L atelier fab

Logo L atelier fab
L’Atelier Fab est un bureau de fabrication. Depuis sa création en 2016, il ne cesse de grandir grâce à la confiance de ses clients. Notre coeur de métier est le marketing direct. En trois ans, notre périmètre d’actions s’est diversifié du marketing direct à la communication sur de nouveaux supports : - Communication print (flyers, carte de visites, affiches, brochures, etc...) - Communication PLV (roll up, stands, bannières, photocall, etc…) - Communication objets (stylos, gourdes, mugs, tatouages, etc…) - Communication textiles (t-shirts, sweats, totebags, etc…) L’Atelier Fab est passé du statut du bureau de fabrication à conciergerie de la fabrication, un partenaire au quotidien. La force première de L’Atelier Fab est sa proximité avec chacun de ses clients. Ses valeurs, ancrées depuis sa création, nous motivent, l’équipe et nos fidèles partenaires (rédacteurs, directeurs de création, imprimeurs, routeurs, etc…) vers une seule mission qui est de satisfaire et respecter le client. Quelque- soit le produit, le projet, l'envie, ils ne sont jamais traités avec légèreté.


Voir leur site internet

La principale matière utilisée dans notre métier est le papier. Plus les années passent plus nous repensons notre manière de consommer, notre façon de pratiquer notre métier afin de préserver l’environnement. Les fleurs font également parties des gammes de papiers c'est donc tout naturellement que L'Atelier Fab s'engage pour la protection des abeilles.

La ruche en images

  • La ruche L atelier fab

L'apiculteur : Elisabeth TAILLANDIER

UTPLA apiculteur Elisabeth TAILLANDIER

Je suis apicultrice depuis la fin de mes études en 1994.
La quatrième génération d'apiculteurs dans ma famille.
J’ai baigné dans les abeilles depuis ma plus tendre enfance et je pratique depuis toujours.
Je me suis donc formée en famille, mon père avait 400 ruches et mon grand-père 180 pendant la seconde guerre mondiale ce qui était déjà beaucoup.
J'ai eu avec lui jusqu'à 600 ruches au total.
J'ai actuellement 250 ruches.
Je suis en BIO depuis 2009.
Je suis attachée à la protection des abeilles et l'important pour moi est de les soigner au quotidien.
J'ai beaucoup de clients qui veulent aider les abeilles.
Je suis souvent sollicitée et je veux leur offrir une solution pérenne plutôt qu'ils aient une ruche dans leur jardin qui mourra faute de soins appropriés (et oui ça ne s'improvise pas !)
D'où le besoin de me rapprocher d'Un Toit Pour Les Abeilles, pour créer une communauté de parrains engagés pour m’aider…

Retour sur la saison

Chères toutes et tous,
Le confinement a été très difficile pour moi, puisque j’ai dû mettre ma salariée en chômage partiel. Elle devait en effet garder ses enfants et mon jeune qui travaille avec moi dans les ruches n’a commencé que mi-avril.
J’ai donc travaillé dans les ruches d’arrache-pied. D’autant plus que nous avons eu cette année un soleil absolument exceptionnel, qui a fait qu’il n’y avait pas de décalage de floraison entre la plaine et la montagne.
Il a donc fallu choisir entre plaine et montagne quel miel nous allions faire.
Le miel de printemps est un miel riche en miellat, ce que nous n’avons jamais vu ! C’est lié au soleil particulièrement intense cette saison.
La floraison d’acacia a été nulle car les acacias ont gelé. Elle est donc mélangée surtout à du cornouiller.
La miellée de pissenlit a été très sympa, additionnée à de l’épine noire, nous avons obtenu un miel très crémeux.
Toutes les ruches sont maintenant en montagne, la récolte de pollen est terminée.



Je m’attaque donc à la multiplication des ruches pour avoir des réserves de colonies pour l’année prochaine et à l’élevage de reines.
On va mettre l’acacia en pot cette semaine.
En montagne le temps qu’il a fait ces 10 derniers jours ont fait que tout le miel récolté a été massivement consommé par les abeilles.
Je ne sais pas du tout ce que va donner la suite car les paysans vont maintenant faucher toutes les prairies.
Nous nous préparons à accueillir à nouveau les visiteurs à partir du 6 juillet et je l’espère la distanciation ne sera pas maintenue comme maintenant car cela sera compliqué pour les visites.
On commencera l’extraction du miel devant les visiteurs à partir du 14 juillet.
Pour l’instant, la saison n’est pas terminée, Il reste encore de potentielles miellées de sapin, de bruyère et bien sûr de châtaignier.
On croise les doigts et on y croit !
Pour résumer on peut dire que les abeilles se sont données à fond, mais que les conditions météo très aléatoires et très évolutives d’un jour à l’autre ont un impact énorme sur la poursuite de notre métier et sur leur survie…
Surtout en bio comme moi où je n’aurai pas la béquille chimique pour lutter contre les maladies et où les abeilles n’auront que le miel qu’elles ont récolté pour pouvoir passer l’hiver.
Un grand merci pour tous vos soutiens,
A bientôt,
Elisabeth

Voir toutes ses actualités


La Ruche des Volcans

La Ruche des Volcans

J'ai 250 ruches sur des ruchers de 24 ruches.
Je suis en zone de montagne dans un secteur protégé.
Je travaille en ruches dadant 10 cadres que mes abeilles apprécient.
Je produis des Miels de Montagne, Bourdaine, Framboisier, Sapin, Châtaignier, Sarrasin, selon les années.

Mes ruches sont situées dans le Parc des Volcans d'Auvergne, certaines jusqu'à 1300 m d'altitude où elles passent l'été puis redescendent en automne sur les bords de l'Allier.
Mais la plupart sont situées entre 800 m et 1000 m et restent en place dans les volcans toute l'année.

Beaucoup des ruches parrainées restent près de ma maison où elles bénéficient d'un soin particulier.
Ma maison, comme mes ruches, est un chalet en bois massif où j'aurai le plaisir de vous accueillir près de Volvic. (Vous savez... l'eau qui fait le tour du monde ! )
Les autres ruches parrainnées sont situées sur mon local de production, un chalet en bois également,
ouvert aux visites et où vous pouvez découvrir tout l'été la vie de l'abeille dans notre massif du Sancy, le point culminant du Massif Central à 1886 m d'altitude.

Sur la photo ci dessus, je suis avec mon fils près de la maison familiale, où mon arrière grand-père avait déjà ses 10 ruches, mon grand-père 150 ruches... Bref, au coeur de la tradition auvergnate !

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Les vacances d’été sont bien entamées et les plus chanceux d’entre nous ont pu partir se ressourcer à la campagne ou en bord de mer, loin de l’agitation de ces dernières semaines.
Un maître mot : se ressourcer ! Nos petites abeilles prennent le relais et travaillent d’arrache pied malgré les fortes chaleurs.
Il faut dire qu’elles n’ont que quelques mois pour constituer les réserves en mie...




Imprimer la page

Retour