AGENTIS

Logo AGENTIS

Nous avons créé AGENTIS en 2003 pour réconcilier les entreprises et les candidats autour du tissu économique local. Nous pensons qu’une base saine de collaboration est profitable à tous. Cet engagement quotidien nous vaut aujourd’hui d’être reconnu RSE confirmé par l’AFNOR. Que vous soyez un candidat ou une entreprise, découvrez une autre vision de l’emploi, plus vitaminée, plus locale, plus qualitative et plus humaine! Nos équipes mettent un point d’honneur à trouver la meilleure association Salarié-Entreprise.


Voir leur site internet

Préserver la biodiversité c'est se préserver soi-même. Rappelons-nous: 75 % de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs.. !

La ruche en images

  • La ruche AGENTIS
  • La ruche AGENTIS
  • La ruche AGENTIS
  • La ruche AGENTIS
  • La ruche AGENTIS

L'apiculteur : Clément LEROY

UTPLA apiculteur Clément LEROY

Je m’appelle Clément. Je suis apiculteur récoltant par passion installé à Poitiers.
C'est au printemps 2015 que j'ai fait l'acquisition auprès d'un apiculteur en Vienne de mes trois premières ruches.
Après plusieurs années de travail, de rencontre et de pratique, mon expérience apicole m'a amené
à devenir le gardien d'une cinquantaine de colonies.

La récolte du miel d'été

Chers parrains,

Seulement quelques mois nous séparent de notre dernière correspondance d’avant saison, et pourtant, celle-ci touche déjà à sa fin.

La sortie de l’hiver s’est passée aussi bien qu’espérée lors de mon dernier message.
Nous avons eu un printemps extraordinairement beau et chaud.

Alors que beaucoup de confinés profitaient du soleil dans leur jardin, sur leur balcon ou devant leur fenêtre, chaque ruche s’affairait à récolter des kilos et des kilos de nectar.
Les appels pour cueillir des essaims pleuvaient et la récolte de miel de printemps fut précoce et abondante.

Malheureusement, cet épisode a été suivi de quelques jours d’orages et de vents violents qui se sont abattus sur les si fragiles fleurs d’acacia, privant nos butineuses de cette miellé.
Les abeilles n’ont guère eu plus de chance sur la floraison du châtaignier, avec seulement quelques jours de butinage, après une bonne semaine de pluie.
Triste saison pour nos si bon miel mono floraux.

Malgré tout, nous pouvons nous réjouir : les colonies se sont très bien comportées et ont été belle et forte sur l’ensemble de la saison, nous offrant un délicat miel de fleurs.
Nous sommes actuellement début aout, il va être temps de faire la dernière récolte : la récolte du miel d’été.
Visiblement nous finirons par une moyenne… moins abondante que la miellé de printemps mais plus généreuse que les précédentes.

C’est désormais une nouvelle bataille qui a lieu sur cette fin de saison : la lutte contre varroa destructor (acarien parasite de l’abeille) à son apogée à cette période de l’année.
Il se nourrit de l’hémolymphe des abeilles et celles de leurs larves. Si seulement il n’y avait que varroa… Nous devons maintenant également lutter contre Vespa velutina (le frelon asiatique), qui est chaque jour de plus en plus présent devant les ruches.
A cette période de l’année, les nids de frelons sont très gros et ils continuent de grossir. Les frelons ont un énorme besoin de protéines pour nourrir leurs larves de plus en plus nombreuses.
Quoi de plus facile que de se poster à l’entrée des ruches pour prélever les protéines nécessaires : nos chères abeilles.
Il n’est pas rare de voir jusqu’à 4 frelons devant une ruche et la prédation ne va faire qu’augmenter jusqu’à l’hiver.
Chaque année le même drame se reproduit.
Je multiplie les tests pour débarrasser les ruchers de ce prédateur et, plus le temps passe, plus je me sens impuissant.

Quoiqu'il en soit, je sais que le métier d'apiculteur n'est pas simple et que certains moments sont plus durs que d'autres. Mais la passion qui m'anime me permet de rester combatif et positif ! il y aura des jours meilleurs !
Aujourd’hui un seul objectif : permettre aux colonies de se préparer à l’hiver.

Au plaisir,

Clément

Voir toutes ses actualités


Le rucher du Porteau

Le rucher du Porteau

Les colonies des « Prés Leroy » sont actuellement réparties en trois ruchers :
un rucher mobile, un rucher en sud Deux-Sèvres sur un terrain de 2,5 hectares acquis et reboisé de 1600 arbres et arbustes en 2018
et un rucher niché dans les falaises de Poitiers offrant la vallée du Clain en espace de butinage.
Ces trois ruchers me permettent actuellement de pouvoir récolter sept miels différents :
printemps, colza, acacia, châtaignier, fleurs, crémeux et tournesol).
Grâce au soutien des parrains « Un Toit Pour Les Abeilles », je souhaite pouvoir développer dans de bonnes conditions le nombre de
ruches et continuer à créer de nouveaux espaces de butinage et de biodiversité dans ma région.


Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction :

Les températures baissent, les feuilles des arbres rougissent et nous ressortons les plaids moelleux pour des soirées cocooning :
pas de doute, le mois d’octobre est là ! Les abeilles font aussi face à ce changement de climat et toute la ruche se réorganise pour débuter la saison froide.
Partons en immersion dans le quotidien de nos butineuses préférées en ce début d’automne !


...




Imprimer la page

Retour