SOS Intérim

Logo SOS Intérim

Depuis 1967, le Groupe SOS met l’Homme au coeur de l’entreprise. Fort de son implantation locale et de sa solidité financière, le Groupe SOS est le partenaire des grandes entreprises, PME, TPE, établissements publics, artisans, commerçants et professions libérales. Nos engagements : votre totale réussite et votre satisfaction.

SOS Intérim recrute et délègue du personnel d’exécution comme d’encadrement. Notre connaissance des métiers nous permet de répondre efficacement aux différents besoins en compétences. Nos partenariats avec les principaux centres de formation nous permettent d’accompagner le développement des compétences des salariés intérimaires en fonction de vos besoins.


Voir leur site internet

Ils se sont engagés pour la sauvegarde des abeilles

AGIR LOCAL, PENSER GLOBAL

De par son histoire et sa structure, SOS Intérim a toujours eu la volonté d’assurer une croissance durable dans le respect des femmes et des hommes et la protection de l’environnement. Cette action s’est formalisée au fil des années avec, notamment, la signature du Pacte Mondial de l’ONU.


La ruche en images

  • La ruche SOS Intérim

L'apiculteur : Wilfrid BOUCHER

UTPLA apiculteur Wilfrid BOUCHER

Wilfrid est origniaire de la Réunion et est apiculteur en Haute Normandie.

Il a trouvé goût à l’apiculture depuis son enfance grâce à son grand père qui possédait plusieurs ruches.
En 2009, il a commencé par prendre des cours d'apiculture dans un rucher école du syndicat apicole de Haute Normandie.
Puis en 2010, il s'est remis à l'apiculture, avec une ruche fabriquée par ses soins et un essaim récupéré dans un arbre.
Peu de temps après, il a développé son rucher en récupérant les essaims de ses premières ruches, tout en apprenant à les gérer.
Depuis, cet apiculteur passionné gère lui-même ses propres ruches qui sont placées au Marais Vernier.
Il en compte une cinquantaine.
Il a rejoint Un Toit Pour Les Abeilles en Mai 2014, puisque il veut lutter contre la disparition d’abeilles dans le monde qui ne cesse de croitre.

En 2015, il a obtenu son BP Responsable Exploitation Agricole en Apiculture.
Il compte également augmenter son nombre de ruches et proposer divers produits liés à l’apiculture.

Enfin, Wilfrid compte se reconvertir totalement au monde des abeilles dans les années à venir.

Une belle saison apicole 2017

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien ?

Je viens vous donner quelques nouvelles des abeilles.

Le mois d’avril a été relativement doux et les fleurs étaient au rendez-vous.
Certaines nouvelles colonies se sont bien développées et avaient même déjà envie d’essaimer !

En mai, nous avons eu une baisse des températures, ce qui a stoppé leur envie d’essaimer.
C’est en mai que j’ai préparé des cadres de cire, divisé des colonies les plus populeuses pour faire de nouvelles colonies et récupéré des essaims naturels.
Et, j’ai réalisé ma 1ère récolte de l’année : un miel de printemps doux aux fleurs variées, avec une texture assez crémeuse et de couleur claire.

Il faut savoir que la population d’abeilles s’accroit rapidement à cette période.

En juin, les colonies étaient au maximum de leur population. C’est un mois plutôt calme dans ma région pour les abeilles, les floraisons des fruitiers sont finies ainsi que le colza.

En juillet, c’est le mois de ma dernière récolte.
Les abeilles vivent au rythme des floraisons, c’est un insecte à cheval sur le règne animal et le règne végétal. Les châtaigniers ont bien fleuri et la récolte fut excellente. J'en ai profité pour construire la nouvelle miellerie qui est presque finie.

En août et septembre, c’est la floraison du lierre, l’une des dernières floraisons de l’année pour nos abeilles qui vont bientôt se préparer à l’hiver. Cette arrière-saison sera l’occasion de peaufiner les récoltes pour l’hivernage en pollen et nectar.

Je vous souhaite à tous une excellente journée et vous dis à bientôt.

Wilfrid Boucher.

