API RESTAURATION

Les ruches en images

  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION
  • La ruche API RESTAURATION

L'apiculteur : Emilie BANASIK

UTPLA apiculteur Emilie BANASIK

C'est grâce à une magnifique rencontre avec Alain Condon et sa compagne Angélique (apiculteurs en Haute-Loire), dans le cadre d'une location de vacance chez eux, que j'ai été "piquée" par les abeilles. Plus encore, c’est le métier d’apiculteur et le travail réalisé avec et autour d'elles qui m’a attiré.
Alain m’a conseillé de m’inscrire au Rucher Ecole de Rieulay, ce que j’ai fait en 2014. J’ai alors suivi une formation d'apiculture de loisir (amateur) pendant un an. Puis, très vite j'ai acheté mes deux premières ruches et j'ai eu mes deux premiers essaims grâce aux "formateurs et l'envie d'aller plus loin"…

Depuis, je continue à me former (BPREA - Brevet Professionnel de Responsable d'Exploitation Agricole option Apiculture) et je participe, avec les personnes m'ayant formées, comme bénévole à la formation des nouveaux adhérents au rucher école de Rieulay. Un juste retour des choses car pour moi, l'apiculture c'est avant tout du partage.
L'année dernière j'ai fait une formation d'un an à temps complet pour l'obtention d'un BPREA, afin de m'installer progressivement. D’ici quelques années j’espère pouvoir en vivre.
J'ai effectué une bonne partie de mes stages avec la famille HENNION à Halluin (Yvan, Véronique et Justine que vous connaissez déjà, puisqu’elle est apicultrice du réseau Un toit pour les abeilles), puis avec Alain Condon en Haute-Loire.
Ils ont pris le temps de me former et me conseiller en tant que future professionnelle. Nous sommes toujours en contact et je ne les remercierais jamais assez.
Aujourd’hui je souhaite déployer mes ailes, et j’ai besoin d’aide, c’est pour cela que je vous sollicite pour me parrainer :-)

Après une saison 2019 difficile, on espère une belle reprise en 2020

Chères Marraines, chers Parrains,

Après une saison compliquée, l’hivernage l’est tout autant et la vigilance est de mise.

Quelques pertes sont à déplorer cette année malheureusement, et ce malgré tous les soins apportés durant la saison, mais aussi durant la préparation et pendant l’hivernage qui n’est pas encore terminé chez nous.

Actuellement je surveille les réserves des colonies de près. Les températures actuelles perturbent les grappes.
Espérons que la saison dernière ne se reproduira pas cette année. En effet les 15 beaux jours en février avaient mis les ruches en euphorie. Mais ensuite le mois de mai en avait décidé autrement avec son lot de gelées et de températures froides qui n’avaient pas permis de bonnes miellées de printemps.

Pour le moment nous sommes dans l’attente du démarrage de la saison et guettons les signes de Dame Nature pour les visites de printemps.
Nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles du démarrage !

Merci à vous de nous suivre dans cette difficile mais si belle aventure,

Les Zazas et Émilie ;-)

Voir toutes ses actualités


Le Rucher des Peupliers

Le Rucher des Peupliers

Actuellement je possède une dizaine de ruche Dadant avec de l'abeille locale noire et bientôt quelques essaims de Buckfast. J'aimerais atteindre une cinquantaine de ruches en fin de saison cette année. La flore qui entoure mon rucher est très diverse et variée : Fleurs des Bois, Aubépines, Ronces, Pruneliers, Fruitiers, Colza, etc...
Deux récoltes (printemps / été) sont possibles quand la météo le permet.

Pour ma part, le parrainage de ruche contribue à la préservation de nos abeilles qui font parties du processus de pollinisation indispensable à la survie de multiples espèces dont nous faisons partie. Le parrainage permet aussi de récolter des miels de qualité qui feront le régal des parrains. Il sert enfin à sensibiliser le grand public à la cause des abeilles et c’est primordial ! Je vous dis donc à très vite et j’espère vous compter nombreux parmi mes parrains de ruches…

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en février ?

Commençons le mois de février avec une nouvelle qui ravira les défenseurs de la biodiversité : depuis le 1er janvier 2020, un décret paru au Journal Officiel interdit la commercialisation en France de deux pesticides de la famille des néonicotinoïdes, fabriqués à base de sulfoxaflor. Apparus dans les années 1990, les néonicotinoïdes sont devenus les insecticides ...




Imprimer la page

Retour