MNEMOTIX

Logo MNEMOTIX

Mnemotix est une Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC), créée en janvier 2013 à l’issue d’un projet de recherche piloté par l’INRIA Sophia Antipolis,  labellisée “Startup INRIA” et Jeune Entreprise Innovante.

Avec plus de 15 ans d’expérience dans le secteur de l’ingénierie documentaire, de l’ingénierie des connaissances et du web sémantique, ses fondateurs se sont forgés une solide expertise à travers de nombreux projets industriels et de recherche. Depuis 5 ans, Mnemotix développe et héberge des solutions Big Data, innovantes pour la structuration et la valorisation des données métiers des entreprises et des organisations.


Voir leur site internet

Nous sommes convaincus du rôle des nouvelles technologies et du Web comme facilitateur dans le processus de changement de notre société et de nos modes de consommation.

Nous nous engageons donc aux côtés des acteurs de la transition énergétique, sociale et écologique notamment en les assistant dans l’organisation de leurs communautés et la valorisation de leurs données.

La ruche en images

  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX
  • La ruche MNEMOTIX

L'apiculteur : Benjamin BUREAU

UTPLA apiculteur Benjamin BUREAU

Benjamin est un jeune apiculteur "Piqué" par les abeilles en 2014 grâce à un ami.
Il a désormais l'envie que cette belle activité qui est aujourd’hui une passion, prenne de plus en plus de place dans sa vie.

En reconversion professionnelle, Benjamin a exercé 10 ans dans le tourisme d’affaires, puis à souhaité s'orienter vers une activité plus proche de la nature et de ses valeurs.
Il a obtenu en 2015 son Brevet Professionnel d'Exploitation Agricole en apiculture et souhaite développer chaque année son cheptel pour s’installer en tant que professionnel d'ici quelques années (125 ruches en Corse).
Son objectif est principalement de faire de l'élevage de reines et la création d'essaim pour développer son cheptel.

Il dispose aujourd'hui de 80 ruches peuplées d'abeilles noires d'écotype Corse, qui s'épanouissent sur les maquis de Haute Corse.

Il construit lui-même ses ruches et hausses à miel et fabrique une peinture écologique à base de farine dit "suédoise" pour protéger ses ruches.

Des nouvelles de Benjamin

Chères marraines, chers parrains de Benjamin, 

Votre apiculteur nous avait fait parvenir de ses nouvelles le 07 juillet dernier. 

En raison d'un petit beug informatique (malheureusement, cela arrive...), nous n'avions pas reçu ces fameuses nouvelles, et n'avions donc pas pu vous les transmettre.

Bien qu'il soit peut être un peu tard, et que la saison ait bien avancé en Corse, nous souhaitions vous les faire parvenir, dans une logique de transparence. 

Nous avons pu échanger avec Benjamin, qui nous a affirmé que d'autres nouvelles, pour le coup plus à jour, arriveront très bientôt.

Nous vous souhaitons une bonne lecture et vous présentons nos sincères excuses.

Belle fin de journée à tous. 

L'équipe Un Toit Pour Les Abeilles

 

"Bonjour à toutes et à tous,

Quelques nouvelles de vos abeilles alors que l’été est bien installé et qu’il fait très chaud !!

Depuis la mi juin, j’ai déplacé la majorité de mes ruches en montagne sous les châtaigniers. Cette floraison leur apporte nectar et pollen en abondance, essentiels à leur bonne santé, et devrait permettre aussi à leur berger de produire un peu de ce beau miel de châtaignier emblématique de Corse.

Cette année, la floraison est plutôt belle, les arbres semblent se remettre peu à peu de l’invasion du cynips, parasite qui a fait souffrir les châtaigneraies corses depuis plusieurs années, et dont je vous ai déjà parlé. 

La récolte est prévue semaine prochaine ! 

Ensuite, il faudra redescendre tout ce beau monde en plaine, dans des zones humides pour tenter de produire du miel de miellat. 

En parallèle, il faut préparer les futures ruches pour les essaims de l’année qui se développent, extraire le miel produit, le mettre en pot, l’étiqueter, le commercialiser… de quoi s’occuper !

Je vous souhaite un bel été et vous dis à bientôt !

Benjamin"

 

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Castellaccia

Le rucher de Castellaccia

Ses ruches sont situées à une vingtaine de km au sud du Bastia au coeur du Maquis.

La nature y est généreuse et ses abeilles ont un terrain de jeu exceptionnel pour butiner toute l'année.

Les miels corses sont issus de fleurs sauvages et spontanées en grande majorité.


