ALVADIEM

Logo ALVADIEM
Fondée en Provence dans les années 60, APIVITA s'est inspirée des trésors issus de la ruche pour façonner des produits cosmétiques pour tous les pieds. Miel, gelée royale, cire d'abeille, propolis, sont les ingrédients phares de notre gamme podologique.
 
Plébiscités et utilisés par les podologues, nos produits sont également disponibles en pharmacie et parapharmacie, ainsi que sur notre site internet www.apivita.fr


Voir leur site internet

Limiter les déplacements
En favorisant le travail à distance : nous ne nous déplaçons que si cela est indispensable et la moitié de notre équipe pratique le télétravail.
 

Être l'ami des arbres
En limitant notre utilisation de papier et de carton : aucune notice pour nos produits, tout est expliqué sur nos emballages ou bien notre site; n'imprimer que si c'est nécessaire; privilégier le papier recyclé; utiliser du carton en provenance de forêts gérées durablement...
 

Et bien sûr, soutenir l'apiculture
En utilisant les produits de la ruche dans notre gamme, et maintenant en parrainant une ruche grâce à Un Toit Pour Les Abeilles.

Les ruches en images

  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM
  • La ruche ALVADIEM

L'apiculteur : Manuel VIGNERON

UTPLA apiculteur Manuel VIGNERON

Manuel est apiculteur amateur depuis 2014 dans le massif central en Corrèze (le pays vert) aux portes du parc naturel de millevaches en Limousin.
Il s'est formé au rucher école de Brive la Gaillarde, mais surtout grâce aux lectures qui lui ont permis d'essayer de nombreuses techniques pour se perfectionner.

Il possède actuellement 48 ruches dadant où les abeilles butinent dans ce lieu paisible et naturel encore préservé qui fait leur bonheur.
Son objectif est d'atteindre une centaine de ruches environ dans le but de garder une production de miel et une méthode de travail artisanale (sans matériel thermique ni électrique).

La sauvegarde de l'abeille noire endémique de sa région mieux adaptée au climat et à la végétation, reste sa priorité.
Il développe par ailleurs un élevage naturel (tenant compte de la biologie collective des abeilles) pour proposer des essaims à la vente.
La sauvegarde de la biodiversité le préoccupe beaucoup, c'est pourquoi il n'utilise aucun produits chimiques ni dans la ruche, ni aux alentours.
L'extraction et le conditionnement du miel se font température ambiante, il n'est donc jamais chauffé.

Sa priorité n'est pas de produire un maximum de miel mais d'en laisser suffisamment aux abeilles pour la bonne santé de ces dernières.

Manuel a obtenu en 2017 l'attestation de conformité Nature et Progrès pour l'ensemble de ses ruchers et ses miels !
Ce label certifie une apiculture biologique et paysanne, qui intègre aussi des notions éthiques, environnementales et sociales dans le cahier des charges...

Quelques nouvelles de nos abeilles avant l'hiver

Bonjour à tous,

l'hiver arrive à grands pas et les abeilles sont prêtes à affronter les premières températures négatives !
Le traitement anti-varroas a été effectué au mois d'août étalé sur 3 ou 5 semaines pour certaines avec un traitement tous les 6 jours.
J'ai ensuite surveillé au mois de septembre les réserves de miel de chaque ruche pour essayer ensuite de les équilibrer entre elles en échangeant certains cadres de miel.
Quelques frelons asiatiques ont fini par arriver devant les ruches vers la fin du mois de septembre pour chasser quelques abeilles, mais il y en a eu beaucoup moins que l'année dernière, donc pas de quoi perturber les colonies...
La sécheresse a duré du 15 juin jusqu'à la fin du mois de septembre en Corrèze, les arbres et les plantes ont vraiment souffert du manque d'eau pendant 3 mois et je pense que certains arbres sont morts durant cette période.
Il faudra regarder au printemps l'étendue des dégâts...
Sinon les points d'eau et les lacs ne manquent pas par chez nous et les abeilles ont toujours eu de quoi s'abreuver...
D'ailleurs les essaims se portent bien et sont bien au chaud grâce à l'isolation du toit des ruches et les plaques que j'ai glissé sous les plateaux de ruches pour éviter les courants d'air.
J'ai pu aussi préparer les colis de miel qui vont bientôt arriver chez vous !

