ARTS DES MATIERES

Logo ARTS DES MATIERES

Tout a commencé par une histoire d'amour, l'amour de deux peintres pour les enduits naturels et la décoration, où Arts et Matières se mêlent pour ne faire qu'un. Chaux, tadelakt, stucco, argile, ciment, béton ciré, pisé..., Jorge Dias et Eric Salmon, artisans qualifiés, ont apprivoisés ces matières qu'ils savent modeler, sculpter, façonner pour sublimer vos intérieurs. Murs, sols ou escaliers, pièces à vivre (chambre, cuisine, salon) ou salles d'eau (salle de bain, douche, spa), chaque enduit personnalisé trouvera sa place pour révéler l'âme de votre intérieur. N'hésitez pas à venir visiter leur showroom conçu comme un appartement à Hoerdt (15 min de Strasbourg) ou à les contacter au 03 88 27 19 19.


Voir leur site internet

Dès sa création la société Arts des Matières s'est engagée dans le développement durable. Tout d'abord, par les produits qu'elle travaille, qui sont essentiellement naturels (chaux, sable, argile...), peintures minérales, pigments naturels (ocres, oxydes). Au niveau environnemental, elle privilégie les normes NF Environnement et Eco-label européen. Elle fait également traiter ses déchets par une entreprise locale spécialisée. Enfin, elle sensibilise ses salariés au tri sélectif et aux économies d'énergie (énergie verte, conduite modérée). C'est donc tout naturellement qu'elle a décidé de parrainer une ruche, car elle porte des valeurs fortes auxquelles elle est attachée : la biodiversité, l'agriculture et l'apiculture locales. Protéger nos abeilles, c'est préserver notre environnement et notre économie.

La ruche en images

  • La ruche ARTS DES MATIERES
  • La ruche ARTS DES MATIERES
  • La ruche ARTS DES MATIERES
  • La ruche ARTS DES MATIERES
  • La ruche ARTS DES MATIERES

L'apiculteur : Thierry COLIN

UTPLA apiculteur Thierry COLIN

Apiculteur amateur depuis 2010 suite à la rencontre avec un "ancien" apiculteur ayant 60 années d’expérience, je continue à développer mon cheptel en prenant soins des abeilles et de leurs (notre) environnement.

Ma passion pour l'apiculture est intacte et plus j'avance dans cette démarche plus je sais que c'est "la voie" pour quoi je suis fait. Avant toute chose, il faut aimer la nature et vivre aux rythmes des saisons en observant l'évolution des miellées et s'adapter rapidement aux changements de saisons ..... L'apiculture est un mouvement perpétuel et il n'y a pas de moments creux , c'est intense et relaxant à la fois...de vivre de cette façon.

J'avance dans ma démarche apicole de façon raisonnable et d'ici quelques années pourquoi pas arriver à 200 ruches en production, mais c'est un gros challenge et une remise en question de beaucoup de choses...

Depuis le début de mon installation mes enfants passent également du temps aux ruchers,viennent aux transhumances, et goûtent les miels...  A mes yeux c'est important de leur transmettre ce savoir pour qu'ils respectent la biodiversité .... et la nature de façon générale .

Des nouvelles fraîches de Thierry, votre apiculteur

Cheres marraines et chers parrains.

Voici quelques nouvelles de vos protégées.

Alors l’hiver n’est pas encore présent en Alsace, mais il ne va pas trop tarder avec les premières gelées et peut-être la neige. Depuis le début du mois d’août, les abeilles font les réserves en miel pour passer cet hiver qui devient de plus en plus court ici, et cela augmente la difficulté pour la gestion des colonies car quand il fait moins froid.

Elles consomment plus et ces réserves risquent de manquer au printemps s’il y a des gelées tardives comme cette année 2021 qui fût bien compliquée. Mais pour le moment elles vont très bien et c’est un cheptel de 216 ruches que j’ai mis en hivernage, donc grâce à vous et vos parrainages je réalise en cette fin d’année un rêve que j’ai commencé il y a dix ans. Je passe apiculteur professionnel et je vais vivre de cette activité à partir de 2022.

Je vous remercie toutes et tous grandement ainsi que toute l’équipe d’Un Toit pour les Abeilles, car sans vous je n’en serais pas là.

De plus pour pouvoir travailler correctement avec suffisamment de place je démange à 60 km de Wintershouse (proche d’Obernai) car ma cave n’en pouvait plus et cela demandait trop de manipulation.

Mais les différents ruchers resteront en place et je ne compte pas les ramener vers mon futur lieu de vie, j’en ferai de nouveau pour varier les miels en fonction des emplacements que je trouverai, mais ceci est pour l’année prochaine ainsi que la construction d’une miellerie. Vous aurez bientôt d’autre informations grâce à 1TLA, mais aussi en me suivant sur ma page FB ou sur ma chaine YouTube.

En attendant prenez soin de vous et des vôtres, dégustez le miel de vos abeilles que vous devriez bientôt recevoir, et je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.

A très bientôt

Thierry

 

Voir toutes ses actualités


Le Rucher d’Oberbronn

Le Rucher d’Oberbronn

Début d’année 2017, Thierry a ouvert son nouveau rucher à Oberbronn sur le piémont Vosgien.
Ce sont 25 ruches de type Zander mais cette fois avec des abeilles Buckfast venant d’une exploitation apicole dans la vallée de Urmatt (environ à 80 km) qui butineront dans ce havre de paix.
Ce sont donc des abeilles « habituées » à cet écosystème et donc aux conditions climatiques.
Le lieu sera aussi une station d’élevage de mes futures reines.

Ce projet est en construction depuis un an et pour des raisons de météo, il n’a pas pu voir le  jour en 2016.
C’est grâce à vos parrainages et celui d’une autre plateforme de financement participatif qu'il a pu le réaliser, alors un grand MERCI à toutes et tous pour votre aide.
Ce rucher se situe donc un espace éloigné des grandes cultures céréalières et se trouve dans un verger de 5000 m² avec une forêt de châtaigniers et des nombreuses prairies aux alentours (donc éloigné de nombreux produits phytosanitaires).
Le miel provenant de ce lieu, sera du miel toutes fleurs puis du miel de châtaigniers.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en novembre ?


Introduction
L’hiver est bel et bien là et les abeilles s’organisent pour maintenir une température suffisante au sein de la colonie.
Elles limitent au maximum leurs sorties à l’extérieur et se regroupent dans la ruche avec un seul mot d’ordre : l’union fait la force !

Que se passe-t-il dans la ruche en novembre ?



Le froid commence à s’installer durablement parto...




Imprimer la page

Retour