Cabinet coulon

Logo Cabinet coulon

Fondé en 1925, le Cabinet Coulon, c’est trois générations d’administrateurs de biens mettant à votre disposition une expérience et un service immobilier complet. Nous exerçons en effet historiquement trois métiers dans le domaine de l’immobilier : VENDRE , LOUER, GERER. Membre de la Fédération Nationale de l’immobilier, le Cabinet Coulon au sein de ses 2 agences indépendantes vous offre un service de proximité à taille humaine


Voir leur site internet

La ruche en images

  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon
  • La ruche Cabinet coulon

Le rucher se trouve à côté du massif des monédières qui culmine à 919 mètres où la variété florale est assez grande.
Il sélectionne l'emplacement de ses ruchers selon le niveau de diversité des plantes et l'état naturel de l'environnement dans le but d'avoir un miel différent des autres avec de nombreuses saveurs !

Selon la météo et les floraisons, Manuel pourra proposer du miel monofloral de châtaignier ou acacia, mais surtout du miel toutes fleurs de printemps (pissenlit, saules, arbres fruitiers, centaurées, myrtille, rosacées, aubépine, trèfle blanc, érable…) et d'été (tilleul, ronce, châtaignier, sarrasin, luzerne, callune ...).
Il est en partenariat avec plusieurs maraîchers tournés vers l'agriculture biologique ainsi que des producteurs de plantes aromatiques et médicinales bio chez qui il pose ses ruches, afin de proposer aux abeilles un maximum de plantes à butiner en toutes saisons. (Toutes ses ruches se trouvent d’ailleurs à moins de 10km à la ronde de son domicile pour limiter les déplacements).
Cette diversité essentielle aux abeilles (nectar, pollen) va permettre une bonne santé générale de la colonie et une production de miel optimale.
Il vend sa production localement (dépôt-vente, marchés de pays…) et n'effectue aucune transhumance.

L'apiculteur : Manuel VIGNERON

UTPLA apiculteur Manuel VIGNERON

Manuel (35ans) est apiculteur amateur depuis 2014, dans le massif central en Corrèze (le pays vert) aux portes du parc naturel de millevaches en Limousin.
Il s'est formé au rucher école de Brive la Gaillarde, mais surtout grâce aux lectures qui lui ont permis d'essayer de nombreuses techniques pour se perfectionner.

Il possède actuellement 70 ruches dadant où les abeilles butinent dans ce lieu paisible et naturel encore préservé qui fait leur bonheur.
Son objectif est d'atteindre une centaine de ruches environ dans le but de garder une production de miel et une méthode de travail artisanale: (réduction maximale du matériel électrique et thermique qui se résume à son véhicule et son extracteur électrique)!!!

La sauvegarde de l'abeille noire endémique de sa région mieux adaptée au climat et à la végétation, reste sa priorité.
Il développe par ailleurs un élevage naturel (tenant compte de la biologie collective des abeilles) pour proposer des essaims à la vente pour la filière apicole.
La sauvegarde de la biodiversité le préoccupe beaucoup, c'est pourquoi il n'utilise aucun produits chimiques ni dans la ruche, ni aux alentours.
L'extraction et le conditionnement du miel se font température ambiante, il n'est donc jamais chauffé.

Sa priorité n'est pas de produire un maximum de miel mais d'en laisser suffisamment aux abeilles pour la bonne santé de ces dernières.

Manuel a obtenu en 2017 l'attestation de conformité Nature et Progrès pour l'ensemble de ses ruchers et ses miels !
Ce label certifie une apiculture biologique et paysanne, qui intègre aussi des notions éthiques, environnementales et sociales dans le cahier des charges...

Bilan de l'année 2022

Bonjour à tous et toutes,

Cette période de fin d'été et automne s'avère plutôt compliquée pour l'apiculteur et surtout pour les abeilles...

Tout d'abord je pense aux frelons asiatiques qui ont débarqué en force depuis le mois d’août et campent toute la journée devant les ruches avec un bal incessant de vols stationnaires et de captures d'abeilles intrépides qui osent encore sortir leur nez dehors...

