COPALINE

L'apiculteur : Lionel POTRON

UTPLA apiculteur Lionel POTRON

Je suis apiculteur amateur depuis plus de 20 ans, en pro depuis 2016.
Passionnés d’apiculture, amoureux de la nature et Parisien, c’est tout naturellement que je me suis dirigé vers la production de miel de Paris en créant APIS CIVI.
Les premières ruches de notre société ont été installées en 2016 à proximité des parcs et jardins de la capitale afin de contribuer directement à la pollinisation
des arbres et fleurs qui composent la biodiversité de Paris.
Le 16ème arrondissement avec sa proximité du Bois de Boulogne et le parc des Buttes-Chaumont nous ont ouvert les bras et c’est ainsi que le miel de Paris APIS CIVI a commencé.
Les Champs-Elysées, Montmartre ainsi que Belleville ou encore les Batignolles ont donc été peuplées de nos ruches.
En 2019, la société a travaillé sur le déploiement sur la rive gauche et ce sont les 13ème, 14ème et 15ème  arrondissements qui ont été développés.
En 2017, unique producteur de miel labélisé « fabriqué à Paris », APIS CIVI reçoit de la part de la Mairie de Paris le coup de cœur d’un jury.
En 2018, le miel de Paris APIS CIVI a obtenu la médaille d’or du Concours Général Agricole pour la catégorie des miels multifleurs clairs.
En effet, notre miel de Paris sans pesticide profite d’une variété de fleurs exceptionnelle composée notamment de tilleuls, marronniers,
acacias ou encore des sophoras du Japon qui lui procure une qualité gustative unique.
Paris recense aujourd’hui plus de 2000 espèces d’arbres et de fleurs différentes que butinent nos abeilles grâce au maillage de nos ruchers.

Lettre de votre apiculteur

Bonjour à tous chers marraines et parrains

Il est temps pour moi de vous faire un petit point de fin de saison sur nos amies les abeilles et sur l’impact de vos contributions.

Après un bon début de saison pour la flore et pour nos colonies, nous avons eu un petit ralentissement en fin de printemps avec des précipitations et une flore moins fournie que ce que nous aurions pu l’attendre en temps normal. Cependant les colonies ont bien résisté à cette période de quelques semaines pour ensuite se reprendre et finir en beauté.

 

Les récoltes se sont terminées début Août avec un bilan plutôt positif car il représente par ruche le niveau de miel que nous avions atteint en 2018 et environ 30% de plus que ce qui avait été récolté en 2019. Les fleurs plus légères telles que l’acacia ont moins bien donné cette année ce qui procure une saveur relativement forte au miel et un millésime intéressant. Comme nous avons trouvé une grande diversité dans notre miel de Paris cette année, nous avons décidé d’en inscrire 2 aux concours au lieu de 1 seul les autres années. Le miel des ruchers de l’ouest parisien est plus foncé et boisé tandis que le miel du nord-est sera plus clair et plus floral. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des résultats de ces concours en début d’année prochaine.

 

Concernant la vie dans la colonie, nous avons commencé à préparer les ruches pour l’hiver. Nos traitements naturels à base d’extrait de thym ont été réalisés pour éviter les maladies hivernales et nous avons déjà réduit le volume à chauffer par les abeilles dans chaque ruche en y installant des cloisons hermétiques qui réduiront les besoins de la ruche pendant la période sans production. Si les conditions climatiques le permettent, nous ne manquerons pas de vous envoyer quelques photos complémentaires dans les semaines à venir.

 

Concernant les visites de vos ruches, nous sommes en train de nous organiser pour vous proposer quelque chose le plus rapidement possible mais les dates et lieux restent encore à confirmer. Dès que nous aurons ces informations, elles vous seront communiquées pour que nous puissions enfin échanger sur vos filleules.

 

Merci pour votre soutien et restez protégés.

