GRAND HOPITAL DE L'EST FRANCILIEN

Logo GRAND HOPITAL DE L

L’origine de l’hôpital de Lagny sur Marne remonte au VIIème siècle. A cette époque il se trouve à l’intérieur de l’Abbaye fondée par St Furcy, moine irlandais. On y recueille essentiellement les pauvres de la région. Au XIIIème siècle les locaux de l’Abbaye étant devenu trop petits on transfère l’hôpital, appelé Hôtel Dieu dans le bas de la ville (rue du chemin de fer). Mais c’est sous Louis XIV et son Edit que fut véritablement fondé l’hôpital qui prend le nom d’Hôpital Général de Lagny en 1672.
A la Révolution il devient Hospice civil.
Au XIXème, à la suite d’un legs et sur la volonté du maire de l’époque, l’hôpital est transféré dans des bâtiments neufs avec une capacité d’accueil de 80-90 lits. Inauguré le 23 juin 1879 il porte alors le nom d’Hôpital Saint Jean. La ville de Lagny sur Marne compte alors 4300 habitants. En 2010 on y recense plus de 20000 habitants et l’Hôpital de Lagny-Marne La Vallée, rebaptisé ainsi en 1992, a lui aussi pris de l’ampleur : restructuration, nouveaux bâtiments, sites extérieurs. En 2011 il compte 531 lits.
Mais le développement démographique du secteur se poursuit et le site devient trop étroit. Dans le cadre des plans « Hôpital 2007 » et « Hôpital 2012 » décidés par les pouvoirs publics, il est donc le premier établissement de Seine-et-Marne à bénéficier d’une reconstruction complète. Egalement à ce titre, il reçoit le soutien du Conseil Régional d’Ile de France.
Fin 2012 l’hôpital intègre donc ses nouveaux quartiers sur la commune de Jossigny et devient le Centre Hospitalier de Marne La Vallée. Sa construction est certifiée Haute Qualité Environnementale et sa Direction est engagée dans une démarche de développement durable. Le Centre Hospitalier de Marne-la-Vallée est également membre du Groupe Hospitalier du Nord Est Francilien avec les Centres Hospitaliers de Meaux, Coulommiers et Jouarre.


Voir leur site internet

Notre engagement :
Penser développement durable dans le secteur de la santé, c’est prendre en compte simultanément les 3 composantes suivantes en les intégrant à la qualité des soins prodigués :
-        le respect de l’environnement,
-        l’équité sociale
-        et l’efficacité économique.
Conscient des impacts lourds de notre établissement sous ces trois aspects, c’est donc tout naturellement que le CHLMV s’est engagé depuis juin 2010 dans une démarche d’intégration du développement durable, répondant également par là même, aux exigences du référentiel V2010 de l’HAS.

Nos moyens :
Pour ce faire en 2010 le CHLMV a positionné une personne chargée de mission DD pour :
-         Diagnostiquer, suivre les indicateurs
-         Coordonner, mettre en oeuvre le plan
-         Assurer l’animation et l’éducation DD
Ses attributions sont en liaison directe avec la Direction Générale.

En 2011 l’établissement s’est également doté d’un comité de pilotage du DD qui se réunit une fois par trimestre et dont les missions sont les suivantes:
-         Définir la politique DD du CHLMV
-         Fixer et piloter le plan d’action
-         Déterminer les axes de communication.

Notre charte :
-        1/  La diminution de notre empreinte environnementale
En rationalisant l’utilisation de l’énergie et de l’eau
En réduisant l’impact de nos déchets et effluents
En réduisant les gaz à effet de serre

-         2/  L’achat responsable
En raisonnant en coût global
En intégrant des critères DD à différents niveaux de ses cahiers des charges

-         3/  L’approche durable et respectueuse de la qualité du soin
En offrant à ses salariés un service de formation continue riche et accessible
En veillant à la qualité de vie de ses patients

-         4/  La promotion de l’éducation et de la prévention santé
En contribuant à la formation de professionnels étrangers
En scellant des partenariats avec les pays en voie de développement

La ruche en images

  • La ruche GRAND HOPITAL DE L
  • La ruche GRAND HOPITAL DE L
  • La ruche GRAND HOPITAL DE L

L'apiculteur : Nicolas et Francesco DESFORGES

UTPLA apiculteur Nicolas et Francesco DESFORGES

Nicolas et Francesco sont deux amis apiculteurs du Nord de la Seine et Marne.
Ils ont décidé de travailler ensemble en exploitant chacun leurs ruches sur des ruchers partagés et en ayant investi dans du matériel commun pour la miellerie.
Tous les deux pratiquent une apiculture sédentaire et respectueuse de l’abeille.
Ils sont sensibilisés aux problèmes de la biodiversité.
Leur cheptel est de 70 ruches environ.
Ils travaillent avec des ruches Dadant 10 cadres.

Ils consacrent principalement leur activité à la production de miels.
Ils font également de l'élevage de reines pour créer des essaims destinés pour la cheptel et à la vente.  

Un printemps bien précoce

Chers parrains,

Nous sommes mi-février, mois d’hiver, et déjà des températures printanières ! La végétation se réveille doucement mais surement.

Les abeilles profitent de ces belles journées ensoleillées que nous avons depuis quelques jours maintenant.
Les colonies se portent bien et nous pouvons voir déjà de la belle activité autour des ruches.
Elles rentrent du pollen de noisetier. C’est le signe de reprise de ponte de la reine.
Nous devrons redoubler de vigilance dans les prochaines semaines et s’assurer que les réserves seront suffisantes.
Avec ce début d’activité, la consommation des abeilles va augmenter et les réserves vont s’amenuiser rapidement.

Actuellement, nous préparons la nouvelle saison : aménagement d’emplacements pour de nouveaux ruchers, notamment un rucher d’élevage pour créer des essaims destinés à renouveler notre cheptel ou compenser nos pertes.
Début mars, nous allons placer des pièges anti frelons asiatiques pour essayer de capturer un maximum de leurs reines.

L’activité proprement dite ne reprendra que mi-mars si la météo le permet. La visite de printemps nous permettra de faire un premier bilan sur l’état de nos ruches.
Les premières miellées débuteront en avril avec la fleuraison des fruitiers et du colza.

Nous reviendrons vers vous lorsque la saison sera plus avancée pour vous donner des nouvelles des colonies que vous soutenez.

Encore merci pour toute votre aide,
Francesco et Nicolas

Voir toutes ses actualités


Le rucher de la Violette

Le rucher de la Violette

Le rucher de la Violette est installé dans une zone de bois et de culture.

Les abeilles trouvent à proximité une nourriture saine et variée : aubépine, prunellier, acacia, tilleul, châtaignier, luzerne...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Le printemps est là, et si les abeilles s’agitent dans La ruche, chez Un Toit Pour Les Abeilles on s’active tout autant. Nous avons plein de belles choses à vous partager…
D’abord, cet écrit est l’occasion de souhaiter « la bienvenue » à tous les nouveaux parrains qui nous ont rejoint récemment après nos passages médiatiques dans Terra Terre, France 3 et Happinez.
Et p...




Imprimer la page

Retour