The Spoiled Bee

L'apiculteur : Frédéric GOFFIN

UTPLA apiculteur Frédéric GOFFIN

Je suis apiculteur en Belgique dans la province de Namur, passionné par le monde des abeilles.

Comme il est pour moi tout aussi important de produire du miel que de bien connaitre le comportement de l’abeille dans sa ruche et dans son environnement naturel proche, j'ai décidé pour améliorer mes connaissances, de suivre un cursus de deux ans et de peaufiner ce dernier par un cours spécifique sur l’élevage de reines.
Ce qui me permet d’élever moi-même les reines qui peuplent les futurs essaims dans la perspective d’augmenter mon cheptel pour atteindre 40 à 50 ruches d’ici quelques années.

Mon souhait est d’apporter une brique en plus à la maison « abeilles ». En effet si ces petites bêtes venaient à disparaître, ce sont près de 80% des espèces végétales qui pourraient disparaître de la surface de la terre.
A la base de l’équilibre des écosystèmes, elles représentent plus de 35% de nos ressources alimentaires…. Il faut donc en élever de plus en plus et les protéger.

Vigilance au rucher

Mes très chers marraines et parrains,

La préparation pour l'hivernage en fin d'année 2018 s'est bien passée…
Malgré une infestation du varroa destructor assez importante, nous pouvons presque dire que les traitements ont fait leurs effets, mais nous devons rester vigilant.

Actuellement il est difficile de faire sans ces traitements, mais nous avons bon espoir de ne plus les utiliser dans le futur, grâce au travail que nous effectuons sur la sélection génétique de nos abeilles pour acquérir des abeilles VSH (Varroa Sensitive Hygiène).
Le mois de février a été un peu trop chaud pour nos abeilles. Ça a eu comme conséquence une reprise des activités dans la ruche.
On pourrait croire que ceci est bénéfique pour les abeilles et la nature, mais c'est totalement l'inverse qui se passe. Il n'y a presque rien à butiner et nos abeilles se fatiguent et dépensent de l'énergie pour presque rien.
Nous devons rester très vigilant sur les réserves disponibles…

Le mois de mars pluvieux et toujours trop chaud donne des tracas aux apiculteurs, car nous savons que nos reines pondent et qu'il faudra agrandir l'espace pour le couvain, malgré le risque d'ouvrir nos ruches.
Nous espérons que nous n'aurons pas de gelées tardives comme en 2017 qui avait été associée à la perte quasi totale de la floraison des fruitiers.
Je vous en dis plus très bientôt,

Encore un tout grand merci à vous tous, parrains, pour vos soutiens.
Frédéric

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Vignette

Le rucher de Vignette

Je dispose aujourd'hui de deux ruchers (Vignette & Rissart) d’une dizaine de ruches proches de mon domicile afin de m'occuper au mieux des abeilles.
J'envisage de développer mon activité par l’installation de deux nouveaux ruchers, l’un situé en zone boisée et l’autre dans une zone naturelle sur les hauteurs de Floreffe proche de l’abbaye.
Si tout se passe bien, ce monde fascinant des abeilles pourrait me faire passer à 50 ruches voir plus d’ici peu, m'ouvrant alors les portes de l’apiculture professionnelle…

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Le printemps est là, et si les abeilles s’agitent dans La ruche, chez Un Toit Pour Les Abeilles on s’active tout autant. Nous avons plein de belles choses à vous partager…
D’abord, cet écrit est l’occasion de souhaiter « la bienvenue » à tous les nouveaux parrains qui nous ont rejoint récemment après nos passages médiatiques dans Terra Terre, France 3 et Happinez.
Et p...




Imprimer la page

Retour