 

Lionel

 

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de Paris 15

Le Rucher de Paris 15

Ce rucher possède 5 ruches et il peut en accepter 10 de plus.
Les espèces d’arbres alentours sont le marronnier, et le tilleul.
Cela produit un miel de fleurs liquide et corsé.
Ruches : Langstroth

L'apiculteur : Lionel POTRON

UTPLA apiculteur Lionel POTRON

Je suis apiculteur amateur depuis plus de 20 ans, en pro depuis 2016.
Passionnés d’apiculture, amoureux de la nature et Parisien, c’est tout naturellement que je me suis dirigé vers la production de miel de Paris en créant APIS CIVI.
Les premières ruches de notre société ont été installées en 2016 à proximité des parcs et jardins de la capitale afin de contribuer directement à la pollinisation
des arbres et fleurs qui composent la biodiversité de Paris.
Le 16ème arrondissement avec sa proximité du Bois de Boulogne et le parc des Buttes-Chaumont nous ont ouvert les bras et c’est ainsi que le miel de Paris APIS CIVI a commencé.
Les Champs-Elysées, Montmartre ainsi que Belleville ou encore les Batignolles ont donc été peuplées de nos ruches.
En 2019, la société a travaillé sur le déploiement sur la rive gauche et ce sont les 13ème, 14ème et 15ème  arrondissements qui ont été développés.
En 2017, unique producteur de miel labélisé « fabriqué à Paris », APIS CIVI reçoit de la part de la Mairie de Paris le coup de cœur d’un jury.
En 2018, le miel de Paris APIS CIVI a obtenu la médaille d’or du Concours Général Agricole pour la catégorie des miels multifleurs clairs.
En effet, notre miel de Paris sans pesticide profite d’une variété de fleurs exceptionnelle composée notamment de tilleuls, marronniers,
acacias ou encore des sophoras du Japon qui lui procure une qualité gustative unique.
Paris recense aujourd’hui plus de 2000 espèces d’arbres et de fleurs différentes que butinent nos abeilles grâce au maillage de nos ruchers.

Lettre de votre apiculteur

Bonjour à tous chers marraines et parrains

Il est temps pour moi de vous faire un petit point de fin de saison sur nos amies les abeilles et sur l’impact de vos contributions.

Après un bon début de saison pour la flore et pour nos colonies, nous avons eu un petit ralentissement en fin de printemps avec des précipitations et une flore moins fournie que ce que nous aurions pu l’attendre en temps normal. Cependant les colonies ont bien résisté à cette période de quelques semaines pour ensuite se reprendre et finir en beauté.

 

Les récoltes se sont terminées début Août avec un bilan plutôt positif car il représente par ruche le niveau de miel que nous avions atteint en 2018 et environ 30% de plus que ce qui avait été récolté en 2019. Les fleurs plus légères telles que l’acacia ont moins bien donné cette année ce qui procure une saveur relativement forte au miel et un millésime intéressant. Comme nous avons trouvé une grande diversité dans notre miel de Paris cette année, nous avons décidé d’en inscrire 2 aux concours au lieu de 1 seul les autres années. Le miel des ruchers de l’ouest parisien est plus foncé et boisé tandis que le miel du nord-est sera plus clair et plus floral. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des résultats de ces concours en début d’année prochaine.

 

Concernant la vie dans la colonie, nous avons commencé à préparer les ruches pour l’hiver. Nos traitements naturels à base d’extrait de thym ont été réalisés pour éviter les maladies hivernales et nous avons déjà réduit le volume à chauffer par les abeilles dans chaque ruche en y installant des cloisons hermétiques qui réduiront les besoins de la ruche pendant la période sans production. Si les conditions climatiques le permettent, nous ne manquerons pas de vous envoyer quelques photos complémentaires dans les semaines à venir.

 

Concernant les visites de vos ruches, nous sommes en train de nous organiser pour vous proposer quelque chose le plus rapidement possible mais les dates et lieux restent encore à confirmer. Dès que nous aurons ces informations, elles vous seront communiquées pour que nous puissions enfin échanger sur vos filleules.

 

Merci pour votre soutien et restez protégés.

 

Lionel

 

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de Paris 16

Le Rucher de Paris 16

Ce rucher possède 4 ruches et il peut en accepter 6 de plus.
Les espèces d’arbres alentours sont le marronnier, le tilleul et l’acacia.
Cela produit un miel de fleurs liquide aux saveurs florales.
Ruches : Langstroth et Dadant

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction

Pas de doute, l’hiver arrive. Le froid traverse les masques et rougit les joues des promeneurs.
Cette période est synonyme de calme plat au rucher : les abeilles ne sortent plus et se tiennent chaud dans la ruche.



Que se passe-t-il dans la ruche en décembre ?



Comme nous l’expliquions le mois dernier, les abeilles passent l’hiver sous forme de grappe et leur principale mission est de maintenir une température suffisante dans l...




Imprimer la page

Retour