Alice Délice La Défense

La ruche en images

  • La ruche Alice Délice La Défense
  • La ruche Alice Délice La Défense
  • La ruche Alice Délice La Défense
  • La ruche Alice Délice La Défense
  • La ruche Alice Délice La Défense
  • La ruche Alice Délice La Défense
  • La ruche Alice Délice La Défense
  • La ruche Alice Délice La Défense

L'apiculteur : Alban HERITIER

UTPLA apiculteur Alban HERITIER

Je m'appelle Alban, j'ai 32 ans.
Comme vous pouvez le deviner sur la photo, je suis un amoureux de la bonne gastronomie. Donc je suis très attaché aux produits sains et de qualité.
Bien que je ne sois pas labellisé bio, ma démarche est très respectueuse de l’abeille et de la biodiversité. C'est pour cela que mes abeilles sont toutes creusoises et donc habituées au climat local. J'utilise uniquement des ruches Dadant.
L'apiculture m'a toujours attiré, mais j'ai réellement découvert l'apiculture il y a 4 ans grâce à un collègue qui m’a offert mon premier essaim. Une fois piqué, on devient accro...

Je me suis formé au sein des 2 ruchers école du département, mais également en partageant avec les apiculteurs expérimentés, et avec beaucoup de lecture. Je suis actuellement en contact avec des écoles pour développer encore mes connaissances.

Et c'est comme cela que la passion est née. Je ne vis pas de l'apiculture, je fais cela par passion uniquement.
Le terme « rendement » ne fait pas parti de mon vocabulaire.
Mon miel est extrait à l'aide d'un extracteur manuel, pour une extraction en douceur.
Je récolte également la propolis et la cire. Je vais cette année expérimenter les baumes à lèvres, les crèmes hydratantes pour les mains, les bougies, ainsi que la teinture mère de propolis.

Nouvelle saison

Bonjour à tous,

Aux jardins de Mélina, l'hiver se termine.
Dans l'ensemble les abeilles se portent bien, même si nous avons constaté la disparition de quelques colonies, causée par ce fameux parasite le Varroa.
Mais pour les autres, tout va bien. Les floraisons des noisetiers, des saules, ont ouvert la saison, puis maintenant les pissenlits, l'épine noire, les fruitiers, les prunus, ... La nature se réveille, et l'apiculteur est au top de sa motivation.
Nous avons profité de l'hiver pour nettoyer et réparer le matériel et pour réaménager les ruchers.
En fonction de la météo, nous allons pouvoir prochainement réaliser la visite de printemps. Cette visite est la plus importante de l'année. Elle va permettre de faire un état des lieux sanitaires des colonies, et aussi de nettoyer les planchers des ruches, enlever les surplus de propolis et de cire dans les ruches afin d'avoir des cadres et des ruches propres pour démarrer la saison.

Petit scoop : Nous sommes en train d'acquérir un terrain de 2 hectares, avec une zone humide, bordés de saules, chênes, noisetiers, aubépines, bourdaine et châtaigniers. L'objectif sera de réaliser un écosystème propice au bien être des abeilles, en associant une prairie mellifère. Cet écosystème profitera également aux oiseaux, batraciens et petits mammifères. Projet à suivre…

A bientôt,
Alban

Voir toutes ses actualités


Les Jardins de Mélina

Les Jardins de Mélina

Le département de la creuse est un département peu connu, où la nature à la chance d'être très préservée. L’agriculture locale est surtout l’élevage de bovins et ovins.
Il y a peu de cultures, donc peu de risques d’exposer mes abeilles aux pesticides.
Je collabore avec « un toit pour les abeilles » car je trouve la démarche intéressante. Les entreprises ou les particuliers participent à l’activité apicole, se sensibilisent à la protection des abeilles, mais sensibilisent également leur entourage.
Et ce fonctionnement permet aux apiculteurs de pouvoir développer leur cheptel.
Je dispose actuellement d’une trentaine de colonies, que je surveille tout au long de l’année.
Chaque année, comme j’ai une profession qui ne me permet pas de visiter mes ruchers tous les jours, je laisse partir des essaims en pleine santé dans la nature lors des essaimages. Cela permet de repeupler doucement la campagne environnante.
Mes ruches se situent sur quatre ruchers distincts, offrant aux abeilles une pluralité florale importante. Selon le rucher, je récolte des miels de tilleuls doux au parfum délicat, des miels de châtaigniers, de caractère, boisé, corsé un peu amère, ou encore des miels de Fleurs de prairies délicats.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en mai ?

Introduction
Au mois de mai, la ruche bourdonne de toutes parts et son activité est à son maximum.
Les abeilles profitent d’une très grande variété de fleurs à butiner. Elles rapportent à la ruche d’importantes quantités de pollen et de nectar.
Pour les amoureux des abeilles, cette période de l’année est la plus riche pour les observer à l’œu...




Imprimer la page

Retour