Alice Délice Nantes

L'apiculteur : Arielle et Eric MAIDON

UTPLA apiculteur Arielle et Eric MAIDON

Eric : J'ai travaillé longtemps comme plombier chauffagiste. Mais quand j'ai eu 50 ans,
j'ai dit « Stop ! Maintenant je vais faire ce que j'ai envie de faire ! » et je suis reparti à l'école pour passer un BPREA d'apiculture.
Après avoir acheté 25 ruches en 2013, j'ai construit les autres et commencé à agrandir mon cheptel.
En 2018, celui-ci s'élevait à environ 200 colonies et obtenait une certification AB.
Arielle : J'étais institutrice depuis une trentaine d'années. J'ai pris ma retraite et je me suis engagée avec lui dans cette nouvelle voie.
Je donne un coup de main au rucher et à la miellerie, mais je m'occupe plutôt de la transformation (granolas, gâteaux, pâtes à tartiner...) et des marchés.
Je garde un contact avec l'éducation en animant parfois des ateliers de sensibilisation au peuple des abeilles, auprès des enfants d'âge scolaire.
Cette nouvelle vie nous satisfait, elle est cohérente avec nos envies d'écologie et de mieux vivre, et nous avons l'impression de contribuer à une alimentation plus saine avec nos produits !
Le parrainage de ruches avec Un Toit Pour Les Abeilles est pour nous une réelle opportunité de faire face aux difficultés auxquelles sont confrontées les abeilles et les apiculteurs de nos jours.
Merci pour tous vos parrainages !

La fin de l'hiver

Bonjour chers parrains et marraines,

Voici quelques nouvelles du rucher de la Coumette, maintenant que nous approchons de la fin de l'hivernage.

Cette année encore, nous avons à déplorer quelques pertes de colonies...mais hélas nous nous habituons à ce qui est désormais courant chez les apiculteurs.

En revanche, les ruches restantes, en bonne santé, ont traversé quelques épisodes météo bien divers : la neige (ce qui est plutôt rare dans le Gers malgré la proximité des Pyrénées), la pluie, et aussi des journées très ensoleillées où les 19° pouvaient être atteints.

En janvier les premiers chatons sur les noisetiers apparaissaient déjà, au grand bonheur de nos butineuses. En ce moment (février), les saules marsaults, pâquerettes, pissenlits et myosotis commencent à s'étaler dans l'herbe, et les genêts ainsi que les ajoncs ont ouvert leurs fleurs depuis un bon moment. On peut donc voir les aller-retours des abeilles chargées de pollen les jours de beau temps.

A la miellerie, nous terminons avec un peu de retard la fonte de la cire de la saison précédente, qui sera apportée sous formes de gros lingots à notre artisan cirier : celui-ci nous restituera des feuilles de cire gaufrées, qu'il nous restera à installer sur les cadres à utiliser la saison prochaine.

Le dernier traitement varroa de l'hiver aura lieu cette semaine, en attendant la reprise de la saison vers le mois de mars. La ponte a redémarré dans les ruches au début du mois : espérons que tout se passera bien !

Nous espérons que vous avez apprécié les différents miels reçus à l'automne et nous encourageons nos abeilles à travailler aussi bien cette saison !

A bientôt,
Arielle & Eric

   

Voir toutes ses actualités


Le Rucher La Patte dans le Pot

Le Rucher La Patte dans le Pot

Le rucher est situé chez nous dans le Gers, avec environ 200 ruches dont 160 actuellement en production.
Etant situés à l'intersection du Gers, de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées, nous sommes idéalement placés pour effectuer de petites transhumances vers des zones mellifères :
tilleul, châtaignier et suivant les années bruyère callune dans le piémont pyrénéen, acacia, tournesol et sarrasin en plaine.
Également colza et tournesol en miel conventionnel.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Ça y est, la ruche bourdonne de toutes parts !
En avril, les floraisons sont très nombreuses et les températures sont résolument printanières.
Un vrai bonheur pour les abeilles qui trouvent facilement de quoi se nourrir et travaillent dur pour rapporter pollen et nectar à la ruche.



D'ailleurs nous avons partagé sur notre blog un calendrier de plantation / floraison des méllifères préférée...




Imprimer la page

Retour