Chat pelote et cie

Logo Chat pelote et cie

Les ruches en images

  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie
  • La ruche Chat pelote et cie

L'apiculteur : Delphine et Stéphane ROBERT

UTPLA apiculteur Delphine et Stéphane ROBERT

Nous sommes Delphine et Stéphane, apiculteurs à Saint-Sauves d'Auvergne.
Notre exploitation se situe près du Sancy, où nous nous occupons de nos abeilles de génération en génération,
avec passion dans une nature sauvage et préservée, depuis près de 75 ans…  
Moi, Delphine, je suis presque née au milieu des abeilles.
J'ai travaillé sur l'exploitation familiale pendant presque toutes les vacances scolaires, jusqu'à la fin de mes études de comptabilité,
secteur où j'ai travaillé pendant 15 ans.
J'ai été amenée à retravailler sur l'exploitation familiale pour prêter main forte à ma famille à la suite de l'accident de ma sœur en 2016.
Mon mari, Stéphane a été licencié de son poste de technicien d'une grande entreprise en 2017,
nous avons alors décidé de tenter l'aventure en apiculture...
La formation pour nous deux s'est donc faite par transmission du savoir-faire familial.
Nous nous sommes installés apiculteurs professionnels en 2019, nous avons repris 200 ruches de
Nous pratiquons une apiculture raisonnée, comme le fait notre famille depuis des décennies.
Nos ruches, cadres et hausses sont fabriquées depuis toujours avec le bois de nos forêts, où se situe l'exploitation.
Le bois de nos ruches est trempé à l'huile de lin. Les feuilles de cire, utilisées pour nos cadres sont gaufrées par nos soins.
Nous utilisons notre propre cire, qui provient des opercules de l'année récupérées après l'extraction du miel.
Nous utilisons seulement les traitements autorisés en agriculture biologique pour soigner nos abeilles.
A terme, nous demanderons probablement la certification en agriculture biologique.

Nous prévoyons de maintenir notre cheptel autour de 200 ruches.
L'objectif du parrainage est de faire découvrir notre beau métier au contact de la nature, notre belle région,
le délicieux miel produit par nos abeilles et de nous aider à pérenniser notre activité d'apiculture.

Des nouvelles de vos apiculteurs Delphine et Stéphane

Bonjour,

Quelques nouvelles...

Ce début d'année est consacré à la préparation des cadres, avec de nouvelles feuilles de cire gaufrées par nos soins, avec la cire de nos opercules de l'année précédente. Ces cadres ont été fabriqués avec du bois prélevé sur notre exploitation donc tout est local sans aucun produit de traitement.

Nous surveillons activement nos ruches dès que les températures s'y prêtent car les colonies sont assez faibles en général, c'est la conséquence des mauvaises conditions climatiques de l'année 2021. Les colonies ont un besoin urgent de pollen. Elles ont rentré quelques pelotes sur les fleurs de perce-neige et de noisetiers ces derniers jours.

Cordialement

Delphine

 

 

 

Voir toutes ses actualités

Le Rucher Apisancy

Le Rucher Apisancy

L'exploitation familiale située à Saint-Sauves dans la Haute Vallée de la Dordogne, dans le parc naturel régional des volcans d'Auvergne;
où nous produisons l'essentiel de nos miels (Pissenlit, Montagne, Trèfle, Framboisier, Forêt et Sapin) selon les saisons et les emplacements.
Tous nos ruchers sont situés dans le Puy de Dôme, nous vendons uniquement le miel produit par nos ruches.
L'extraction est réalisée à froid, puis le miel est mis en pot dès la récolte.
Cristallisé naturellement quelques semaines après la récolte et non chauffé,
notre miel conserve toutes ses qualités nutritionnelles; il devient crémeux, facile à tartiner.
Actuellement nous avons 170 ruches, ce sont des ruches Langstroth,
Nous produisons essentiellement du miel de montagne, puisque la plupart de nos ruches sont situées à Saint-Sauves d'Auvergne à 850m d'altitude.
En fonction de la météo, au printemps nous produisons du miel de pissenlit,
en été ce sera du miel de fleurs sauvages (framboisier, trèfle, ronces...) ou du miel de forêt comme le sapin.
L'année 2020 a été une année où nous avons récolté surtout du miel de forêt, nous espérons, pour 2021,
pouvoir récolter du miel d'acacia et de framboisier, mais c'est la nature qui décidera...

