BOCARESTAURATION

Logo BOCARESTAURATION
Notre restaurant McDonald's de Bressuire est au service de ses clients depuis le 12 Juillet 2002. Situé Boulevard de Thouars dans la Z.A. "Les Burlandes", nous vous accueillons 7/7 dans un cadre chaleureux et consacrons toute notre énergie à vous garantir un moment agréable dans notre établissement .
Nous recyclons les cartons, les plastiques, les piles, les bombes aérosol, les biodéchets, les huiles de cuisson, et..... même très bientôt les déchets issus du tri-sélectif dans notre salle à manger. Notre action en faveur de la protection de l'environnement se poursuit donc naturellement à travers le parrainage de cette ruche située non-loin de notre restaurant

La ruche en images

  • La ruche BOCARESTAURATION
  • La ruche BOCARESTAURATION
  • La ruche BOCARESTAURATION
  • La ruche BOCARESTAURATION
  • La ruche BOCARESTAURATION
  • La ruche BOCARESTAURATION
  • La ruche BOCARESTAURATION
  • La ruche BOCARESTAURATION
  • La ruche BOCARESTAURATION

L'apiculteur : David et Karine DEVERGNE

UTPLA apiculteur David et Karine DEVERGNE

Karine et David sont deux jeunes apiculteurs passionnés, ils s' inspirent de la méthode de conduite de rucher du frère Adam.
En février 2011, ils ont créé leur entreprise apicole dont le siège est situé ur la commune de Maulévrier (49) dans le Maine et Loire, juste en face du lac de Ribou, à proximité de Cholet (zone sensible protégée du captage d'eau de la région Choletaise).
Du fait que le siège soit dans ce périmètre protégé et que ses pratiques respectent le cahier des charges de l'apiculture biologique, ils bénéficieront prochainement du label agriculture biologique.
Le rucher a pour nom les Abeillers du Lac de Ribou.
En mai 2011, ils ont vu leur cheptel augmenter de 200 essaims et sont alors devenus apiculteurs professionnels.

Quelques bonnes nouvelles de nos avettes

Bonjour à tous, chers parrains et marraines,


Le début de saison semble bien commencer. Nous avons fait le tour de l'ensemble des colonies excepté sur la région angevine, mais cela ne saurait tarder. Les abeilles sont bien présentes. Certaines colonies avaient un déficit de nourriture, mais rien d'inquiétant.

Nous avons environ 5 % de perte sur l'ensemble du cheptel. Un taux de mortalité tout à fait normal, bien en dessous de la moyenne nationale qui est d'environ 15 à 30 %.

Nous sommes extrêmement contents compte tenu des pertes en abeilles que nous avons connues l'année dernière.

Les températures sont extrêmement douces. Les arbres tels que les aulnes et les noisetiers commencent à fournir du pollen mais les abeilles en profitent difficilement car il pleut beaucoup.

De plus, l'ouverture de l'ensemble des ruches n'a pas pu être faite car il fait trop froid.

Nous avons réussi à ouvrir une ou deux ruches il y a environ 15 jours, nous avons pu constater que la reine a repris la ponte et qu'il y avait des abeilles naissantes, c'est un très bon signe concernant le développement de la colonie. Le renouvellement de cette dernière par les jeunes abeilles a commencé.

Nous reviendrons vers vous chers parrains en milieu de printemps pour vous faire part de l'état de santé des colonies et de la production de miel.

Apicalement

Karine et David

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Ribou

Le rucher de Ribou
Le rucher principal s'étend sur près de 4 hectares à coté du lac de Ribou, la flore locale y est riche et variée (bocages de haies champêtres et prairies pour la plupart en agriculture biologique).

On peut y récolter un miel toutes fleurs de prairie, du miel d'acacia, de tilleul, de châtaignier, de ronce.

Ils vont également développer la vente de propolis ainsi que la fabrication de pains d'épices maison.

Les abeilles à parrainer dont de race Buckfast et d'une lignée certifiée que seul Dominique Froux, apiculteur professionnel ayant collaboré avec un grand maître de l’apiculture (le frère Adam à l’abbaye de Buckfast en Angleterre) et qui a développé cette abeille d’élevage douce et productive, peut prétendre en France. 

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en mars ?

Introduction
« Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées »
Ce proverbe français de 1816 est toujours d’actualité en 2020, où le mois de février a été particulièrement rigoureux : les écarts de températures et les vents violents ont provoqué de nombreux dégâts parto...




Imprimer la page

Retour