PALAMY

Logo PALAMY

PALAMY est spécialisée dans la production de films et sacs pour l emballage et le conditionnement dans les domaines agro-alimentaires Les emballages que nous fabriquons permettent de valoriser vos produits mais également de les conserver, les transporter et les différencier.


Voir leur site internet

Les produits que nous fabriquons sont recyclables Notre organisation nous permet de recycler a tous les stades de notre process industriel.

Les ruches en images

  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY
  • La ruche PALAMY

L'apiculteur : Benjamin BUREAU

UTPLA apiculteur Benjamin BUREAU

Benjamin est un jeune apiculteur "Piqué" par les abeilles en 2014 grâce à un ami.
Il a désormais l'envie que cette belle activité qui est aujourd’hui une passion, prenne de plus en plus de place dans sa vie.

En reconversion professionnelle, Benjamin a exercé 10 ans dans le tourisme d’affaires, puis à souhaité s'orienter vers une activité plus proche de la nature et de ses valeurs.
Il a obtenu en 2015 son Brevet Professionnel d'Exploitation Agricole en apiculture et souhaite développer chaque année son cheptel pour s’installer en tant que professionnel d'ici quelques années (125 ruches en Corse).
Son objectif est principalement de faire de l'élevage de reines et la création d'essaim pour développer son cheptel.

Il dispose aujourd'hui de 80 ruches peuplées d'abeilles noires d'écotype Corse, qui s'épanouissent sur les maquis de Haute Corse.

Il construit lui-même ses ruches et hausses à miel et fabrique une peinture écologique à base de farine dit "suédoise" pour protéger ses ruches.

Nouvelles pour mes parrains

Chers parrains,

Le temps file et le printemps est déjà presque derrière nous !

Saison évidemment dense et cruciale pour nous autres apiculteurs, le printemps est passé à une vitesse folle.
Les floraisons du maquis en mars et avril ont permis à nos abeilles de produire un beau miel de maquis de printemps, où l'on retrouve principalement de la bruyère, de la lavande maritime, du romarin ou encore du genêt.
Le printemps est également la saison de l'essaimage, où une partie de la colonie souhaite quitter la ruche pour en créer une ailleurs et laisser une nouvelle reine dans la ruche.
On peut s'en prémunir notamment en créant "artificiellement" des essaims, ce que j'ai essayé de faire en quantité cette année pour maintenir et même augmenter mon cheptel.

D'ici quelques jours, je vais déplacer une bonne partie de mes colonies en montagnes, sous de belles châtaigneraies.
La floraison dure environ un mois et peut selon les années permettre de produire un miel de châtaignier bien typé et typique de la Corse.

Comme j'avais du vous en parler lors de mes précédentes nouvelles, je travaille depuis mi mars pour un autre apiculteur à mi-temps.
Les échanges sont très intéressants et je peaufine pas mal de choses sur l'élevage de reines notamment.

Ah oui, tous les colis sont partis !! Pour ceux qui ne l'ont pas encore, vous devriez recevoir sous peu le fruit du travail de vos abeilles, avec quelques miels différents cette année!
Bon, comme vous le voyez, mes semaines sont bien occupées mais il faut pas lever le pied encore !
Merci à vous tous pour votre soutien et à bientôt !

Benjamin

 

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Castellaccia

Le rucher de Castellaccia

Ses ruches sont situées à une vingtaine de km au sud du Bastia au coeur du Maquis.

La nature y est généreuse et ses abeilles ont un terrain de jeu exceptionnel pour butiner toute l'année.

Les miels corses sont issus de fleurs sauvages et spontanées en grande majorité.


Le maquis tout proche est riche en bruyère, romarin, thym, asphodèle...et permet de produire de beaux miels de printemps.

Vers mi juin, certaines ruches sont transhumées sous des chataigneraies de Haute Corse pour y produire un miel ambré et typé qu'est le miel de chataîgnier. 
A la fin de l'été, elles descendent un peu plus en plaine pour y produire un miellat de metcalfa: un miel foncé, caramélisé aux arômes de fruits murs, réglisse ou encore caramel.
Enfin, à l'automne, les arbousiers fleurissent et leur assurent de bonnes réserves pour l'hiver.

Selon les récoltes qui dépendent de l'abondance des floraisons, Benjamin vous proposera un assortiment de miel de printemps, miel de chataîgnier, miellat de maquis plutôt "corsé",  et/ou metcafla.

Benjamin est adhérant du Syndicat AOP Miel de Corse, et ses miels ont donc le label "AOP Miel de Corse".
Ce label de qualité impose à l'apiculteur un cahier des charges précis et exigeant, assurant au consommateur un produit d'exception.

