Association BOULES DE GOMME

Logo Association BOULES DE GOMME

CRÈCHE ASSOCIATIVE A PARTICIPATION PARENTALE DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

La ruche en images

  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME
  • La ruche Association BOULES DE GOMME

L'apiculteur : Justine HENNION

UTPLA apiculteur Justine HENNION

Installée en couple depuis 2017, avec 250 ruches à bichonner !
Je tiens ma passion pour l'apiculture de mon père Yvan, passionné par les abeilles qui m’a transmis son savoir.
La ferme au carré typique de la région Lilloise a été reprise en 1998 par mon père (fils d’agriculteur dans les Flandres).
Auparavant ses grands-parents élevaient de nombreux animaux tels que vaches, cochons, poules et lapins…
Depuis il y a eu bien du changement ; les broutards ont été remplacés par des butineuses.
En 2012, j’ai rejoint la ruche en me spécialisant dans l'élevage des reines.
Je travaille actuellement encore sur l'exploitation familiale en plus de mes colonies.
Florian, mon compagnon qui a lui aussi été piqué par les abeilles est paysagiste de base.
Il est encore salarié dans le paysage pendant l'hiver (en attendant que l'exploitation soit pérenne).
Il se consacre à temps plein aux abeilles pendant la saison estivale.

Des nouvelles de votre apicultrice

Bonjour à tous,

La saison apicole est terminée, elle aura été très particulière avec un printemps chaotique (0 kg de miel récolté).

Nous avions beaucoup d'espoir courant juillet mais la météo n'a pas été favorable. 

Les abeilles ont eu un très court créneau pour butiner, à peine une petite semaine de beau temps et la pluie est revenue. 

Nous avons récolté une moyenne de 7kg de miel par ruche, ce qui est 7 fois moins que l'an passé. 

Cette année aura été pleine de déception, surtout pour notre première en Corrèze. Nous apprenons à appréhender la région et ses difficultés. 

Néanmoins, cette année aura été propice à la végétation, cet hiver nous avions planté de multiples arbres et arbustes nectarifères et polinifères qui sont autant de ressources en plus pour les insectes, ceux-ci n'ont pas souffert de la sécheresse et se portent à merveille. 

Les colonies sont belles, elles ont pu profiter du lierre et d'autres fleurs courant septembre afin de faire des réserves pour l'hiver. 

Nous attendons maintenant le printemps avec impatience. 

Encore merci pour votre soutien et à bientôt 

Justine et Florian 

 

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Senlis

Le rucher de Senlis

Elles sont réparties sur plusieurs ruchers essentiellement dans le département du Nord.
Le rucher que Florian, mon compagnon et moi-même proposons au parrainage est situé à Senlis (Oise) dans un sous-bois. 
Les abeilles y produisent du miel de fleurs ou tilleul selon les floraisons.
L’exploitation familiale compte une miellerie, où est extrait et conditionné le miel.
On retrouve les produits de la ruche en vente au petit magasin de la ferme et auprès de différents revendeurs de la région et principalement des agriculteurs proposant la vente en directe.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Avant de vous donner quelques nouvelles de vos abeilles, toute l’équipe d'Un Toit Pour Les Abeilles vous présente ses meilleurs vœux pour 2022 !
Que cette année vous soit douce et agréable.




Que se passe-t-il dans la ruche en janvier ?



Introduction
Cet hiver, la France s’est partagée en deux. Dans certaines régions les températures ont été particulièrement basses, accompagnées de chute...




Imprimer la page

Retour