Le maquis tout proche est riche en bruyère, romarin, thym, asphodèle...et permet de produire de beaux miels de printemps.

Vers mi juin, certaines ruches sont transhumées sous des chataigneraies de Haute Corse pour y produire un miel ambré et typé qu'est le miel de chataîgnier. 
A la fin de l'été, elles descendent un peu plus en plaine pour y produire un miellat de metcalfa: un miel foncé, caramélisé aux arômes de fruits murs, réglisse ou encore caramel.
Enfin, à l'automne, les arbousiers fleurissent et leur assurent de bonnes réserves pour l'hiver.

Selon les récoltes qui dépendent de l'abondance des floraisons, Benjamin vous proposera un assortiment de miel de printemps, miel de chataîgnier, miellat de maquis plutôt "corsé",  et/ou metcafla.

Benjamin est adhérant du Syndicat AOP Miel de Corse, et ses miels ont donc le label "AOP Miel de Corse".
Ce label de qualité impose à l'apiculteur un cahier des charges précis et exigeant, assurant au consommateur un produit d'exception.

L'apiculteur : Philippe CHAVIGNON

UTPLA apiculteur Philippe CHAVIGNON

Philippe s'est initié à l'apiculture il y a une vingtaine d'années en Colombie.
Installé depuis 1995 à Guillaumes dans les Alpes Maritimes,  il y a développé progressivement une activité apicole et de lavandiculture.
Le miel qu'il propose a le label "AB".
Le cheptel de ces dernières années est de l'ordre de 100 ruches malgré de fortes pertes hivernales.

Jusqu'à maintenant, les ruchers d'hivernage se situaient dans le site des Gorges de Daluis, au sein de la réserve naturelle régionale du même nom et aux portes du Parc National du Mercantour.
Philippe pratique  la transhumance le plus localement possible dans un rayon de 20 km à vol d'oiseaux, sauf pour la lavande sur le plateau de Valensole (04).

"ILS NE SAVAIENT PAS QUE C'ETAIT IMPOSSIBLE, ALORS ILS L'ONT FAIT."

Invitation au rucher de Philippe

Bonjour à tous, 

Je vous donne RDV à 10 heures le dimanche 24 Octobre sur la D2202 à 1,5 km en amont de Daluis en direction de Guillaumes.
Visite de Rucher et ouverture de ruches si le temps le permet en tenues de protection*

Puis direction la miellerie Villetale haute, hameau de Guillaumes où vous découvrirez l'exploitation réalisée en materiaux  de construction écologiques et locaux comme le mélèze, terre, paille, laine de mouton…et panneaux solaire.

Au programme:

Pique nique tiré du sac
Visite miellerie,
Extraction de miel,
Dégustation,
Pratiques apicoles de l'exploitation,
Lavandiculture,
Production d'huiles essentielles,
Découvrez l'exploitation de Philippe
Vente de miel et produits de la ruche, huiles essentielles...
Heure fin de la journée 16h00/17h00

Cette journée dédiée à l'apiculture est gratuite.

* Merci de bien lire nos recommandations concernant la présence d'abeilles sur le site au moment de votre inscription.
Pour la visite des ruches, prévoir des vêtements de couleurs claires qui couvrent bien tout le corps.

Concernant le lieu où nous nous retrouverons, voici le lien google map pour accéder au point de RDV de l'aire  :Cliquez ici pour le lien

Attention, ce n'est pas l'aire à 500 mètres de Daluis mais à 1,5 km (44.038670 et 6.831792) nommée Aire de Rua.
On reconnait le changement de paysage à la terre qui devient rouge.

N'hésitez pas à me contacter en cas de besoin:  06 40 67 71 33 

Pour vous inscrire, c'est ici 

Je vous attends nombreux! Philippe

Voir toutes ses actualités

Le rucher des Gorges de Daluis

Le rucher des Gorges de Daluis
L'exploitation bénéficie d'un label Bio et dispose d'une miellerie Bioclimatique construite en mélèze local, paille et terre, et à énergie "solaire thermique" située à 1300m d'altitude.

Philippe travaille majoritairement avec des abeilles locales dites "noires" très ancienne race d'abeilles et un peu d'abeilles italiennes de race ligustica de par sa proximité géographique.

Philippe passe l'hiver en Amérique Centrale où il essaie de développer une activité apicole avec les locaux.

Il s'intéresse particulièrement à l'apithérapie.