L'apiculteur : Pascale LEROY-AILLERIE

UTPLA apiculteur Pascale LEROY-AILLERIE

Je suis issue d’une famille d’apiculteurs depuis 3 générations et Apicultrice professionnelle depuis 2013,
Ma ferme apicole, située sur le site exceptionnel du Marais Poitevin évolue, sur cette année 2021, vers une production plus axée "soins".
Désormais, mes ruches produiront surtout gelée royale et pollen, et toujours évidemment, un peu de miel et de propolis !
Ma ferme a reçu la certification agriculture biologique début 2015 pour la conduite des ruches, le lieu où elles sont installées, les produits de la ruche et les produits tranformés :
nougats et pains d'épices.
Ma devise : le respect des abeilles et le respect des produits issus de la ruche, tant de travail de ces insectes pour ces incroyables cadeaux si précieux.

A partir de cet automne, mes parrains ne recevront plus de miel maiis des produits de la ruche

Chers marraines et parrains,
Je vous l’expliquais en février dernier, l’activité à ma miellerie évolue donc cette année.
Un grand merci aux marraines et parrains qui poursuivent leur soutien.
C’est important de se sentir soutenue, lors d’un virage aussi pointu que celui-ci.
Les ruches à miel ne sont plus là ! Restent les ruches à gelée royale...
Je devrai donc essayer de compenser le CA que je réalisais avec la vente de mon miel.
Mes abeilles ont fort bien passé l’hiver. Cette année, j’ai eu très peu de mortalités à déplorer.
Et c’est un grand soulagement, d’entrer dans le rucher au printemps,
sentir l’enfumoir et voir les abeilles sortir timidement une à une des ruches en venant chercher le soleil léger.
J’ai pu démarrer la production de gelée royale assez tôt, dès le 20 avril.
Au départ, avec de toutes petites récoltes, puis elles sont montées en puissance et elles ont multiplié par 10 la quantité produite par semaine.
Le pollen entre aussi à flots... les ruches n’ont pas toutes des trappes à pollen, seules les plus fortes d’entre elles partagent avec nous ! Et elles sont généreuses !

A compter de la prochaine campagne d’envoi des pots de la fin d’année 2021,
et comme je vous le disais dans ma dernière lettre, je vous proposerai au lieu du miel habituel des produits de la ruche.

POUR LES PARTICULIERS :
Une équivalence pour correspondre aux 6 pots de miel de 250g :
pour se protéger des tracas de l’hiver, un pot de 10g de gelée royale et un sachet de 200g de pollen.

Une équivalence pour correspondre aux 18 pots de miel de 250g :
une véritable cure de remise en forme et de protection contre les frimas de l’hiver,
c’est à dire 3 pots de 10g de gelée royale avec 3 sachets de 200g de pollen.

POUR LES ENTREPRISES :
Une équivalence pour correspondre aux 50 pots de miel de 125g :
50 pots de 125 de bonbons au miel et à la propolis, bonbons réalisés avec les miels et propolis de mes abeilles.

Ma gelée royale est emballée dans une boîte isotherme en liège. Ce procédé protège efficacement le produit des variations de température le temps du transport.
A réception, il est important, de placer le pot le plus rapidement possible au réfrigérateur.
Le pollen ne craint pas d’être décongelé et recongelé, néanmoins, à réception,
il est à placer au congélateur et doit être sorti au fur et à mesure de la cure.
Pour les colis contenant pollen ou gelée royale, l’envoi se fera uniquement les lundis et mardis afin d’éviter les week-ends,
qui rallongent inutilement le temps de livraison.

Pour les marraines et parrains qui préfèrent continuer à recevoir du miel, je vous propose de parrainer Anne Laure FORGERIT,
Le Rucher Au Près des abeilles, qui démarre en apiculture bio en Nord Vendée dans le Marais Breton, je lui accorde toute ma confiance.

Vous pouvez découvrir son portrait ici

Encore merci pour tout votre soutien et votre gentillesse
Pascale

Voir toutes ses actualités

Le Rucher du Marais Poitevin

Le Rucher du Marais Poitevin

Les ruches de Pascale se trouvent en plein cœur du Marais Poitevin sur une zone classée Natura 2000.
D'une grande diversité écologique, ce territoire est constitué de pairies, de zones boisées et de marais façonnés par l'homme au cours du temps.
Le Marais poitevin constitue un havre pour de nombreuses espèces animales ou végétales telles que la loutre d'Europe, le vanneau huppé, l'iris jaune ou la reine des près.
Selon les saisons les abeilles de Pascale visitent les pissenlits, guimauves, lierres, saules, ronces, aubépines, sureaux...