Concernant les abeilles noires, j'ai pu cette année grâce à l’élevage, doubler le nombre de mes colonies en abeilles noires pour arriver à une vingtaine d'essaims.
Grâce à vos parrainages je viens de commander 20 essaims supplémentaires d'abeilles noires qui devront arriver au mois de mars ou avril 2020 !
Je vais donc pouvoir par la suite multiplier tous ces essaims tout en apportant une diversité génétique avec les abeilles que je possède déjà.
Je vais aussi essayer de sélectionner les essaims les productifs et résistants pour que les mâles de ces ruches fécondent les nouvelles reines.
2020 sera donc la continuité logique du travail effectué cette année qui va me permettre d'augmenter tranquillement le nombre d'abeilles noires sur mes ruchers.
J'espère aussi toujours pouvoir m'acheter en 2020 un microscope pour pouvoir analyser les ailes de mes abeilles noires!

Je vous remercie toutes et tous pour vos soutiens !
A bientôt
Manuel

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de l'Abeille Noire Limousine

Le Rucher de l

J'ai toujours travaillé avec de l'Abeille Noire depuis mes débuts.
Je voulais faire quelque chose d'utile à mon petit niveau et essayer de sauvegarder cette Abeille Noire ancestrale et endémique, "Apis Mellifera Mellifera".
Elle est plus résistante par sa rusticité naturelle. Elle était là aussi, bien avant nous, c’est la raison pour laquelle elle a toute sa place sur nos ruchers.
Je vois déjà les dégâts causés par l'importation des plantes ou des animaux (exemple: le frelon asiatique) et les conséquences sur les biotopes locaux sont dramatiques!
Les abeilles noires du rucher bénéficient d’une flore variée, entre champs de pissenlit au printemps et forêts d’acacias et de châtaigniers…
Pour préserver l’Abeille Noire locale, j’ai créé un lieu spécifique à la fécondation des reines, éloigné des autres ruchers voisins potentiellement environnants.
Je le nomme le rucher de fécondation temporaire.
Je prépare ensuite l'emplacement d'un nombre de ruches suffisant pour participer à la fécondation des reines.
Deux jours avant les vols de fécondation, je place les ruches souches contenant des mâles pour la fécondation et le lendemain j’y place mes ruchettes.
La fécondation doit se dérouler 2 ou 3 jours plus tard sans qu’aucun mâle d’autres ruchers extérieurs, n'aient eu le temps de repérer les phéromones des reines noires.
Ensuite une fois fécondée par les mâles noirs elle va pondre toute sa vie des larves d'abeilles noires et l'essaim sera de race noire durant toute la vie de la reine.
On peut donc ramener cet essaim sur le rucher principal et même le disposer ailleurs si on le souhaite.
Voilà en gros pour vous expliquer comment je fonctionne. Cette méthode d’essaimage artificiel, permet d’avoir une reine élevée et fécondée naturellement et donc de respecter un maximum la nature.
Cela demande beaucoup de temps et un travail de minutie dont je tire une certaine fierté.
Merci à toutes celles et ceux qui soutiennent cette initiative au travers le parrainage et qui ont compris l’enjeux de réintroduire l’Abeille Noire ancestrale.

L'apiculteur : Philippe CHAVIGNON

UTPLA apiculteur Philippe CHAVIGNON

Philippe s'est initié à l'apiculture il y a une vingtaine d'années en Colombie.
Installé depuis 1995 à Guillaumes dans les Alpes Maritimes,  il y a développé progressivement une activité apicole et de lavandiculture.
Le miel qu'il propose a le label "AB".
Le cheptel de ces dernières années est de l'ordre de 100 ruches malgré de fortes pertes hivernales.

Jusqu'à maintenant, les ruchers d'hivernage se situaient dans le site des Gorges de Daluis, au sein de la réserve naturelle régionale du même nom et aux portes du Parc National du Mercantour.
Philippe pratique  la transhumance le plus localement possible dans un rayon de 20 km à vol d'oiseaux, sauf pour la lavande sur le plateau de Valensole (04).

"ILS NE SAVAIENT PAS QUE C'ETAIT IMPOSSIBLE, ALORS ILS L'ONT FAIT."

