MANAGIMO

Logo MANAGIMO

La ruche en images

  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO

L'apiculteur : Rémi FELICIANNE

UTPLA apiculteur Rémi FELICIANNE

J’ai été apiculteur amateur pendant 10 ans, puis je suis passé professionnel en 2017.
J'ai une formation d'éducateur environnement. Je suis également diplômé de l'école d'apiculture de Vesoul, et suis formé à la production de gelée royale.
J'ai effectué mon stage chez Philippe KINDTS, dans le Gers, lui-même déjà apiculteur du réseau Un toit pour les abeilles.
Il m’a beaucoup aidé dans mon orientation vers l’apiculture professionnelle.

J'ai commencé avec 2 ruches au fond de mon jardin grâce à un ami qui m'a montré les premiers gestes en apiculture.
J'ai ensuite augmenté mon cheptel très rapidement, et je possède aujourd’hui une centaine de ruches notamment de race Buckfast et de l'abeille noire.

Je suis en conversion bio et dès 2019, ma production sera labellisée !
J'ai travaillé pendant huit ans pour une enseigne BIO. C’est pour cela que j'ai une sensibilité particulière pour l'agriculture biologique, et que naturellement mes ruches sont élevées selon ce mode.
J’ai souhaité tout naturellement rejoindre Un toit pour les abeilles, parce que j’ai envie de vous partager ma passion et vous faire découvrir notre univers, tout en protégeant nos précieuses abeilles.
J’ai même transmis le virus des abeilles à mon beau-frère, Frédéric, qui m’épaule aujourd’hui dans mon activité !

Quelques nouvelles de nos abeilles

SORTIE D'HIVERNAGE
La saison a commencé pour nous depuis 2 mois environ. Nous avons un taux de perte hivernale d'environ 35 % ce qui n'est pas négligeable.
Cette perte est principalement due à la pression du frelon asiatique qui a agressé nos ruches jusqu’ a mi-décembre, les conséquences d'un hiver extrêmement doux.
Nous avons eu ici à Astaffort seulement trois jours de gel a -1,5°C autant dire que le froid n'a pas joué son rôle de purificateur de vermines.
Nous avons donc racheté des essaims cette année pour remonter un peu ces pertes. Nous achetons nos essaims bio chez un apiculteur Ariègeois prés de St Girons.
Les reste des colonies ont plutôt bien hiverné avec une belle population et une belle dynamique pour la saison à venir.

ELEVAGE
Afin de multiplier notre cheptel nous faisons de l'élevage de reine ainsi que la confection d'essaims pour permettre de repeupler de nouvelles ruches.
Cette activité a débuté depuis mi-mars, dès l'apparition des premiers mâles (faux bourdon).



RECOLTE ET TRANSHUMANCE
Nous venons de récolter le miel de printemps, nous allons l'extraire dans les jours à venir. C'est le moment pour nous de transhumer nos ruches sur l'acacia en lisière de la forêt Landaise.
On croise les doigts pour que cette année soit meilleure que la précédente pour ce miel très apprécié des consommateurs, mais l'acacia est très sensible aux conditions climatiques (gel, pluie, température froide...)
On verra bien.

COMMERCIALISATION
La crise sanitaire actuelle a engendré la suppression de tous nos marchés de plein vent, ainsi que l’expédition a nos fournisseurs, et nos parrains.
C'est une situation très inconfortable mais face à cette catastrophe nous sommes complètement impuissants, nous attendons que l'orage passe comme tout le monde...
Nous allons reprendre un marché sur quatre dès ce samedi, avec des mesures sanitaires renforcées, l’âme des marchés ne sera pas au rendez-vous, mais c'est mieux que rien.

Nous vous souhaitons plein de courage et de positivité dans cette période difficile.
Nous continuons à assurer le travail auprès des abeilles pour vous permettre de partager avec elles le fruit de leur labeur.
Leur ténacité est leur sens de l’intérêt commun est peut-être un message pour notre humanité ?
     
Fréderic et Rémi Les ruchers de Fely

Voir toutes ses actualités


Les ruchers de Fely

Les ruchers de Fely

Le rucher se situe à Astaffort, un petit village du Lot et Garonne pas tellement connu pour son miel, pourtant très savoureux, mais surtout pour être le village natal de Francis Cabrel, un enfant du village qui habite toujours sur la commune.
Nous avons la chance, Frédéric et moi, d’adoucir la voix du chanteur grâce à notre miel justement…
La région Astaffortaise est une région de polycultures élevages. Le paysage est essentiellement agricole et vallonné, un mélange de cultures et de prairies. Quelques bois matérialisent le haut des collines.
Aujourd'hui j'ai à peu près une centaine de ruches dites « Dadant », transhumantes et sédentaires.
Je transhume essentiellement pour l'acacia en bordure des Landes de Gascogne, et pour le châtaignier en Dordogne.
Nous produisons ainsi différentes variétés de miel : Fleurs de Printemps, Fleurs d’Eté, Acacia ou encore Châtaignier…
Nous produisons aussi du pollen, de la propolis, du pain d’épices, différentes préparations à base de miel.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en juillet ?

Introduction
Alors que la vie semble reprendre prudemment son cours en France avec la réouverture des restaurants et des cinémas,
nous gardons en tête cette parenthèse qui a permis à la nature de s’épanouir loin des activités humaines, pendant quelques mois.
Saurons-nous tirer des conclusions et faire évoluer nos modes de consommation pour préserver cette biodiversité q...




Imprimer la page

Retour