L'apiculteur : David et Karine DEVERGNE

UTPLA apiculteur David et Karine DEVERGNE

Karine et David sont deux jeunes apiculteurs passionnés, ils s' inspirent de la méthode de conduite de rucher du frère Adam.
En février 2011, ils ont créé leur entreprise apicole dont le siège est situé ur la commune de Maulévrier (49) dans le Maine et Loire, juste en face du lac de Ribou, à proximité de Cholet (zone sensible protégée du captage d'eau de la région Choletaise).
Du fait que le siège soit dans ce périmètre protégé et que ses pratiques respectent le cahier des charges de l'apiculture biologique, ils bénéficieront prochainement du label agriculture biologique.
Le rucher a pour nom les Abeillers du Lac de Ribou.
En mai 2011, ils ont vu leur cheptel augmenter de 200 essaims et sont alors devenus apiculteurs professionnels.

Petit retour sur la saison

Chères marraines, chers parrains,

Cette année nous avons pu constater une faible mortalité de nos colonies à la sortie de l'hiver (-5%).
C’est une très bonne nouvelle par rapport à l'année dernière où les pertes étaient énormes...
Après un début de printemps extrêmement favorable d'un point de vue météorologique (grande douceur, alternance de pluie et soleil), les abeilles ont bien commencé la saison avec un butinage actif.

La récolte a commencé début juillet, elle est plus qu'honorable cette année. L'ensemble du cheptel est en très bon état.
Les ruchers sont répartis en forêt, prairies et nous avons transhumé des colonies sur du tournesol.
En espérant vous offrir bientôt un miel de qualité, fruit du travail acharné de nos abeilles et grâce à votre soutien fidèle qui nous a permis de nous relancer dans notre activité.

Apicalement vôtre."
Karine et David

Très bonnes vacances à vous !

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Ribou

Le rucher de Ribou
Le rucher principal s'étend sur près de 4 hectares à coté du lac de Ribou, la flore locale y est riche et variée (bocages de haies champêtres et prairies pour la plupart en agriculture biologique).

On peut y récolter un miel toutes fleurs de prairie, du miel d'acacia, de tilleul, de châtaignier, de ronce.

Ils vont également développer la vente de propolis ainsi que la fabrication de pains d'épices maison.

Les abeilles à parrainer dont de race Buckfast et d'une lignée certifiée que seul Dominique Froux, apiculteur professionnel ayant collaboré avec un grand maître de l’apiculture (le frère Adam à l’abbaye de Buckfast en Angleterre) et qui a développé cette abeille d’élevage douce et productive, peut prétendre en France. 

L'apiculteur : Anne-Laure FORGERIT

UTPLA apiculteur Anne-Laure FORGERIT

Installée au cœur du Marais Breton Vendéen à Notre Dame de Monts, la miellerie « Au pré des abeilles » est née en 2017.
Le Marais Breton est composé de différents paysages :
la forêt dunaire avec ses pins et ses chênes verts, le marais salé avec ses anciens marais salants,
le marais doux avec ses prairies et ses roselières et le polder avec ses cultures.
Il abrite au fil des saisons de nombreuses espèces rares et protégées, comme le hibou des marais,
la barge à queue noire, l’avocette élégante, le leste à grands stigmas, la loutre d’Europe …
Riche d’une grande biodiversité, ce territoire est classé en zone Natura 2000 et en Zone Naturelle
d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF).

Le Rucher Au Près des abeilles

Le Rucher Au Près des abeilles

J’ai eu mes premières ruches en 2008, petit à petit le nombre de ruches a augmenté et aujourd’hui j’en possède environs 200.  
J’ai décidé de faire de l’apiculture mon métier car cela me permet de travailler dans, avec et pour la nature.
J’ai la chance d’être sur un territoire où il y a beaucoup de prairies naturelles et peu de grandes cultures.
Je peux ainsi pratiquer une apiculture qui correspond à mes valeurs, c’est pourquoi je me suis engagée dans une certification agriculture biologique.
Mes ruchers sont de petite taille, entre 12 et 16 ruches en général.
Mes abeilles butinent la multitude de fleurs sauvages présentes dans les prairies :
renoncules, crépis, guimauves, ...
Le miel « de prairie » qu’elles produisent cristallise rapidement, il est parfumé et long en bouche.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Début juillet, les journées sont longues et les floraisons encore nombreuses. Les abeilles sont donc encore très actives.
Elles travaillent jusqu’à 15 heures par jour pour rapporter du pollen et du nectar à la ruche !
A la fin du mois, nous observons un ralentissement de leur activité qui annonce la fin de la saison.



Que se passe-t-il dans la ruche en juillet ?
Les premiers jours de juillet se poursuivent sur le même...




Imprimer la page

Retour