MANAGIMO

Logo MANAGIMO

La ruche en images

  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO
  • La ruche MANAGIMO

L'apiculteur : Rémi FELICIANNE

UTPLA apiculteur Rémi FELICIANNE

J’ai été apiculteur amateur pendant 10 ans, puis je suis passé professionnel en 2017.
J'ai une formation d'éducateur environnement. Je suis également diplômé de l'école d'apiculture de Vesoul, et suis formé à la production de gelée royale.
J'ai effectué mon stage chez Philippe KINDTS, dans le Gers, lui-même déjà apiculteur du réseau Un toit pour les abeilles.
Il m’a beaucoup aidé dans mon orientation vers l’apiculture professionnelle.

J'ai commencé avec 2 ruches au fond de mon jardin grâce à un ami qui m'a montré les premiers gestes en apiculture.
J'ai ensuite augmenté mon cheptel très rapidement, et je possède aujourd’hui une centaine de ruches notamment de race Buckfast et de l'abeille noire.

Je suis en conversion bio et dès 2019, ma production sera labellisée !
J'ai travaillé pendant huit ans pour une enseigne BIO. C’est pour cela que j'ai une sensibilité particulière pour l'agriculture biologique, et que naturellement mes ruches sont élevées selon ce mode.
J’ai souhaité tout naturellement rejoindre Un toit pour les abeilles, parce que j’ai envie de vous partager ma passion et vous faire découvrir notre univers, tout en protégeant nos précieuses abeilles.
J’ai même transmis le virus des abeilles à mon beau-frère, Frédéric, qui m’épaule aujourd’hui dans mon activité !

Lettre de vos apiculteurs

Bonjour à tous, 


Voici une année apicole et Humaine bien compliquée... Une année qui ne ressemble à aucune autre, et qu'il va falloir oublier rapidement... Nous avons essayé malgré tout de faire notre travail au mieux ...

LA PRODUCTION

Malgré les restrictions de déplacement liés au Covid 19 nous avons pu nous déplacer pour effectuer notre travail. Nous avions programmé pour cette année 2020 la production de miel Colza, miel d'Acacia, Châtaignier, Oignon, Tournesol, Foret, Bruyère

Miel de Colza

Nous avons porté nos ruches proche d'un champs de Colza, au total 80 hectares de Colza semence. Nous avons passé avec le propriétaire du champs un contrat de pollinisation, une sorte de contrat de location de ruche qui nous permet d être rémunéré en fonction du nombre de ruches que l'on porte pour polliniser.

La production du miel de Colza a été très moyenne, avec un miel à la teinte plutôt sombre, alors que le miel de Colza est d'ordinaire plutôt clair.

Miel de d'Acacia

Nous avons porté une cinquantaine de ruches en lisière des Landes de Gascogne pour essayer de faire ce miel liquide est délicat. Mais la météo en a décidé autrement. Une succession d'orages sur les Acacias en fleur a complètement lessivé le nectar contenu dans les fleurs. Nous avons donc travaillé pour rien, puisque nous avons récupéré nos ruches sans faire la moindre récolte.

Miel de Châtaignier

Juste après l'Acacia nous sommes monté en Dordogne pour le miel de Châtaignier. Nous avons laissé nos ruches environs trois semaines. Nous avons récolté un peu de ce nectar foncé et puissant en bouche. Une récolte qui reste en dessous de nos espérances et qui continue sur la lignée d'un début de saison bien triste.

Miel de Forêt

Pour le miel de forêt, nous restons dans un secteur proche de nos lieux d'habitation. Les ruches sont placées proche ou dans une forêt. Cette récolte a été plutôt bonne pour nous et nous redonne un peu le sourire … C'est un miel très foncé presque noir relativement puissant en bouche.

Miel d'Oignon

Pour ce miel nous avons également passé un contrat avec un agriculteur afin de polliniser son oignon semence. La fleur d'oignon produit du nectar qui nous permet à nous apiculteur de produire du miel. C'est la première année que nous produisons ce miel peu connu au goût subtil.

Miel d'Eté

Ce miel représente pour nous une grosse partie de notre production. C'est un miel avec une forte proportion de Tournesol, il est plutôt jaune et plutôt doux. Il convient parfaitement pour un usage quotidien. Notre récolte a été assez bonne et à peu prés similaire à celle de l'année dernière. Pour ce miel nous sommes resté proches de chez nous dans la campagne Astaffortaise.