L'apiculteur : Evelyne et Frédéric WIELEZYNSKI

UTPLA apiculteur Evelyne et Frédéric WIELEZYNSKI

Evelyne et Frédéric sont apiculteurs depuis 5 ans dans le Médoc girondin.
Touchés par les problèmes que rencontre la biodiversité, Evelyne et Frédéric ont décidé de s'engager dans l'apiculture.

Ils ont aujourd’hui 46 ruches, réparties sur trois ruchers, qu’ils conduisent en respectant au mieux le rythme des abeilles.

Après avoir développé leurs propres ruchers ils ont décidé de s’investir dans le rucher école du Syndicat des Apiculteurs de Gironde et d’Aquitaine (SAGA) dont ils sont membres depuis 2005.
Frédéric est aujourd’hui président du SAGA et participe avec Evelyne à la fourniture d’essaims et de reines aux stagiaires du rucher école.

Des nouvelles d'Evelyne et Frédéric

Bonjour,
 
Quelques nouvelles du petit peuple de Gironde chez Frédéric et Evelyne :
L’hiver a pour le moins été difficile. Dès l’automne nous avons commencé à perdre des ruches et cela s’est poursuivi tout l’hiver. Les dernières pertes ont été constatées il y a à peine un mois : une ruche vide, quelques abeilles moisies au centre, toutes serrées en boule pour essayer de préserver le peu de chaleur qui leur restait, c’est la découverte que nous avons fait à de nombreuses occasions cette année. Le bilan sans précèdent se monte donc finalement à 20 ruches perdues, plus une très faible qui risque de ne pas remonter au printemps qui arrive, soit près de 50% de nos parrainages.
Les essaims nouveaux sont heureusement arrivés. En partie crées à partir de nos ruches en été et en partie achetés à un jeune apiculteur et ami, producteur d’essaims dans le Médoc. Le temps très doux a permis pour le moment une forte floraison des pruneliers, saules, prunus, ajoncs et autres fleurs de printemps. Les essaims passés en ruche la semaine dernière ont quasiment terminés de bâtir les nouveaux cadres de cire et ont même commencé à sérieusement les remplir. Les premières hausses ont même été posées le week end dernier. C’est le début des gros travaux de mise en route des ruches. Cirage des nouveaux cadres, derniers nettoyages des ruches vides à peupler, peinture des nouvelles ruches achetées pour remplacer celles trop abimées ou attaquées par les insectes xylophages, distribution des ruches sur les différents ruchers, création des nouveaux essaims en ruchette … mais aussi nettoyage des ruchers vidés cet hiver à cause des pertes, plantation des arbres mellifères, paillage des arbres plantés récemment. L’activité reprend donc, pour le petit peuple qui vole de partout et pour les apiculteurs qui, eux, courent de partout pour essayer de faire en sorte que les premières ne manquent de rien. La saison commence sur les chapeaux de roue, toujours avec les doigts croisés, pour faire en sorte que contrairement à l’an dernier le fort gèle de printemps ne ruine pas les espoirs et les fleurs, des apiculteurs et de leurs abeilles.
Encore merci pour votre soutien en ces moments difficiles mais pourtant plein d’espoir devant le dynamisme de ces nouveaux essaims. A bientôt.
Frédéric et Evelyne

Voir toutes ses actualités

Le rucher du Medoc

Le rucher du Medoc

Le rucher se trouve dans la partie sud du médoc, prés de la région viticole d’appellation Haut Médoc, à environ 25 kms de Bordeaux.


Les colonies installées sont majoritairement des abeilles locales, dites "noires" ou présentant hybridées dues à certains croisements avec des abeilles de race Buckfast.


La flore mellifère qui entoure les ruches dans cette région boisée se compose d’arbres ou arbustes sauvages (acacia, saules, bourdaine, prunelliers, de ronces, châtaigniers, noisetiers, houx) et domestiques (tilleul, fruitiers, Sumac, cotonéasters, …).

Le miel récolté sera donc un miel polyfloral liquide et de couleur dorée à ambrée selon les floraisons et conditions climatiques.

JT de 12h France3 Aquitaine avec Frédéric

Reportage consacré à Frédéric et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le lundi 26 Septembre 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en mai ?

Introduction
En mai les abeilles font ce qui leur plaît !



Ça y est, la ruche bourdonne de partout. Le trafic sur la planche d’envol est dense.
Certaines abeilles s’en vont sur les champs alentours récolter la première grande miellée printanière.
D’autres, s’en reviennent à la ruche les pattes chargées de pollen et les jabots remplis de nectar.
C’est le co...




Imprimer la page

Retour