Intempéries au rucher

Bonjour à tous,
J'ai eu de gros problèmes depuis la chute de neige de jeudi:
5 kms à pied de nuit dans 40 cm de neige pour rentrer chez moi!
Des dégats matériels une yourte, ma serre...
Bcp d'arbres couchés sur la piste d'accès.
J'ai bataillé jour et nuit pour pouvoir accèder seulement dimanche matin chez moi en 4X4 avec chaines et déneigeage manuel.
Puis plus d'électricté pendant 24h, puis plus de réseaux...
Je suis désolé pour ceux que je devais livrer hier.
Je suis parti dans la nuit pour rejoindre la côte et essayer d'effectuer aujourd'hui les livraisons prévues que j'ai pu préparer.
Je contacterai aujourd’hui individuellement ceux que je peux livrer.
Pour les autres patience, je réeffectuerai une autre livraison dans une quinzaine de jours.
En cas d'urgence, contactez-moi.
Encore une fois désolé pour ce contretemps.
Amitiés
Philippe

Voir toutes ses actualités

Le rucher des Gorges de Daluis

Le rucher des Gorges de Daluis
L'exploitation bénéficie d'un label Bio et dispose d'une miellerie Bioclimatique construite en mélèze local, paille et terre, et à énergie "solaire thermique" située à 1300m d'altitude.

Philippe travaille majoritairement avec des abeilles locales dites "noires" très ancienne race d'abeilles et un peu d'abeilles italiennes de race ligustica de par sa proximité géographique.

Philippe passe l'hiver en Amérique Centrale où il essaie de développer une activité apicole avec les locaux.

Il s'intéresse particulièrement à l'apithérapie.

L'apiculteur : Philippe HUGUEL

UTPLA apiculteur Philippe HUGUEL

L’apiculture est pratiquée dans la famille de Philippe et Nicolas depuis deux générations : Ils ont repris l’exploitation apicole de leur père il y a maintenant plus de 10 ans.
Les deux frères gèrent aujourd’hui plus de 500 ruches et ont mis en place une activité d’élevage de reines et de création de nouvelles colonies d’abeilles (essaims).
On peut les retrouver chaque jour sur les marchés de Cavaillon, Bagnols sur Cèze, Arles, Orange, Carpentras et Avignon, où ils vendent leur miel,mais aussi de la brèche (miel en rayon), ou encore du pollen.

Philippe est aussi Président du syndicat des apiculteurs de Vaucluse, qui fédère plus de 150 apiculteurs.

Allez, au revoir 2019, on prépare 2020

Bonjour à tous mes parrains,
Je vous partage un petit point sur la saison estivale en Vaucluse…

Après un printemps plus que mauvais (à cause du climat comme vous le savez), les miellées de juin et juillet n'ont pas été très bonnes.
Châtaigner - 30%, Lavande - 40%, fleurs - 40%... Donc une année 2019 à oublier. Les abeilles vont bien, ça reste l’essentiel…

Maintenant nous espérons de la pluie, car si les récoltes ont été si moyennes c'est par manque d’eau. On se concentre en ce moment sur la mise en hivernage de nos colonies et surtout sur le traitement contre le varroa.
La saison 2020 sera conditionnée par un bon hivernage des colonies et par une bonne reprise de ponte de la reine pour avoir un maximum d'abeilles d'hiver pour un bon redémarrage des colonies au printemps.
A partir de fin septembre c'est le travail d'atelier qui va occuper notre temps et puis le miel à préparer pour nos généreux parrains.

Nous nous retrouverons au printemps pour faire un point sur l'hiver passé. On croise les doigts
Bien à vous,
Philippe

Voir toutes ses actualités

Le rucher D'Entraigues

Le rucher D
Les ruches de Philippe et Nicolas sont installés à proximité d’Avignon sur la commune d’Entraigues près de Gigogan, sur une zone de Garrigues et de forêts.

Philippe travaille avec des abeilles de races Caucasienne, un peu de Buckfast et depuis 2011, sélectionne un peu de Carnica.

De façon à suivre les floraisons, les deux frères pratiquent chaque année la transhumance de leurs ruches vers le plateau d’Albion, les Alpilles ou l’Isère.

Le miel récolté pour un toit pour les abeilles est un miel toutes fleurs de consistance cristalline (solide) à crémeuse composé notamment de miellat (à partir de la sève des plantes) qui est une grande source d'apport en acides aminés et lui confère un gout assez relevé, très parfumé et une couleur plutôt sombre.
On y retrouve aussi des notes de fleurs d'amandiers butinées au printemps et un mélange floral de prairies (pissenlits, trèfles, pruniers sauvages...)

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Les fêtes approchent à grands pas !
Période de joie, de partage et de remerciements…

Nous souhaitions donc en préambule de ce courrier vous dire, et surtout vous redire MERCI du fond du cœur pour tout ce que vous nous permettez d’accomplir . Nous avons très souvent des témoignages de parrains qui s’excusent de ne pas pouvoir parrainer plus... Le soutien que vous nous apportez est IMMENSE et plus encore votre fidéli...




Imprimer la page

Retour