SENCROP

L'apiculteur : Fabien PELLERIN

UTPLA apiculteur Fabien PELLERIN

Je m’appelle Fabien, je suis apiculteur depuis quatre ans déjà… Mon grand-père était aussi apiculteur.
Il avait pour habitude de dire : « Le destin des hommes et des abeilles est lié. Je protège les abeilles. ».
Mon projet, en intégrant le réseau d’apiculteurs Un toit pour les abeilles, c’est de développer mon cheptel.
L’humilité et la simplicité sont des valeurs qui me sont chères.
Au début, un anglais m’avait surnommé : « Bumblebee man », ce qui en Français veut dire « l’homme bourdon ».

Plus sérieusement, j’ai investi pour que les apiculteurs puissent bénéficier de tarifs avantageux dans leur activité.
Pour cela, je suis investi auprès du syndicat des apiculteurs d’Ille et Vilaine.
Je suis aussi cueilleur d’essaim. Je récupère chez les particuliers les essaims sauvages venus s’installer chez eux lors d’essaimages…
Je travaille avec des abeilles noires et buckfast.
Concernant ma pratique, j'utilise de la cire bio et nettoie mes ruches de la manière la plus naturelle possible.
En intégrant Un toit pour les abeilles, je souhaite proposer mes ruches au parrainage.
Ce sera 3 ruches pour commencer et puis nous évoluerons, les parrains et moi ensemble pour écrire une belle histoire solidaire où les abeilles joueront le premier rôle !

Enfin, le beau temps

Chers parrains,
Avant de démarrer ma journée au rucher, je prends le temps de vous donner quelques nouvelles de nos petites…
L'année a très bien commencée pour moi avec une récolte de printemps au-dessus de mes espérances.
J'ai fait deux marchés pour les vendre car je n'ai pas la possibilité de stocker le miel.

J'ai eu quelques déceptions concernant l'élevage de mes nouveaux essaims avec 50% d'échecs. Ce n’est pas chose simple, surtout quand la météo n’est pas au rendez-vous.
La météo n'a pas été favorable mais j'ai appris une technique plus efficace pour les divisions. L'année prochaine, il y aura beaucoup moins d'échecs, du moins je l’espère.
Je devrais normalement atteindre entre 16 et 18 ruches avant l'hivernage.

Actuellement, je n'ai que 40kg de miel dans l'ensemble de mes hausses.
La météo n'est vraiment pas bonne, mais la semaine devrait être plus favorable (heureusement).
Sauf météo catastrophique mettant à mal la miellée de châtaignier, il n'y aura aucune surprise pour la récolte vu qu'il nous reste encore deux miellées successives : celle de châtaignier et celle de sarrasin.
Voilà, tout est dit. Espérons que Madame Soleil nous prévoit une belle météo ces prochains jours et tout ira bien.

Je vous donne des nouvelles très vite,
Merci pour vos soutiens nombreux et par avance, je vous souhaite un très bel été !
Fabien

Voir toutes ses actualités

Le rucher des Moutons

Le rucher des Moutons

Le rucher des moutons est un petit havre de tranquilité pour les abeilles.
Cet environnement est arboré de haies évitant une disposition des ruches en plein vent.
Les abeilles sont entourées d'ânes, de poules et de moutons.
Au printemps, elles butinent les fleurs des prés et les arbres fruitiers (pommiers, cerisiers, poiriers).
En été, les peupliers, chênes et châtaigniers et ronces sont présents dans le bois qui est à proximité.

L'apiculteur : Emilie BANASIK

UTPLA apiculteur Emilie BANASIK

C'est grâce à une magnifique rencontre avec Alain Condon et sa compagne Angélique (apiculteurs en Haute-Loire), dans le cadre d'une location de vacance chez eux, que j'ai été "piquée" par les abeilles. Plus encore, c’est le métier d’apiculteur et le travail réalisé avec et autour d'elles qui m’a attiré.
Alain m’a conseillé de m’inscrire au Rucher Ecole de Rieulay, ce que j’ai fait en 2014. J’ai alors suivi une formation d'apiculture de loisir (amateur) pendant un an. Puis, très vite j'ai acheté mes deux premières ruches et j'ai eu mes deux premiers essaims grâce aux "formateurs et l'envie d'aller plus loin"…

Depuis, je continue à me former (BPREA - Brevet Professionnel de Responsable d'Exploitation Agricole option Apiculture) et je participe, avec les personnes m'ayant formées, comme bénévole à la formation des nouveaux adhérents au rucher école de Rieulay. Un juste retour des choses car pour moi, l'apiculture c'est avant tout du partage.
L'année dernière j'ai fait une formation d'un an à temps complet pour l'obtention d'un BPREA, afin de m'installer progressivement. D’ici quelques années j’espère pouvoir en vivre.
J'ai effectué une bonne partie de mes stages avec la famille HENNION à Halluin (Yvan, Véronique et Justine que vous connaissez déjà, puisqu’elle est apicultrice du réseau Un toit pour les abeilles), puis avec Alain Condon en Haute-Loire.
Ils ont pris le temps de me former et me conseiller en tant que future professionnelle. Nous sommes toujours en contact et je ne les remercierais jamais assez.
Aujourd’hui je souhaite déployer mes ailes, et j’ai besoin d’aide, c’est pour cela que je vous sollicite pour me parrainer :-)

Ca s'agite au rucher

Chères marraines, chers parrains,

Le printemps est là. Après l'hiver froid, les grands vents et tempêtes, la vie reprend dans les ruches.
Nos amies rentrent du pollen, bon signe de reprise de l'activité.
Maintenant la saison redémarre avec la floraison des prunus, et saules et ce n'est que le début…
Il n'y a pas que dans les ruches ou l'on est sur « les starting blocs ».
Pour l’apiculteur aussi c’est la course ! Une saison redémarre pour le couple, nous verrons ce que nous réserve celle-ci.

