.
Ce sera le début de la floraison.

Je vous donnerai alors des nouvelles de la récolte
A très bientôt,
Yvon

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Val de Chalvagne

Le rucher de Val de Chalvagne

Les ruches passent la majeure partie de l'année dans la vallée, à 800 m d'altitude, dans l'arrière pays niçois.

Il s'agit d'un territoire ayant su préserver son environnement de tous pesticides et insecticides.
Les abeilles trouvent à proximité une nourriture saine et variée : thym, tilleul, sarriette,lavande sauvage, fleurs des champs et des sous bois…
Les ruches sont transhumées la nuit sur le plateau de Valensole dans les grands champs de lavande vers le 10 juin pour une seule récolte de miel de lavande.
Les lavandes poussent sur des sols calcaires secs.

La plupart des lavandes , très odorantes sont largement utilisées en parfumerie et en cosmétologie.
De nombreux apiculteurs n'hésitent pas à faire plusieurs centaines de kilométres pour récolter ce " miel des miels".
La floraison a lieu de mi  juin à fin juillet. La récolte du miel a lieu dès que les lavandes sont coupées à la fin du mois de juillet.

Le miel de lavande représente le fleuron des miels produits en France.
Il est très parfumé et offre des atouts à la dégustation qui en font sa réputation.
Il sait se faire apprécier de tous grâce a son parfum typé, blond.
Son odeur est délicat et fort agréable. Ses aromes boisés, végétaux et floraux restent longtemps en bouche et enchantent tous les palais délicats.
Nombreux sont les amateurs qui n'hésitent pas à clamer haut et fort que c'est de très loin le meilleur miel au monde.
Le miel de lavande a des vertus antiseptiques. Il est bénéfique en période de toux, c'est un anti-inflammatoire pour les voies respiratoires et un anti rhumatisme naturel.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Le mois de juin est une période de forte activité pour les abeilles.
Les floraisons sont nombreuses et la ruche bourdonne de toute part.
C’est donc aussi une période intense pour l’apiculteur, qui doit redoubler de vigilance. Immersion dans le monde des abeilles en juin !



Que se passe-t-il dans la ruche en juin ?
Jusqu’au 20 juin environ, la Reine pond très activement, jusqu’à 2 000 œufs par jour !
La ru...




Imprimer la page

Retour