Cotrim

Les ruches en images

  • La ruche Cotrim
  • La ruche Cotrim

L'apiculteur : Romain NOIROT

Ça fait aujourd'hui douze ans que je pratique l'apiculture.
Au départ, j'étais simplement apiculteur amateur et je suis devenu professionnel il y a maintenant 3 ans (j’entre dans ma quatrième saison apicole).

J'ai découvert cette passion avec mon ancien président de Vélo qui, quand je suis arrivé chez lui, était en pleine récolte.
Je lui ai dit que s'il avait besoin d’aide pour la prochaine récolte il pouvait compter sur moi, que ça m'intéressait beaucoup de savoir comment fonctionne une ruche, l'extraction etc.
Et vous savez quoi, il m’a rappelé.

Quand je suis rentré chez moi, j'ai demandé à mon père qui travaille le bois pour ses loisirs de nous fabriquer notre première ruche. La machine était alors lancée.
Durant quelques années, nous avons eu mon père et moi dix ou douze ruches. Ensuite j'ai décidé de le faire plus sérieusement donc j’ai pris mon envol afin d’augmenter mon cheptel.

Mon frère Mathieu est allé faire une école d'apiculture dans le sud dans le but de devenir professionnel (sur Orléans où il est actuellement).
C’est à ce moment-là que j'ai compris que je pourrais en vivre.

J'ai donc décidé avec l'accord de mon employeur de travailler à mi-temps. Une fois que j'ai bien augmenté mon cheptel, j'ai arrêté complètement mon travail afin de me consacrer uniquement à l'apiculture.
Aujourd'hui, je vis de mon activité apicole et j’en suis ravi !
Grâce au partenariat avec Un Toit Pour Les Abeilles, j’espère développer encore mon cheptel…

Nouvelles aventures

Chers parrains,
L'hivernage c'est plutôt bien passé pour moi cette année. J’ai eu à déplorer moins de 5% de perte, c’est rassurant pour la nouvelle saison qui redémarre tout doucement.

Dans les Ardennes le début de saison s’annonce plutôt bon, du a une belle météo. En ce moment, les abeilles profitent des épines blanches en fleurs pour puiser leurs premiers nectars et pollens.

Je profite de ce courrier, pour vous annoncer que je prends une nouvelle route, et vais changer d’activité très prochainement. Mais surtout pas d’inquiétude, je laisse l’ensemble des ruches parrainées à Romain, qui va prendre le relai pour s’occuper de nos petites avec amour et passion.
C’est un apiculteur professionnel voisin qui fait son propre élevage de reines. Il reprend le partenariat et s’occupera de vos ruches.

J’en profite d’ailleurs pour vous remercier du fond du cœur, vous mes parrains, mais aussi toute l’équipe d’Un Toit Pour Les Abeilles pour m’avoir ainsi accompagné et soutenu durant mon cheminement apicole.

Une très bonne reprise à Romain à qui je souhaite tout plein de courage et longue vie aux abeilles !
Théo

Voir toutes ses actualités

Le Rucher L'Abeille de Romain

Le Rucher L

Je travaille principalement avec des ruches DADAN dix cadres.
Je fais de la transhumance au printemps pour que les abeilles puissent profiter des rotations de floraisons. Elles commencent d’abord par les fruitiers : aubépine et colza principalement.
Ensuite elles partent vers l’acacia.
Enfin, le rucher est divisé en deux parties : quelques ruches vont profiter des floraisons du châtaignier, pendant que les autres vont butiner le tilleul…
Pour terminer la saison, je les regroupent ensemble sur la luzerne.

L'apiculteur : Arnaud SENECHAL

UTPLA apiculteur Arnaud SENECHAL

Je m’appelle Arnaud, j’ai 41 ans. Je suis apiculteur amateur depuis 1995 et professionnel depuis 2014 en reconversion professionnel après 20 ans de pompier professionnel.
Je me situe dans le nord du département de la Haute-Marne à Brousseval où nous retrouvons une diversité agricole peu intensive
ainsi que de nombreuses forêts domaniales qui offrent une diversification au niveau des miellées.
J’ai effectué mon BPREA option apiculture à Vesoul en 2014 ce qui m’a permis de m’installer avec au départ une quarantaine de ruches qui sont aujourd’hui au nombre de 150.
Mon cheptel est mixe avec une dominante d’abeilles noires qui sont très présentes dans notre région.
Depuis quelques années je privilégie l’abeille noire et j effectue moi-même mon greffage de reine pour multiplier mon cheptel et fournir d’autres apiculteurs dans toute la France.
Concernant ma production de miel j’effectue selon les années différentes transhumances, notamment dans les Vosges pour le miel de sapin !
Je remercie au passage mon ami Alexis, apiculteur du réseau Un Toit Pour Les Abeilles pour les emplacements ! je produits aussi du miel de printemps, acacia , tilleul, tournesol et luzerne.

