LABORATOIRES VENDOME

Logo LABORATOIRES VENDOME

Depuis plus de 30 ans, LABORATOIRES VENDOME® réconcilie les peaux sèches et sensibles avec le plaisir de la douche. Riche de son expertise pharmaceutique, la marque répond aux besoins des peaux délicates en leur apportant confort et souplesse, jour après jour.


Voir leur site internet

Nous sommes fier.e.s de travailler au quotidien pour proposer des formules optimales pour le soin de toutes les peaux, mais aussi de nous remettre en question pour améliorer notre engagement environnemental. Nos gels douche et crèmes de douche sont 100% recyclables (bouteille et bouchon), et de manière plus générale, le groupe Bolton, auquel nous appartenons, s'engage pour la planète à travers le programme WE CARE : https://boltongroupwecare.it/en

Les ruches en images

  • La ruche LABORATOIRES VENDOME
  • La ruche LABORATOIRES VENDOME
  • La ruche LABORATOIRES VENDOME
  • La ruche LABORATOIRES VENDOME

L'apiculteur : Pascal BOYARD

UTPLA apiculteur Pascal BOYARD

Apiculteurs à Briis sous Forges, notre petite exploitation familiale nous permet de produire exclusivement dans notre région des miels de qualité.
Depuis 20 ans nous produisons des miels de cru pour le plus grand plaisir de nos clients.
Notre production artisanale, est réalisée à partir d’abeilles sélectionnées sur des critères de rusticité et d’adaptation à l’environnement local, seuls gages de la conservation d’une abeille autonome.
Les premières fleurs qui apparaissent sont celles des épines noires, petits buissons produisant de prunelles violettes remarquables à l’automne.
Suivent les floraisons des merisiers de la forêt puis des arbres fruitiers de nos jardins, les pissenlits, marronniers d'inde, érable, aubépines, reine des prés.
Puis viennent les floraisons d’acacias, suivies des tilleuls, ronces, chardons, trèfles, ombellifères puis la saison se termine vers mi-juillet par les châtaigniers.
Nous militons pour une approche locale et développons des partenariats valorisant les acteurs de notre environnement économique.
De formation agricole, c'est dans la continuité de ma relation à mon terroir que je me suis rapproché des abeilles que j'avais rencontré vers l'âge de 8 ans.
L'objectif du parrainage est une manière pour moi de partager mes abeilles, faire profiter à plus de personnes des produits de mes ruches, sans que cela ne me demande plus de temps en commercialisation.

Des nouvelles fraîches

Bonjour,

Des nouvelles fraîches, très fraîches !

Je viens de poster les dernières photos prises avant l'épisode neigeux.
Ce fut une expédition... Stressante dans la mesure où les conditions d'accès aux ruchers sont compliquées en ce moment, car les sols sont plutôt détrempés. Les ruchers sont situés dans des lieux volontaires difficiles d'accès afin de prévenir les vols de ruches ainsi que le vandalisme, de plus en plus courant… surtout à cette période. Un ami apiculteur vient de constater le vol d'une vingtaine de colonies et le retournement d'une trentaine sur un autre rucher.

Le froid impactant fortement les capacités de l'appareil photo du téléphone... les photos ne sont pas toujours très nettes, mais je ferai mieux la prochaine fois

Les colonies sont toujours en phase d'hivernage, mais il y a 2 semaines nous avons eu une petite période de redoux qui a permis aux abeilles de se dégourdir les ailes.
Nous avons pu observer qu'elles rentraient du pollen, signe de la reprise de la ponte de la reine.
Les noisetiers, les roses de noël, les perce-neiges sont au rendez-vous pour assurer l'apport en protéine et matière grasse nécessaire à l'élevage de la nouvelle génération d'abeilles qui prendra le relais des abeilles d'hiver. Les dernières abeilles d'hiver vivront jusqu'à fin avril. Ce sont celles qui possèdent de la graisse pour survivre à l'hiver. Ce sont également elles qui sont les porteuses d'eau, métier à risque élevé car elles doivent sortir par temps très froid, pomper de l'eau très froide et rentrer à la ruche ; parfois elles sont prises par le froid et tombent dans l'eau, ou n'arrivent pas à rentrer à la ruche.
Cette période est très critique car les colonies chauffent les nouvelles larves à 35°C, ce qui est très consommateur de miel. C'est donc en ce moment que l'apiculteur doit être vigilant sur l'état des réserves qui restent dans la ruche.
Météo France nous annonce un redoux assez prononcé pour le 24 février, si cela se confirme, cela permettra d'ouvrir rapidement les ruches et contrôler que les réserves sont encore suffisantes.

A bientôt,
Pascal

Voir toutes ses actualités


Le Rucher L'Abeille Hurepoise

Le Rucher L

Avec moins de 50 ruches de production, je sélectionne et reproduis les meilleures abeilles de notre cheptel afin de pouvoir transmettre des abeilles aux générations futures.
Nous commercialisons majoritairement nos produits en circuit court (AMAP, Groupement de Consom'Acteurs, associations, marchés locaux, vente directe...)

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction

Les beaux jours arrivent plus tôt qu’à l’accoutumée.
Les premiers butineurs ont pointé le bout de leurs antennes depuis une quinzaine de jours déjà, ce qui est dû aux températures printanières du mois de février.
Les abeilles ne sont pas en reste en s’activent pour commencer une nouvelle saison à la ruche !



Que se passe-t-il dans la ruche en mars ?

Dans la ruche, la grappe s...




Imprimer la page

Retour