Cotrim

Les ruches en images

  • La ruche Cotrim
  • La ruche Cotrim

L'apiculteur : Théo HOUBRON

UTPLA apiculteur Théo HOUBRON

Il s'agit de ma première année d'exploitation.
J’ai connu le plaisir de l'apiculture et l'amour des abeilles avec mon père, Bruno, lui-même apiculteur du réseau Un toit pour les abeilles.
Je l’ai accompagné sur ses ruches, et l’ai beaucoup aidé dans son quotidien.
C’est aussi de lui que vient la plus grosse partie de mes connaissances en apiculture.
Rien de mieux que la transmission d’un passionné à un autre…

J’espère bientôt pouvoir réaliser une formation complémentaire en BPREA option apiculture.
Je souhaite aussi me former à la transformation des produits de la ruche, pour réaliser mes propres pains d'épices, nougats, confies de noisette, bonbons au miel, propolis, pollen et autres gourmandises des abeilles…)

Pour ma première année j'ai pu récolter deux types de miel. Un miel de Printemps et un miel d’Eté.
J’espère par la suite récolter du miel de Luzerne, mais aussi de l’Acacia, du Forêt, du miel de Fleurs et bien sûr toujours mes miels de Printemps et Eté.
Rejoindre Un toit pour les abeilles, c’est l’occasion pour moi de poursuivre dans les pas de mon père et de gagner, le cœur de parrains, qui me soutiendront dans cette belle aventure environnementale et solidaire !

Quelques nouvelles de nos abeilles

Chères marraines, chers parrains,

Ma saison apicole aura été particulièrement difficile cette année.
Mais en écoutant mes collègues apiculteurs, je comprends que c’est finalement partout pareil.

Dur dur quand la météo n’est pas de notre côté…
Ceux qui disent que le dérèglement climatique est une chimère, je leur réponds que l’apiculteur et ses abeilles, sont en première ligne et le ressentent de plein fouet !

Les colonies vont bien c’est l’essentiel, même si les récoltes elles, ne sont pas très généreuses…

Pas d’inquiétude, j’ai quand même de quoi gâter mes parrains…

Sur l'exploitation agricole familiale la phacélie a été semée dans de bonnes conditions.
Les abeilles devraient en profiter pour accumuler de belles réserves avant l'hiver…

L’an prochain, on prévoit de réserver 2 hectares pour semer de la phacélie en amont de la saison pour pouvoir récolter un beau miel de Phacélie.
Vous aurez le plaisir d’y goûter, si nos abeilles sont généreuses… Et elles le sont.

Voilà tout est dit…
Je vous souhaite à tous une belle fin d’été et vous remercie encore pour vos soutiens nombreux !
Théo

Voir toutes ses actualités


Le Rucher des Ardennes

Le Rucher des Ardennes

Mon cheptel est constitué d’une vingtaine de ruches dadant, adaptées à l'apiculture de plaine. Je privilégie l’abeille locale noire. Je travaille aussi avec de l’abeille buckfast choisie pour sa douceur.
Mon objectif est d’atteindre 250 ruches en production. Je voudrais pouvoir vendre mon miel directement sur les marchés artisanaux. J’aime aussi le principe du parrainage de ruches proposés par Un toit pour les abeilles aux entreprises et aux particuliers : l’échange de votre soutien financier contre un peu de miel et le partage de mon quotidien !
Je pratique une apiculture raisonnée, inspirée des techniques biologiques. Pour la fabrication de mes feuilles de cire par exemple, je récupère ma cire d'opercule que je vais gaufrer artisanalement chez mon père Bruno.
Je suis dans un environnement de plaine (Ardennes) avec de grandes cultures, pâtures, marais sauvages et bois.
C'est un environnement très diversifié, qui permet de faire plusieurs types de miel dans l'année.
Etant du milieu agricole je vais avoir l’opportunité de transhumer sur la floraison de la Luzerne. J’ai aussi la chance d'avoir un emplacement pour mettre des ruches sur une jachère fleurie de 5 ha.
Sur l'exploitation agricole de ma mère on a décidé de planter de la Phacélie en inter-culture à proximité des ruches pour permettre aux abeilles de faire leurs réserves de miel avant l'hiver…

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Les fêtes approchent à grands pas !
Période de joie, de partage et de remerciements…

Nous souhaitions donc en préambule de ce courrier vous dire, et surtout vous redire MERCI du fond du cœur pour tout ce que vous nous permettez d’accomplir . Nous avons très souvent des témoignages de parrains qui s’excusent de ne pas pouvoir parrainer plus... Le soutien que vous nous apportez est IMMENSE et plus encore votre fidéli...




Imprimer la page

Retour