Merci à tous les parrains de nous suivre dans cette belle aventure et à bientôt.

Les Zaza et Emilie

Voir toutes ses actualités

Le Rucher des Peupliers

Le Rucher des Peupliers

Actuellement je possède une dizaine de ruche Dadant avec de l'abeille locale noire et bientôt quelques essaims de Buckfast. J'aimerais atteindre une cinquantaine de ruches en fin de saison cette année. La flore qui entoure mon rucher est très diverse et variée : Fleurs des Bois, Aubépines, Ronces, Pruneliers, Fruitiers, Colza, etc...
Deux récoltes (printemps / été) sont possibles quand la météo le permet.

Pour ma part, le parrainage de ruche contribue à la préservation de nos abeilles qui font parties du processus de pollinisation indispensable à la survie de multiples espèces dont nous faisons partie. Le parrainage permet aussi de récolter des miels de qualité qui feront le régal des parrains. Il sert enfin à sensibiliser le grand public à la cause des abeilles et c’est primordial ! Je vous dis donc à très vite et j’espère vous compter nombreux parmi mes parrains de ruches…

L'apiculteur : Frédéric GOFFIN

UTPLA apiculteur Frédéric GOFFIN

Je suis apiculteur en Belgique dans la province de Namur, passionné par le monde des abeilles.

Comme il est pour moi tout aussi important de produire du miel que de bien connaitre le comportement de l’abeille dans sa ruche et dans son environnement naturel proche, j'ai décidé pour améliorer mes connaissances, de suivre un cursus de deux ans et de peaufiner ce dernier par un cours spécifique sur l’élevage de reines.
Ce qui me permet d’élever moi-même les reines qui peuplent les futurs essaims dans la perspective d’augmenter mon cheptel pour atteindre 40 à 50 ruches d’ici quelques années.

Mon souhait est d’apporter une brique en plus à la maison « abeilles ». En effet si ces petites bêtes venaient à disparaître, ce sont près de 80% des espèces végétales qui pourraient disparaître de la surface de la terre.
A la base de l’équilibre des écosystèmes, elles représentent plus de 35% de nos ressources alimentaires…. Il faut donc en élever de plus en plus et les protéger.

Quelques nouvelles de la saison

Chers parrains,

Je sais que nombre d’entre vous ont attendu patiemment de recevoir quelques nouvelles du rucher. Toutes mes excuses pour mon retour tardif, mais c’est un peu la course au rucher…
Le printemps a été difficile avec une très mauvaise météo pour nos avettes et toutes les précautions ont dû être prises pour empêcher la cristallisation du miel de colza dans les hausses (température trop froide durant les nuits).

Toute mon attention s’est donc naturellement tournée vers nos abeilles et le métier…
Suite aux mauvaises conditions météorologique, les abeilles bien populeuses étaient confinées dans les ruches et ceci favorisait les essaimages, ce qui nous a donné beaucoup de travail dans des  conditions difficiles et beaucoup de tracas.

Les récoltes du printemps 2019 ne sont pas excellentes, nous n'avons récolté que +/- 35% des estimations prévues en début de saison.
Malgré des orages et averses fréquentes, l'été parait plus prometteur et la première récolte d'été devrait se faire dans plus ou moins 15 jours.
Encore un grand merci pour tous vos soutiens et merci aussi à Un Toit Pour Les Abeilles pour votre travail !

A bientôt, Frédéric

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Vignette

Le rucher de Vignette

Je dispose aujourd'hui de deux ruchers (Vignette & Rissart) d’une dizaine de ruches proches de mon domicile afin de m'occuper au mieux des abeilles.
J'envisage de développer mon activité par l’installation de deux nouveaux ruchers, l’un situé en zone boisée et l’autre dans une zone naturelle sur les hauteurs de Floreffe proche de l’abbaye.
Si tout se passe bien, ce monde fascinant des abeilles pourrait me faire passer à 50 ruches voir plus d’ici peu, m'ouvrant alors les portes de l’apiculture professionnelle…

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Préambule
Avant d’évoquer avec vous le début de la saison apicole, nous voulions vous partager deux nouvelles concernant Un Toit Pour Les Abeilles et l’action que nous menons ensemble…

Les Ruches connectées Un Toit Pour Les Abeilles
la première concerne bien entendu, notre campagne de financement participatif autour de notre projet de « ruches connectées bienveillantes pour les abeilles ».
Nous avons béné...




Imprimer la page

Retour