L'apiculteur : Juliana CLERMONT

UTPLA apiculteur Juliana CLERMONT

L’opportunité de mon installation est venue de ma famille. Mon beau père, qui allait partir à la retraite a soutenu l’envie et la curiosité que j’avais pour le monde des abeilles, en m’offrant mes premières ruches. Il m'a également offert son immense soutien. Ma belle-mère et lui, avaient créée 20 ans auparavant, un très beau point de vente à Puy Saint Vincent. Ils m’ont donné l’opportunité de le reprendre. J’ai embrassé cette reconversion avec joie et confiance, d’abord parce que les abeilles ont suscité en moi une véritable passion. Mais aussi parce que la miellerie m’offrait la possibilité d’une installation portant non seulement sur la production de miel, mais aussi sur la confection de produits dérivés (pains d’épices, nougats etc.), de quoi rêver quand on a la fibre pâtissière.

Au fil des années et après une saison de stage et de nombreuses formations, j’ai augmenté mon cheptel et me suis officiellement installée en juillet 2016 avec 130 ruches. Aujourd’hui j’atteins mes objectifs avec près de 300 colonies en hivernage.
J’ai obtenu le label Agriculture biologique novembre 2018. L'ensemble de ma production est aujourd'hui certifiée, miels et produits dérivés.
J’ai choisi de vivre avec ma famille à Forcalquier (04), j’hiverne mes colonies dans les communes autour de chez moi et dans les Bouches du Rhône.
Je produits deux miels : Un Miel de Lavande et un de Miel de Fleurs de Hautes Montagnes.

Des nouvelles de vos abeilles.

Chères marraines et chers parrains,

L'été est bientôt derrière nous, il y a encore de belles journées chaudes qui nous donneraient bien envie de farniente, mais nous gardons le rythme encore un peu.
Toutes les ruches ont été récoltées, le miel de montagne est extrait et majoritairement vendu.
Le miel de lavande est en cours de brassage pour se faire crémeux. Bientôt tout sera mis en pot et la miellerie sera rangée et fermée.
Les ruches sont en cours de traitement contre le varroa et seront bientôt positionnées sur leurs emplacements d'hivernage.
Après le grand marathon de la saison qui a commencé il y a 7 mois nous passons en douceur à une autre étape de la saison.
Portez vous bien et à très bientôt.

Juliana & Jérémy

PS: un énorme merci pour votre soutien si précieux.

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de Forcalquier

Le Rucher de Forcalquier

Mon objectif est d’avoir 300 colonies (ruches ou ruchettes) en hivernage chaque année. En période de production je divise mon cheptel en deux, une partie est aménée dans les Hautes alpes et y restera jusqu'en septembre et l'autre partie est répartie sur les différents sites de production de miel de lavande dans les Alpes de Hautes provence.

J’aime travailler des petites unités, c’est pourquoi mes ruchers sont composés au maximum de 40 ruches.  Je me suis installée en rêvant d’une apiculture sédentaire, mais la réalité des ressources doit nous conduire à faire évoluer nos schémas pour que les abeilles vivent au mieux, donc j'hiverne plus au sud du département une partie de mon cheptel.
Au printemps et en été les abeilles peuvent trouver du nectar ou du pollen sur les amandiers, le romarin, la fausse roquette, les fruitiers (pruniers, cognassiers, cerisiers, poiriers, pommiers), la pervenche, le lilas, les cultures de sainfoin, le thym, le coquelicot, le piracantha, les robiniers, les tilleuls, le dorycnium, la lavande, le tournesol. A l’automne principalement du lierre et de la sarriette.

Nous avons choisi avec mon époux qui travaille le bois, de traiter l’ensemble des nouvelles ruches à l’huile de lin chaude en les baignant, les anciennes ruches sont au fur et à mesure repeintes avec une peinture à la farine mélangée à un oxyde naturel rouge. j’accorde beaucoup d’importance à la qualité du matériel.
Je travaille avec deux types d’abeilles, la noire (écotype des Hautes-Alpes), l’autre partie de mon cheptel est issue d’une sélection de Marc Subirana (sélectionneur en Isère), multipliée par Laurence Monition. J’envisage de faire de l’élevage de reines, je suis avec beaucoup d’attention chacune de mes ruches.

Alors par avance merci à tous mes parrains pour leurs soutiens nombreux !

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en octobre ?



Introduction
Les abeilles se font de plus en plus rares sur la planche d’envol et les floraisons touchent à leur fin.
Nous entrons bel et bien dans l’hivernage ! Début octobre, l’apiculteur doit être particulièrement vigilant pour bien préparer la ruche et sa colonie à un hiver pouvant être rigoureux.




Que se passe-t-il dans la ruche en octobre ?
En octobre, les abeill...




Imprimer la page

Retour