IMS

Logo IMS

Plateforme de services pour l’édition et la PLV, IMS Groupe gère tout ou partie des achats Print, PLV et Merchandising de ses clients.
En réponse aux problématiques des industriels et des distributeurs, IMS a développé une organisation mixant efficacement compétences humaines et suites de logiciels adaptés.
Le bénéfice permet aux opérationnels de travailler simultanément sur un projet et aux services achats d'en mesurer l'efficacité.

Culturellement engagé dans une démarche de Développement économique Durable, IMS s'est donné des objectifs clairs et accessibles en fonction des moyens :

  • Développement d'un logiciel de calcul des émissions de CO2 des opérations Print.
  • Engagement dans une politique collective de réduction des GES.
  • Développement de produits éco-conçu : Gamme 100%
  • Etc…

L’entreprise adopte un comportement responsable au-delà de l’exercice de son activité en soutenant également des actions orientées en faveur du bien commun. C'est ainsi qu'IMS Groupe parraine 4 ruches auprès d'un toit pour les abeilles qui a sûrement vu avant tout le monde la nécessité de protéger la biodiversité.


Voir leur site internet

Les ruches en images

  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS
  • La ruche IMS

L'apiculteur : Céline MARTIN-JARRAND

UTPLA apiculteur Céline MARTIN-JARRAND

Nous sommes apiculteurs dans le Parc Naturel du Vercors, 100% de notre production est issue de ce territoire préservé, sans transhumance de nos abeilles.

Nous avons à cœur de respecter le développement naturel de nos colonies, nous utilisons notamment des ruches Warré qui permettent une approche très douce vis à vis de l'abeille.
Nous nous engageons chaque année à former une centaine d'apiculteurs amateurs et à sensibiliser le public à la préservation des abeilles à travers des ateliers pédagogiques et la rencontre avec cette société incroyable qu'est une colonie d'abeilles.

Après avoir fait le choix de ne plus être certifié bio ces dernières années, nous avons signé un engagement de conversion en agriculture bio pendant une durée de 1 an.
Au terme de l'année de conversion et si le cahier des charges a bien été respecté nous passerons à nouveau en Bio.

DU MIEL BIO... KESAKO ?
Au niveau du cahier des charges :
- La zone de butinage doit être composé majoritairement de fleurs sauvages ou cultures mellifères labellisées AB
- Tout ce qui entre dans la ruche doit être bio : nourrissement (en apiculture, on aime inventer des mots !) des abeilles, cire, médicaments, traitement du bois...
 
Pour nous le bio doit-être en plus :
- LOCAL, donc pas de transhumance de nos ruches ! Notre production est 100% Vercors.
Notre secteur de prédilection : le Vercors sud, du Diois au Royans en passant par le plateau (Vassieux, St Agnan, Herbouilly...)
 
- DOUX, donc nous laissons vivre nos abeilles : bâtisses naturelles des alvéoles, peu de nourrissement au sucre, toujours bio et le plus local possible (sucre de betteraves français ou allemand) ...
Nous remercions tous les parrains et marraines qui nous soutiennent depuis tant d’années ! Sans vous, le miel du Vercors n'existerait plus!

UN GRAND MERCI !!

La saison redémarre

Bonjour à tous,

En ces temps difficiles où la distanciation sociale est la règle pour nous les humains, nos petites abeilles sont-elles en pleine effervescence dans les ruches !
Le printemps est là et les colonies d'abeilles se développent fortement depuis déjà plusieurs semaines grâce au retour des fleurs.
Ce sont les entrées de pollen qui sonnent le lancement de la ponte chez la reine et cette année pour l'instant les fleurs et le beau temps sont au rendez-vous !
On espère quand même que la pluie apportera l'eau nécessaire à la production du nectar par les fleurs.
La semaine prochaine, nous commençons l'activité d'élevage. Nous allons créer de nouvelles colonies à partir de nos ruches afin d'éviter l'essaimage et de compenser les mortalités des abeilles.
C'est une activité indispensable au maintien de notre cheptel d'abeilles. L'année dernière, avec les mauvaises conditions météo, nous n'avons pas pu créer assez d'essaims car nos colonies étaient trop faibles.
On espère que cette saison sera meilleure !

Avant que la saison ne commence, nous avons préparé les colis de miels pour vous, nos très chers parrains. Nous attendons que la situation s'améliore avant de vous les expédier... On espère très bientôt.
Vous pourrez découvrir le miel du Diois, du Haut plateau et le miel de lavande... Une invitation à goûter la diversité du Vercors.

Cet hiver, nous avons sélectionné 3 variétés de pollen frais récoltés sur nos fleurs sauvages, avec trois goûts bien différents et une idée d'association culinaire pour chaque.
Notre but étant de donner les clefs d'utilisation du pollen frais en cuisine, un Superaliment qui permet d'assaisonner nos plats, de façon nature.



Si vous ne connaissez pas encore le pollen frais, essayez... C'est une expérience gustative incroyable, source de protéines et de probiotiques !

Merci pour vos mots d’encouragements !

Mes pensées vous accompagnent, prenez soin de vous et de vos proches,

Céline.

Voir toutes ses actualités

Les abeilles du Vercors

Les abeilles du Vercors

Nos ruchers sont répartis sur 4 secteurs du Parc du Vercors: le Diois, le Royans, le plateau et les hauts plateaux. A chaque secteur correspond un étage de végétation typique :

Le miel du Diois est représentatif de la vallée : une année chaude et sèche et les abeilles butinent le miel de chêne : Notes puissantes et boisées.
Alors qu’une année plus humide produira un miel dominé par le thym, le tilleul, les fruitiers : Notes aromatiques et fleuries.