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Marais-Vernier

Le rucher de Marais-Vernier
Le Marais Vernier est vaste zone humide de 4500 hectares avec ses roselières, ses prairies humides et sa tourbière de 2000 hectares (la plus grande tourbière de France).
Classé Natura 2000, la richesse du Marais Vernier tient à la fois de sa grande diversité de milieux et de la qualité de ceux-ci.

Les ruches installées dans cet environnement pourront butiner arbres fruitiers, nectars de la forêt et des prairies.
Le miel récolté sera un miel de toutes fleurs avec des notes de Châtaignier.
Wilfrid travaille avec des ruches dites DADAN et des abeilles noires (abeilles de pays).

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?



Septembre marque la période de transition entre l’été, très actif pour les abeilles et la période d’hivernage durant laquelle, le rythme au sein de la colonie va fortement se ralentir.
Dehors, les ultimes floraisons d’été s’étiolent peu à peu et c‘est toute la colonie qui va devoir s’adapter à cette nouvelle situation.
La reine ralentit dorénavant sa ponte. Elle passe ainsi de 2000 œufs pondus par jour durant le pic estival, à 200 œufs à peine. Cette réduction intensive de la ponte s’opère à partir du 15 août et marque le passage dans l’hivernage.
Les abeilles vont profiter des alvéoles disponibles pour y engranger les dernières réserves récoltées dans la nature qui constituent les miellées tardives (bruyère callune, lierre...).
C'est aussi la période des cultures intermédiaires après les moissons, qui jouent le rôle de pièges à nitrate comme la phacélie, la moutarde ou le sarrasin que les abeilles apprécient.
Les vas et vient sur la planche d’envol vont se faire beaucoup plus rares.
La colonie ainsi constituée durant l’été va s’organiser pour la période d’hiver. Les larves vont se nourrir davantage durant le froid formant une nouvelle catégorie d’abeilles, les Abeilles d'Hiver.

Zoom sur … L'Abeille d'Hiver

Car oui il existe deux types d’abeilles, celle d’été qui travaille à un rythme effréné et ne vivra que quelques semaines (entre 3 et 4 semaines), et l’abeille d’hiver.
Cette dernière voit le jour en période de froid et va devoir survivre jusqu’au printemps. Elle n’a pas le même rôle que les abeilles d’été, et vit en moyenne entre 5 et 6 mois.
Elle doit donc réaliser d'énormes réserves corporelles pour survivre à la période hivernale. Ces abeilles se gorgent de protéines, glucides et lipides, leurs organismes sont différents.
Elles vont naître beaucoup plus lourdes qu'au printemps. Elles sont également plus velues...



Leur rôle : Assurer l’hivernage ; Elever le premier couvain printanier et enfin butiner dès le retour des beaux jours.

De son côté, l'apiculteur …
A partir de la fin Août, après les dernières récoltes estivales, l’apiculteur va opérer la mise en hivernage de ses ruches. Tout va s’accélérer.
Le rôle de l’apiculteur est alors d’extraire l’excédent de miel qu’il mettra en maturateur avant mise en pot.

 

Il s’occupera aussi de vérifier l’état des colonies avant leur mise en hivernage. Ainsi il pourra notamment décider de réunir deux essaims trop petits ou faibles leur permettant de consolider ainsi une colonie plus forte.
Il s’assurera également que l’ensemble des colonies a suffisamment de réserves pour passer la période hivernale.
Bien entendu il vérifiera l’état des ruches et s’assurera de leur étanchéité et de leur bon état général. Il réduira les entrées par l’installation de grilles évitant ainsi les attaques de prédateurs telles que les souris, les mésanges etc…
Il faudra ensuite choisir un lieu à l’abri du vent notamment, où placer les ruches. Il évitera de les placer sous les arbres dont les branches pourraient tomber…
On voit souvent de grosses pierres ainsi placées sur le toit des ruches. Leur rôle et de maintenir la ruche fermée car si le toit venez à s’arracher la colonie mourrait. Les abeilles ne supportent pas le froid ni même l’humidité.



Le Saviez – vous ?
La colonie hiverne normalement à l'emplacement du dernier couvain sur des rayons vides afin de pouvoir se former en grappe d'hivernage dans de bonnes conditions.

Un peu de poésie … La citation du mois!
« Une poignée d'abeilles vaut mieux qu'un sac de mouches. » Proverbe arabe




Imprimer la page

Retour