Protégez l'Abeille Noire

De son nom scientifique "Apis Mellifera Mellifera"

C’est l’abeille ancestrale, notre abeille originelle, celle qui a résisté aux deux périodes de glaciation.
Jadis, espèce dominante en Europe, sur une zone très étendue allant de la chaine des Pyrénées jusqu’à la Pologne, elle est aujourd’hui menacée.
L’Abeille Noire est une sous-espèce de l’abeille européenne, dont les écotypes variés et adaptés aux différents environnements européens, lui ont permis de se développer durant des millions d’années...
Pourtant le temps a passé et l’Abeille Noire a eu mauvaise presse : jugée trop agressive et pas assez productive.
Car oui, l’histoire se répète et dans notre recherche perpétuelle de « produire toujours plus », dans notre recherche de rendement et de profits à tout prix, l’homme a fini par dégrader l’environnement naturel de l’abeille locale, la fragilisant de plus en plus...

Espèce autrefois dominante en Europe, on compte aujourd'hui en France à peine 10% d'abeilles d'abeilles noires.

Caractéristiques de l'Abeille Noire ?

D’un point de vue physique :
Elle est plutôt trapue
Ses traits sont beaucoup plus sombres que les autres espèces.
Elle est assez velue et équipée de poils longs, lui permettant de mieux fixer le pollen.
Mais ce sont surtout la taille et les rainures de ses ailes qui permettent de la différencier de ses consœurs.

D’un point de vue de sa rusticité :
Ses traits sombres permettent d’absorber les rayons du soleil Ses ailes et sa taille lui permettent de faire face aux caprices du climat (vent, pluie...).
Certes elle est moins productive, mais elle produira sur plusieurs périodes sur la saison et adaptera plus facilement sa population et sa consommation durant l’hivernage.
Elle a notamment la capacité d’accumuler de la graisse.
Sa faculté à se défendre face aux prédateurs extérieurs, laisse présager que son organisme saura se défendre contre les maladies éventuelles ou autres infections.

On comprend donc, qu'elle est, de part sa rusticité naturelle, la mieux adaptée à notre environnement.
Pourtant, en à peine quelques décennies, l’humanité aura eu raison d’elle...
Elle fait partie de notre patrimoine et est aujourd’hui menacée de disparition.

Et alors que certains tirent la sonnette d’alarme, des scientifiques étudient aujourd’hui des pistes pour créer une « super abeille » qui viendra remplacer notre abeille endémique, et ses consœurs par la même occasion.
Une abeille plus douce, plus productive et plus résistante aux maladies et pesticides.
On pâlie au mal par le mal. Plutôt que d’éveiller les consciences et d’entamer la transition écologique pour préserver notre biodiversité, on cherche à contourner la machine.

Cette abeille « génétiquement modifiée », invention de l’homme, pour l’homme, permettra plus de productivité et un meilleur rendement à court terme. Mais qu’en sera-t-il des répercussions à plus long terme ? Car l’abeille n’est pas une « machine à miel » ! Elle est avant tout la gardienne de notre biodiversité !
Scénario terrible : une abeille brevetée que les apiculteurs devront acheter comme les semences... Une abeille unique, qui si elle est fragilisée par une nouvelle maladie, disparaîtra, et avec elle l’humanité toute entière.

Aujourd’hui chaque année ce sont 300 000 colonies d’abeilles qui disparaissent et qu’il nous faut reconstituer.

L’Abeille Noire subit non seulement les problématiques de l’abeille non endémique : pesticides, infections parasitaires, dérèglement climatique, monoculture, appauvrissement des ressources etc...
Mais aussi l’importation accrue d’abeilles exotiques.

D’abord, c'est l’abeille jaune, appelée aussi l’italienne, (Apis Mellifera Ligustica), qui a doucement peuplé les ruchers européens et jusque dans le Nord de la France, dans les années 60.
Puis dans les années 80 c’est l’abeille grise (Apis Mellifera Caucasia) qui a eu la cote. Dans les années 90, c’est l’abeille brune (Apis Mellifera Carnica) de Slovénie qui a pris la relève.
Puis l’ouverture des frontières et la mondialisation a favorisé l’arrivée d’autres espèces exotiques sur le Continent. Petit à petit, l’abeille endémique s’est retrouvée presque totalement hybridée.

Face à cette situation, des Conservatoires de l’Abeille Noire ont vu le jour en France et mettent tout en œuvre pour préserver cette sous espèce locale endémique.
Il en existe une quinzaine en France.

Les conservatoires permettent de mettre en place des zones de protection de l’Abeille Noire. Ils organisent des zones « de préservation » dans des régions aux reliefs vallonnés, montagneux ou séparées par les eaux, permettant notamment aux jeunes reines en fécondation, d’être courtisées par des faux bourdons de la même souche, favorisant ainsi un brassage génétique naturel et local.

Comme pour l’abeille domestique, l’abeille sauvage, l’abeille solitaire et les autres insectes pollinisateurs, Un toit pour les abeilles a décidé de s’engager pour la préservation de notre Abeille Noire historique.


Notre objectif : Préserver l’Abeille Noire et tendre vers une apiculture durable, en proposant aux entreprises et aux particuliers de parrainer des abeilles noires.
Communiquer sur cette espèce rare ancestrale et la parrainer, c’est aussi un bon moyen de la préserver.

Face à l’hécatombe des abeilles, l’Abeille Noire constitue une partie de la solution, car c’est finalement l’abeille ancestrale, celle la mieux adaptée à l’environnement de notre Continent.
Aucune autre abeille n’a eu d’histoire aussi longue dans l’humanité.
Pourtant cette Abeille Noire, autrefois nommée «l’abeille commune» tant elle était dominante, est aujourd’hui menacée.

Seul, il sera difficile de renverser la vapeur. Mais ensemble, nous pourrons agir pour sauvegarder cette sous-espèce d’abeilles qui peuplait les terres apicoles de nos aïeux.

Quelques chiffres et infos à savoir sur les espèces d'abeilles

- Il existe 20 000 espèces d’abeilles sur la Planète
- En France, on en dénombre 2000 espèces différentes
- Et près de 1000 en Europe
- Il reste à peine 10 % d’abeilles noires en France
- l'Apis Mellifera Mellifera présente des écotypes très variés en fonction du climat et de la flore locale.
- Parmi ces différents écotypes* : Auvergne, Bretagne, Cévennes, Champagne, Corse, Hainaut, Highlands, Ile de de France, Landes, Languedoc, Loiret, Normandie, Provence, Savoie.

* Source : Wikipedia

 

Vous souhaitez contribuer à la préservation de l'Abeille Noire ? C'est possible en apportant votre soutien lors de votre parrainage.
Vous pouvez aussi choisir de parrainer un Rucher de l'Abeille Noire chez l'un de nos apiculteurs.


Je parraine des abeilles

Dernières Actus

  Note du 28/11/2018