ASTRE

L'apiculteur : Isabelle LA CHATELAINE

UTPLA apiculteur Isabelle LA CHATELAINE

Isabelle La Châtelaine est une apicultrice de la ville et de la campagne, passionnée par le moyen-âge, elle installe un jardin médiéval autour de sa maison, avec un rucher en 2011 pour polliniser son verger et son potager.
À cette période, elle commande une colonie à un apiculteur local et depuis, ils ne se sont plus quittés.
Il lui transmet son savoir et ses pratiques apicoles traditionnelles.
Jeune diplômée de la Société Centrale d’Apiculture (SCA) en 2013, elle installe d’autres ruches dans un petit bois en Bretagne.
En ville, elle est responsable avec deux autres apiculteurs amis du "rucher de ma tante" au crédit municipal de Paris, au cœur du marais.
Participe en tant que jurées au concours des miels d’ile de France, ainsi qu’au concours agricole au salon international de l’agriculture. Chaque miel de ses ruchers sont analysés par un laboratoire indépendant.

La saison va bientôt redémarrer

Chères marraines, chers parrains,
Gentes Dames et Damoiseaux

La Chatelaine prend sa plume pour vous donner quelques nouvelles de nos petites protégées…

Il est encore un peu trop tôt pour ouvrir les ruches en Bretagne, comme à Paris, malgré le redoux des derniers jours. Mieux vaut prévenir que guérir dit l’adage.

J’effectuerai ma première visite de printemps d’ici une vingtaine de jours si tout va bien.

Quoiqu’il en soit, les contrôles visuels sont réconfortants.
Il semblerait qu’il n’y ait pas trop de pertes à déplorer du côté du Rucher de Lanouée.
et pour le Rucher de Parisii, même chose, les colonies semblent avoir tenu le coup !
J’attends encore un peu, qu’il n’y ait pas de sursaut de gel ou de froid, avant de rouvrir mes ruches.
Si la météo reste clémente, les abeilles vont très vite recommencer à courir partout dans la nature, à la recherche des premières floraisons printanières.
Les Reines vont pondre et pondre encore, chaque jour des centaines puis des milliers de larves pour assurer la descendance des colonies. Et bientôt, les abeilles d’hiver vont côtoyer, les abeilles d’été, nouvelles générations qui succéderont aux anciennes, pour la nouvelle saison.

Je vous dis à très bientôt,
Je vous remercie encore pour tout le profond soutien que vous m’apportez dans mon quotidien,
Isabelle La Chatelaine

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Lanouee

Le rucher de Lanouee
Le rucher est situé sur une parcelle très boisée, très proche de la forêt de Lanouée, second massif forestier Breton boisé de châtaigniers, de chênes et d’hêtres.

La particularité du miel de forêt réside dans son mélange de nectars de miellats, en bouche son arôme rappelle souvent les feuilles sèches des sous-bois, mélange des nectars de châtaignier (73 %), ronces, trèfle blanc, sarrasin et des miellats de chêne et de hêtre.

Au printemps, les abeilles proposent du miel de fleurs, plus doux, souvent apprécié par son côté crémeux naturellement, récolté en mai, il contient surtout du nectar de myosotis, de colza et arbres fruitiers.

Parfois elles transhument sur des champs de sarrasin de juillet à septembre, miel rare, historique de Bretagne, au goût prononcé et à la couleur sombre, très utilisé en pâtisserie et notamment pour la fabrication de pain d’épices. Laquelle on trouve les productions de farine de blé noir.

Ainsi selon les récoltes, vous pourrez recevoir l'un ou l'autre de ces miels ou encore un panachage !

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche ?
Le printemps est là, et si les abeilles s’agitent dans La ruche, chez Un Toit Pour Les Abeilles on s’active tout autant. Nous avons plein de belles choses à vous partager…
D’abord, cet écrit est l’occasion de souhaiter « la bienvenue » à tous les nouveaux parrains qui nous ont rejoint récemment après nos passages médiatiques dans Terra Terre, France 3 et Happinez.
Et p...




Imprimer la page

Retour