Nouvelles estivales des Fifilles.

Chères Marraines et Chers Parrains,

Nous venons vous faire un petit coucou pour vous donner de nos nouvelles !

Nous espérons que, comme nous, mais pour d’autres raisons certainement plus agréables, vous avez également les pieds dans l’eau.
Ici, mi-juillet n’était pas le mois le plus cool (coule) pour nous, beaucoup de précipitations en quelques heures ont eu raisons des cours d’eau.

Du coup, pour notre apiculteur c’était l’alerte générale: le pauvre, il a couru partout pour nous mettre en hauteur et il avait les yeux constamment rivés sur le niveau des eaux de la rivière, car c’était déjà entrain d’envahir les bâtiments de stockage !
Heureusement, il y'a le lac du Der (plus grand lac artificiel d’Europe 3.5 M de m² d’eau) qui du coup s'est rempli à 130%.
Du jamais vu! Mais cela a permis de limiter la casse dans les alentours.

Mais bzzzzzzzzz le soleil est de retour et les tournesols sont en fleur, ce qui nous procure du bon nectar pour faire du bon miel !
Ce sera notre dernière récolte de l’année.

Après, repos et préparation de nos ruches pour l’hiver.
Nos amis faux-bourdons vont quitter la ruche et nous, nous allons doucement se mettre en mode automne /hiver.
Nous allons avoir notre traitement contre le varroa puis viendra le temps des nourrisseurs pour nous fournir suffisamment de provisions pour l’hiver.
Pendant ce temps, notre apiculteur mettra le miel en pot pour vous faire plaisir, c’est pour nous super sympa de savoir que vous allez vous régaler!

Nous tenions encore à vous dire un grand MERCI! de votre soutien, surtout en cette année difficile.
Nous espérons que vous allez encore nous suivre longtemps !
Nous tenions aussi à dire MERCI à nos parrains Sylvette et Bernard pour l’emplacement sur les tournesols, ils se reconnaitront …
A très vite pour la suite de nos aventures!

Ah! Nous oubliions... Notre Api vous indique que vous pouvez aussi le suivre sur sa page pro Facebook: il met plus facilement des vidéos de nous et des copines (les ruchers de papy Alain).
BZZZZZZZZZZZZZZZZZ et profitez bien de vos vacances !!

Les Fifilles et Arnaud.

Voir toutes ses actualités

Les Ruchers de Papy Alain

Les Ruchers de Papy Alain

Pourquoi ce nom ? tout simplement en hommage à mon père parti trop vite de maladie qui était amateur de miel et amoureux des abeilles.
L’exploitation comporte aujourd’hui 150 ruches en production de type Dadant en 12 cadres, 80 ruchettes d’elevage et une quarantaine de nucléi de fécondation.
Mon objectif d’étendre mon cheptel d’ici 5 ans.
La commercialisation de mon miel se fait essentiellement en vente directe car j’aime le contact avec les gens et j’organise régulierement des stages et des mini portes ouvertes lors des journées d’extraction. J’avoue que je trouve ce moment très convivial et c’est un plaisir de pouvoir echanger sur le metier ! D’ailleurs je travaille avec la municipalité pour créer un rucher ecole.
Un Toit Pour Les Abeilles me donne aujourd’hui l’opportunité de créer une vraie relation sincère et solidaire avec des marraines et parrains ! Rejoignez-moi, parrainez mes ruches !

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en octobre ?



Introduction
Les abeilles se font de plus en plus rares sur la planche d’envol et les floraisons touchent à leur fin.
Nous entrons bel et bien dans l’hivernage ! Début octobre, l’apiculteur doit être particulièrement vigilant pour bien préparer la ruche et sa colonie à un hiver pouvant être rigoureux.




Que se passe-t-il dans la ruche en octobre ?
En octobre, les abeill...




Imprimer la page

Retour