5A SOLUTIONS

Logo 5A SOLUTIONS

Créée en décembre 2013, 5A Solutions est née de la volonté de 14 passionné(e)s du monde des services de se regrouper au sein d’une société à taille humaine et mieux adaptée aux besoins PLM des acteurs majeurs de l’industrie. Située à Blagnac, la société regroupe des consultants et consultantes ayant une forte expérience des métiers de l’aéronautique ainsi que des outils et des environnements PLM. Les consultants 5A Solutions bénéficient également d’un savoir-faire reconnu dans l’utilisation des méthodologies de consulting et d’accompagnement de leurs clients dans la transformation de leurs processus, méthodes et outils PLM.


Voir leur site internet

La ruche en images

  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS
  • La ruche 5A SOLUTIONS

L'apiculteur : Alban GORE

UTPLA apiculteur Alban GORE

Alban est installé au cœur des Corbières, dans l'Aude, où l'apiculture a connu son apogée avec les romains qui installés ici, pratiquaient la culture de la vigne et des abeilles.

Après avoir commencé en 2000 à constituer son cheptel et fabriqué ses premières 150 ruches, il obtient en 2001 son BPREA (Brevet Professionnel Responsable d'Exploitation Agricole) apicole en alternance et, en 2007, il reprend l'activité en professionnel de son oncle apiculteur qui part en retraite. Il récupère alors les ruches et le matériel de miellerie.

Il est convaincu que les abeilles doivent garder un cycle proche du cycle de leur écotype (environnement) et de fait, effectue la transhumance très raisonnablement (Aude et départements limitrophes).
Il vend sa production localement puisqu'il est présent sur les marchés de Carcassonne et de Lezignan Corbières quasiment toute l'année. Du producteur au consommateur !!

Une surveillance plus que jamais importante

Chères marraines, chers parrains,

Les abeilles vont bien pour l'instant : je suis passé les voir il y a quinze jours, juste avant les grosses crues.
Actuellement, la surveillance est importante car le risque de voir (à cause des épisodes de chaleur anormale sur des périodes courtes de quelques jours à chaque fois) les colonies démarrer trop tôt et prendre des risques dû au froid ou au manque de réserves qu’ elles peuvent, par conséquent, finir trop vite.
Je guette les coups de vent qui pourraient faire envoler les toits des ruches ou même abattre les arbres sur les ruchers.
Ici les romarins n’ont pas cesser de fleurir, ce qui veut dire que pour la miellée cela va être un peu compliqué.

Les amandiers aussi sont très très en avance, ce qui n’est pas l’idéal !! Ce sont en effet les premiers apports de pollen de la saison et ils aident les colonies à démarrer, mais là c’est trop tôt :  bref, on verra aussi..
Actuellement, (travail passionnant si il en est) je monte des cadres, y installe les feuilles de ma cire de l’année précédente que j’ai fait « gaufrer » cet hiver.
Et je finis la fabrication de trappe à pollen (menuiserie)
En tout cas à la dernière visite, j’ai été content de voir les abeilles en forme et les populations assez importantes.
Rien n’est jamais joué en agriculture, et surtout en Apiculture : reste à espérer que ça se passe bien.


Vous remerciant pour votre soutien,
Alban

Voir toutes ses actualités


Le rucher du Massif des Corbières

Le rucher du Massif des Corbières

Alban travaille avec des ruches Dadant  10 cadres (modèle qui permet plus d'autonomie aux abeilles).
Il pratique l'élevage de reines  et crée ses essaims sur l'exploitation même.
Alban travaille depuis quelques années avec des Abeilles Caucasienne et Catalane, types d'abeilles se rapprochant le plus des abeilles "noires" dites locales que l'on ne voit plus dans les Corbières depuis longtemps.
Elles ont l'avantage d'être plus rustiques mais ne sont pas commodes par moment.
Installé au cœur des Corbières, l'environnement est constitué de Garrigues basses et plutôt sèches avec de très fortes températures  en été (40°C a 50°C sans problème) et beaucoup de vent (quand ce n est pas le "marin" c'est le "cers" fréquent avec ses rafales entre 50 et 80 km/heure).
Ce n'est pas pour rien que  les passionnés pratique la planche a voile sur littoral audois !!
Les abeilles ont d'ailleurs ici le comportement de voler à ras du sol, slalomant entre les genêts, scorpions et les romarins.
Les miels "phares" de nos Corbières sont le miel de romarin (plantes aux vertus merveilleuses mais aux miellées  précoces et aléatoires) et les miels de "garrigues", de printemps, d’été ou d'automne, suivant les saisons et les floraisons.
Les abeilles vont au fil du temps sur les romarins, les thyms, les dorycniums, les roquettes blanches, les clématites, les buplèvres, les lavandes sauvages et les sédums ou en fin de saison, sur les arbousiers, les lierres ou les inules visqueuses.
En plaine du coté de Carcassonne, là ou les cultures s’étendent, les abeilles pourront faire du miel sur le tournesol.
Viennent ensuite les miels de maquis ou de montagne faits de bruyère blanche, de serpolet, de ronce ou de bruyère cendrée ou callune ou même, de châtaignier (l'arbre à pain providence qui apporte l'énergie nécessaire aux jeunes essaims pour se préparer à l'hivernage).

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en mars ?

Introduction
« Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées »
Ce proverbe français de 1816 est toujours d’actualité en 2020, où le mois de février a été particulièrement rigoureux : les écarts de températures et les vents violents ont provoqué de nombreux dégâts parto...




Imprimer la page

Retour