Malgré tous mes efforts pour les capturer (pièges sélectifs) et un nombre d’appâts aussi variés que mon imagination puisse le permettre (fruits pourris, levure, sirop, sirop de grenadine, bière brune, vin blanc.......) je n'arrive pas à en piéger suffisamment pour diminuer la pression sur les ruches.

Soit les frelons préfèrent largement les abeilles, ce qui est probable, soit les appâts ne sont pas bons, soit ils arrivent à ressortir du piège, ce qui est possible car ils sont vraiment malins...

Évidemment les abeilles ne sortent presque plus et les rentrées de nectar et de pollen se font rare ; je dois constamment surveiller les réserves de nourriture (au moins 15 kilos de miel pour passer l'hiver, mais le pollen est aussi important pour nourrir les larves), heureusement le stock réalisé cet été est encore suffisant...

j'ai déjà déménagé un petit rucher de 6 ruches car la pression était trop forte sur chacune d'elle : je les regroupe au minimum par groupe de 10 ou 15 pour "diluer" la prédation!

De toute façon, il est illusoire d'essayer de trouver les nids dans des forêts de plusieurs dizaines d'hectares et je dois prier pour que les entrées anti-frelons (réglées à 5,5mm de hauteur) suffisent pour les empêcher de rentrer...

Il existe bien des dispositifs à installer devant les ruches pour freiner les attaques et permettre aux abeilles de sortir plus facilement, mais à installer et fabriquer/acheter pour plus de 100 ruches ça devient vraiment problématique...

Et pour finir seulement les premières bonnes gelées de l'automne pourront nous débarrasser des frelons, mais pas avant début décembre à mon avis, donc encore de longues journées en prévision pour les abeilles cloitrées dans leurs ruches...

Le travail ne manque pas de mon côté :  je dois effectuer chaque semaine les traitements anti-varroa en dégouttement sur les abeilles à base d'acide oxalique et surveiller les chutes de parasites dues au produit, surveiller les réserves de nourriture, nettoyer/bruler les vieux cadres atteints de maladie ainsi que le matériel, effectuer des visites sanitaires de ruches, pratiquer des tests du niveau d'hygiène des abeilles, mettre en pot le miel et préparer des colis pour les envois aux parrains très prochainement...

Du côté de la météo, la sécheresse est toujours d'actualité malgré quelques pluies salvatrices... A suivre

Merci à vous et à bientôt!

Manuel V.

PS: photos d'un cadre de miel et d'un essaim sur un mur récupéré ensuite

 

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Pierrefitte

Le rucher de Pierrefitte

Le rucher se trouve à côté du massif des monédières qui culmine à 919 mètres où la variété florale est assez grande.
Il sélectionne l'emplacement de ses ruchers selon le niveau de diversité des plantes et l'état naturel de l'environnement dans le but d'avoir un miel différent des autres avec de nombreuses saveurs !

Selon la météo et les floraisons, Manuel pourra proposer du miel monofloral de châtaignier ou acacia, mais surtout du miel toutes fleurs de printemps (pissenlit, saules, arbres fruitiers, centaurées, myrtille, rosacées, aubépine, trèfle blanc, érable…) et d'été (tilleul, ronce, châtaignier, sarrasin, luzerne, callune ...).
Il est en partenariat avec plusieurs maraîchers tournés vers l'agriculture biologique ainsi que des producteurs de plantes aromatiques et médicinales bio chez qui il pose ses ruches, afin de proposer aux abeilles un maximum de plantes à butiner en toutes saisons. (Toutes ses ruches se trouvent d’ailleurs à moins de 10km à la ronde de son domicile pour limiter les déplacements).
Cette diversité essentielle aux abeilles (nectar, pollen) va permettre une bonne santé générale de la colonie et une production de miel optimale.
Il vend sa production localement (dépôt-vente, marchés de pays…) et n'effectue aucune transhumance.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Bientôt une vitrine pour nos apiculteurs !

Nous avons tout récemment passé le 2nd palier de notre collecte.
Nous touchons du doigt notre rêve de créer une boutique solidaire des apiculteurs et des abeilles. Et c’est en partie grâce à vous chers parrains, merci !
Les fêtes approchant tout doucement, nous proposons en contreparties de vos contributions tout un panel de coffrets qui constitueront de très jolis cadeaux pour vos f...




Imprimer la page

Retour