Menway

Logo Menway

Menway est un groupe indépendant, spécialisé dans le conseil en ressources humaines qui accompagne les entreprises, les salariés et les candidats durant toutes les phases de leur évolution - du recrutement (stage, alternance, intérim, CDD et CDI) jusqu’au reclassement en passant par la gestion des compétences et la mobilité interne.


Voir leur site internet

En tant que prestataire de services, notre empreinte environnementale est relativement faible. Néanmoins, nous sommes soucieux de développer une éthique et une sensibilisation accrue au respect de l’environnement en responsabilisant nos collaborateurs mais aussi nos clients. Le parrainage de ruches nous est alors apparu comme une idée originale pour y parvenir !

La ruche en images

  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway
  • La ruche Menway

L'apiculteur : Sarah HOLTZMANN

UTPLA apiculteur Sarah HOLTZMANN

Sarah, apicultrice depuis 2007 est installée à Moussey, dans les Vosges.

Sarah s'est reconvertie professionnellement de 2004 à 2007, et quoiqu'au démarrage son exploitation comptait 26 ruches, elle en gère maintenant 300.
Sarah est aussi très attentive aux questions environnementales et utilise des peintures 100 % naturelles.

En plus de la production de miel, de reines et d'essaims, Sarah se lance dans la récolte de gelée royale à destination des particuliers, ainsi que celle de la récolte de propolis pour les laboratoires pharmaceutiques.

Une année difficile pour l’apiculture

Une année rythmée par les caprices d’une météo… Sale temps pour les Abeilles
Avec des bas : un mois de mai qui nous a obligé à intervenir sur les ruches pour éviter la famine car les températures n’ont pas permis aux abeilles de sortir pour butiner les pissenlits et autres fleurs de printemps.
Et une période d’essaimage intense avec des fécondations de reines très mauvaises. C’est une période très difficile car les reines tiendront moins longtemps.
Mais surtout des hauts : un mois de juillet caniculaire qui a obligé les abeilles à ventiler plus qu’à butiner et surtout à chercher de l’eau …

Nous avons de la chance car nous sommes situés en zone de montagne avec des nuits fraîches et de la rosées le matin cela a un peu épargné nos petites protégées.
Résultat nos abeilles ont produit un peu de miel de Montagne et sur la mi-juillet un peu de miel de Sapin. C’est mieux que rien car en zone de plaine vosgienne les apiculteurs n’ont absolument rien récolté.
Un dossier de calamité apicole sera peut-être déposé dans le Grand Est !

Je voulais remercier les parrains qui ont fait le déplacement le 15 juin aux portes ouvertes.



Cela fait quelques années que vous êtes de plus en plus nombreux à venir nous rencontrer et grâce à vous j’ai renoué avec l’idée du partage autour de l’abeille.
C’est tellement gratifiant de faire découvrir ce monde fabuleux.
J’ai déjà participé à une journée de formation pour devenir ferme pédagogique.

Nous avons comme projet d’ouvrir un pôle apicole pour faire découvrir l’abeille et notre métier avec des outils pédagogiques.
Nous sommes en pleine préparation de demande de permis et des différentes autorisations avec le chiffrage pour présenter un dossier aux banques.
Si vous avez des idées n’oublier pas de nous écrire…



Si l’on veut continuer à résister aux années noires de l’apiculture Il faut diversifier l’activité. Cela demande réflexion car les journées sont déjà très chargées…
Pour conclure depuis dix ans nous avons construit une miellerie de 220 M², acheté plus de 450 ruches vides (renouvellement de ruches abîmées), acheté du matériel de miellerie extracteur, maturateurs, table de mise en pots, pompe à miel, tables inox, désoperculatrice les emprunts court encore…sur 5 ans !

Mais le plus important c’est que c’est grâce à vos parrainages et vos soutiens que nous existons depuis 10 ans.   
Petite dédicace à Mme Cécile jean « MERCI »

A bientôt
Sarah et vos filleuls

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher est situé dans le Parc Régional de la Forêt des Vosges, en plein cœur de la vallée du Rabodeau.

Il est niché à flanc de montagne, à 500 m. d'altitude, bordé d'une forêt de 12 ha composée de pins, épicéas, hêtres et bouleaux et arrosé par une rivière.

Ce cadre permet aux abeilles de butiner des essences de montagne : sapin, fleurs d'altitudes...
Le miel ainsi récolté est un miel de montagne issu de miellats (miel de sapins, bouleaux...) qui est une grande source d'apport en acides aminés.
Liquide à sirupeux (avant cristallisation) et foncé, il est très aromatique et de saveur douce et maltée. En fonction de l'emplacement des ruches et des floraisons alentours, la proportion en fleurs d'altitude peut y être plus importante ainsi, Sarah vous proposera alors un miel de même consistance, de couleur plus clair et fleuri avec des notes de sous-bois.

JT de 13h TF1 avec Sarah

Reportage consacré à Sarah et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le samedi 27 Août 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Claude POIROT

UTPLA apiculteur Claude POIROT

Claude est apiculteur en Vendée et Charente-Maritime depuis plus de 40 ans et s'occupe aujourd'hui d'environ 600 ruches.

Il a en outre développé une activité d'élevage de reines et de création d'essaims (nouvelles colonies).

Figure de l'apiculture et très impliqué dans la protection des abeilles, il est notamment président de l'Abeille Vendéenne et engagé dans la lutte contre l'utilisation abusive de pesticides.
Claude est aussi engagé dans une démarche pédagogique avec la Folie de Finfarine, ferme apicole.
Il est notre apiculteur référent sur le projet "Un toit pour les abeilles".