Le miel de Lavande de Chamaloc nous invite dans la partie méridionale du Vercors à la rencontre des plantes aromatiques.
Ici sur les terres où pousse naturellement la lavande fine, on cultive aussi le lavandin. Notes végétales et fleuries.

Le miel des Hauts Plateaux du Vercors est produit à plus de 1200 mètres d'altitude. C’est un miel de sapin blanc et de framboisier, typique du Vercors. Notes boisés et maltés.

Le miel du Royans nous fait découvrir les coteaux de châtaigniers et les tilleuls plantés par nos ancêtres. Notes mentholés et intenses.

Le miel de Prairies fleuries est récolté à 800 mètres d’altitude. C’est un paysage de prairies où des milliers de fleurs apparaissent au printemps.
C’est donc un miel d’une grande diversité florale: trèfle blanc, épilobe, ronce, framboisier, renoué bistorte, vipérine… Notes douces et fleuries.

Céline et Jérôme vous remercient (28/08/2017).

 

France 3 Alpes avec Jérôme et Céline

Reportage consacré à Jérôme et Céline et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le samedi 15 Avril 2016.
Merci à Catherine, pour sa participation en tant que marraine.

L'apiculteur : Sarah HOLTZMANN

UTPLA apiculteur Sarah HOLTZMANN

Sarah, apicultrice depuis 2007 est installée à Moussey, dans les Vosges.

Sarah s'est reconvertie professionnellement de 2004 à 2007, et quoiqu'au démarrage son exploitation comptait 26 ruches, elle en gère maintenant 300.
Sarah est aussi très attentive aux questions environnementales et utilise des peintures 100 % naturelles.

En plus de la production de miel, de reines et d'essaims, Sarah se lance dans la récolte de gelée royale à destination des particuliers, ainsi que celle de la récolte de propolis pour les laboratoires pharmaceutiques.

Retour sur cette saison 2020

Chères marraines et chers parrains,

 

L’année 2020 marquera certainement durablement les mémoires.

Sur fond de pandémie de coronavirus, le printemps aura démarré dans un monde étrange dans lequel l’homme est confiné.
Cette période a été très éprouvante pour notre mentale (L’angoisse ! j'ai un mari de 71 ans qui a des problèmes de cœur, diabète et un AVC il y a tout juste 1 an)
et pour mon physique prise de poids le placard de la cuisine qui m’appelait.

Nos circuits de commercialisation étaient déjà en place, nous vendons via notre site internet et par un drive fermier les ventes ont explosé.
Cela à pallier la fermeture de notre boutique et l’annulation de 2 salons.
Mais en même temps la météo a été exceptionnelle.
Nos abeilles ont eu 3 semaines d’avance, ce qui nous a mis dans un jus pas possible. On a joué au cirque, on a jonglé.

Pas de mains d’œuvres disponibles pour travailler aux ruches et une période d’essaimage intense. Une chose est sûre, la nature a su tirer parti de la situation et les abeilles n’ont pas chômé !
Un développement très rapide je le répète dû aux conditions climatiques très bonnes.
Cela vient de se calmer depuis la fin mai avec une météo « en dents de scie », pluie, froid, vent, soleil … Il nous fallait de l’eau, mais ce serait sympa que le beau temps revienne.
Nos ruches ont des hausses pleines de miel de fleurs et nous allons les extraire dans la semaine à venir. Nous avons pris un salarié pour un mois car trop de retard à rattraper.
Nous avons la ronce en fleurs, le tilleul, le châtaignier et le sapin ainsi que notre fameux miel de montagne à venir alors patience la route est encore longue.

Les médias tirent des conclusions très rapides en parlant de « saison exceptionnelle ». Notre saison apicole dure du 15 Avril au 15 Septembre avant rien n’est joué.
Durant le confinement nous avons agrémenté
le blog de notre site internet, alors peut-être trouverez-vous votre bonheur dans certains de nos articles !
Des recettes-miel.
Tout savoir sur le-miel.
Les fleurs-plantes-mellifères.
Parrainer-une-ruche-6-bonnes-raisons-de-sy-mettre-maintenant.

Nous tenons à vous remercier pour votre soutien. Sans vous rien ne serait possible.

Sarah et Lucas

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher est situé dans le Parc Régional de la Forêt des Vosges, en plein cœur de la vallée du Rabodeau.

Il est niché à flanc de montagne, à 500 m. d'altitude, bordé d'une forêt de 12 ha composée de pins, épicéas, hêtres et bouleaux et arrosé par une rivière.

Ce cadre permet aux abeilles de butiner des essences de montagne : sapin, fleurs d'altitudes...
Le miel ainsi récolté est un miel de montagne issu de miellats (miel de sapins, bouleaux...) qui est une grande source d'apport en acides aminés.
Liquide à sirupeux (avant cristallisation) et foncé, il est très aromatique et de saveur douce et maltée. En fonction de l'emplacement des ruches et des floraisons alentours, la proportion en fleurs d'altitude peut y être plus importante ainsi, Sarah vous proposera alors un miel de même consistance, de couleur plus clair et fleuri avec des notes de sous-bois.

JT de 13h TF1 avec Sarah

Reportage consacré à Sarah et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le samedi 27 Août 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en juillet ?

Introduction
Alors que la vie semble reprendre prudemment son cours en France avec la réouverture des restaurants et des cinémas,
nous gardons en tête cette parenthèse qui a permis à la nature de s’épanouir loin des activités humaines, pendant quelques mois.
Saurons-nous tirer des conclusions et faire évoluer nos modes de consommation pour préserver cette biodiversité q...




Imprimer la page

Retour