Miel de Bruyère

Nous sommes encore en production sur ce miel, nous avons deux types de bruyère pour le même emplacement, la première la bruyère Erica qui fleurit de juillet à septembre, et la seconde, la bruyère Callune qui fleurit jusqu'à fin septembre. Nous croisons les doigts pour que le temps soit avec nous pour ce miel à la teinte brune et fleurie en bouche.

L'ELEVAGE

Nous avons comme chaque année procédé à la multiplication de notre cheptel. Nous pratiquons l'élevage de reines. Nous pratiquons aussi la division de nos ruches au printemps. 

LES PREDATEURS

Le Varroa

Nous traitons nos ruches selon le cahier des charges de l'agriculture biologique. Nous utilisons donc des molécules organiques afin de traiter cet acarien qui ressemble à un poux qui se fixe sur l'abeille et suce son hémolymphe (sang de l'abeille). Nous faisons un passage à l'acide formique a l'automne, un passage à l'acide oxalique en hiver, et un passage au début du printemps. Nous faisons un prélèvement d'abeille par an, afin de connaître notre taux d'infestation, et de traiter au mieux les colonies. Les données sont ensuite analysées par l'ADANA qui est une association qui nous aide dans notre suivi technique. Cette association nous a d’ailleurs mis a disposition cette année une balance connectée afin de pouvoir suivre les miellées à distance, et donc limiter les déplacements inutiles.

Le frelon asiatique

Nous sommes de plus en plus embêtés par ce prédateur qui nous a détruit quatre vingt dix pourcent d'un rucher l'année dernière. Difficile de lutter contre ce prédateur qui est de plus en plus nombreux et invisible une bonne partie de l'année. Cette année nous allons fermer toutes nos ruches avec des entrées antifrelon, et nous allons essayer de couvrir les ruchers les plus agressés avec du filet à oiseaux pour essayer de dérouter les frelons tout en permettant aux abeilles de continuer à circuler.

Le frelon devient un très gros problème dans notre région... Un de plus …

Les marchés

Le Covid 19 qui a engendré le confinement a été pour nous un moment très délicat, car tous nos marchés c'est à dire quatre par semaine ont été annulés. Les marchés d'été qui sont pour nous aussi une partie non négligeable de nos revenus ont perdu énormément en fréquentation, les touristes étrangers notamment ont sûrement voulu jouer la sécurité.

Heureusement que vous les parrains et un toit pour les abeilles êtes toujours fidèles pour nous soutenir... 

Une année blanche pour une année à vide, ou une année noire pour la difficulté de celle-ci, nous restons dans une dynamique positive afin d'avancer au mieux, et essayer de vivre de notre métier, qui n'avait pas besoin lui non plus d'une pandémie mondiale pour être au plus mal. Nous vous remercions encore pour votre fidélité et votre soutien.

 Remi Felicianne    Frederic Jolly

Voir toutes ses actualités


Les ruchers de Fely

Les ruchers de Fely

Le rucher se situe à Astaffort, un petit village du Lot et Garonne pas tellement connu pour son miel, pourtant très savoureux, mais surtout pour être le village natal de Francis Cabrel, un enfant du village qui habite toujours sur la commune.
Nous avons la chance, Frédéric et moi, d’adoucir la voix du chanteur grâce à notre miel justement…
La région Astaffortaise est une région de polycultures élevages. Le paysage est essentiellement agricole et vallonné, un mélange de cultures et de prairies. Quelques bois matérialisent le haut des collines.
Aujourd'hui j'ai à peu près une centaine de ruches dites « Dadant », transhumantes et sédentaires.
Je transhume essentiellement pour l'acacia en bordure des Landes de Gascogne, et pour le châtaignier en Dordogne.
Nous produisons ainsi différentes variétés de miel : Fleurs de Printemps, Fleurs d’Eté, Acacia ou encore Châtaignier…
Nous produisons aussi du pollen, de la propolis, du pain d’épices, différentes préparations à base de miel.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction

Pas de doute, l’hiver arrive. Le froid traverse les masques et rougit les joues des promeneurs.
Cette période est synonyme de calme plat au rucher : les abeilles ne sortent plus et se tiennent chaud dans la ruche.



Que se passe-t-il dans la ruche en décembre ?



Comme nous l’expliquions le mois dernier, les abeilles passent l’hiver sous forme de grappe et leur principale mission est de maintenir une température suffisante dans l...




Imprimer la page

Retour