Petit mot de cette saison 2019

Bonjour à nos chères marraines et nos chers parrains,
Un grand merci pour votre soutien tout d'abord.
Voici un petit mot de cette saison 2019.
La météo capricieuse de cette année a bien compliqué la vie des apiculteurs, mais surtout celle des abeilles.
Un jour chaud, un jour froid, puis la canicule, vous comprendrez que les récoltes ne seront pas abondantes suivant les secteurs.
Nous avons été très heureux d’accueillir un grand nombre de marraines et parrains fin juillet.
Ce fut un bon moment de partage et pour nous l’occasion de faire découvrir notre métier.
Malgré tous les aléas, les abeilles ont quand même bien travaillé chez nous.
Le miel est déjà mis en pots… Ils n’attendent plus que les étiquettes et les cartons pour pouvoir rejoindre votre table !
Au niveau national, les remontées de terrains font apparaître une chute de 30 à 70% de la récolte de miel.
Les fleurs de châtaigniers, comme beaucoup d’autres ont grillé …
La production au niveau national va avoisiner les 10 000 tonnes, alors que la consommation au niveau national est de 40 000 tonnes.
J’attire votre vigilance sur la provenance des miels que vous achetez.
Malheureusement, il manque 30 000 tonnes de miel en France.
Il faut vraiment pousser à interdire l’utilisation des pesticides, ce n’est bon ni pour les abeilles ni pour les oiseaux, ni pour les humains…
POUR RAPPEL, un déclin très important des insectes et des oiseaux a été mis en évidence par des études récentes. Ce déclin concorde avec l’utilisation des néonicotinoïdes…
Je vous souhaite à tous et toutes par avance de très belles fêtes !
Claude

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Triaize

Le rucher de Triaize

Les ruches sont installées en plein coeur du parc inter-régional du Marais Poitevin sur un site Natura 2000 présentant une grand richesse écologique.
Le territoire est constitué de marais et bocages avec une alternances de paysages boisés et de prairies.

Le miel Vendéen est un miel toutes fleurs issu des plaines et prairies . On y retrouve différentes variétés de fleurs des zones de bocage : l'acacia, l'aubépine, le trèfle blanc, la ronce ou encore la luzerne ou le pissenlit. C'est un miel cristallin (solide) de consistance assez crémeuse, qui peut varier de la couleur dorée au jaune clair en fonction des floraisons. Parfumé et fleuri, il en fait un miel idéal pour les tartines ou sucrer des boissons chaudes.

JT week-end France 2 avec Claude

Reportage diffusé le samedi 5 Novembre 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Pascale LEROY-AILLERIE

UTPLA apiculteur Pascale LEROY-AILLERIE

Pascale est issue d’une famille d’apiculteurs depuis 3 générations.
Elle s’occupe aujourd’hui de 200 ruches qui se trouvent pour la plupart autour de la ferme apicole, sur le site exceptionnel du Marais Poitevin.
Elle a reçu la certification agriculture biologique début 2015 pour la conduite de ses ruches et le lieu ou elles sont installées.
Elle propose aussi une spécialité traditionnelle à base de miel et de fruits qu’elle nomme « confimiel » et qui lui a permis de remporter le Concours des produits de Vendée.

La patience a porté se fruits

Chères marraines et parrains de nos abeilles,

Je vous livre quelques mots sur la saison qui s’achève tout juste…
La récolte est terminée, elle a été bonne, une tonne cinq avec une centaine de ruches en production, je suis très satisfaite.

Satisfaite, car j’ai pu récolter malgré des conditions météorologiques compliquées pour nos avettes !
Elles ont été fortes et patientes.

Satisfaite également car les colonies se portent bien et c’est important.
Reste à préparer l’hivernage et faire les traitements varroa.
D’ici une bonne semaine ce sera fait et je pourrai commencer la mise en pot.

Autre info, cette année je participe au protocole de la FNOSAD pour le comptage des varroas.
Je suis d’ailleurs à la recherche de bénévoles sensibles aux abeilles pour m’aider.
C’est assez contraignant puisqu’il faut pendant deux mois tous les deux jours aller compter les varroas tombés au fond des cinq ruches en test.
L’idée est de mesurer l’efficacité du produit de traitement.
Je fais ça sur le rucher de Champagné-les-Marais.

Voilà, tout est dit…
Le travail cette année a été particulièrement contraignant et rude mais il a payé.

Je tenais enfin à vous remercier encore pour tous les messages pleins de gentillesses que vous m’avez adressé et qui m’ont permis de me sentir soutenu dans les moments les plus difficiles.
Ca fait chaud au cœur !
Encore un grand merci à vous, et un peu en avance, je vous souhaite une belle rentrée.

Pascale

Voir toutes ses actualités

Le Rucher du Marais Poitevin

Le Rucher du Marais Poitevin

Les ruches de Pascale se trouvent en plein cœur du Marais Poitevin sur une zone classée Natura 2000.
D'une grande diversité écologique, ce territoire est constitué de pairies, de zones boisées et de marais façonnés par l'homme au cours du temps.

Le Marais poitevin constitue un havre pour de nombreuses espèces animales ou végétales telles que la loutre d'Europe, le vanneau huppé, l'iris jaune ou la reine des près.

Selon les saisons les abeilles de Pascale visitent les pissenlits, guimauves, lierres, saules, ronces, aubépines, sureaux...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

 

L’abeille a été déclarée « La chose la plus importante du monde »
selon l’Earthwatch Institute lors de la dernière réunion de la Royal Geographical Society de Londres.
D’après The Science Time, 70% de l’agriculture planétaire dépend exclusivement de nos précieuses butineuses, car on le sait tous, sans elles, la faune et la flore disparaitraient progressivement.
Et malgr&eacut...




Imprimer la page

Retour