Une saison à la ruche

Que se passe t-il dans la ruche en Février ?

Que se passe-t-il dans la ruche en février ?

Commençons le mois de février avec une nouvelle qui ravira les défenseurs de la biodiversité : depuis le 1er janvier 2020, un décret paru au Journal Officiel interdit la commercialisation en France de deux pesticides de la famille des néonicotinoïdes, fabriqués à base de sulfoxaflor. Apparus dans les années 1990, les néonicotinoïdes sont devenus les insecticides les plus utilisés dans le monde. Très néfastes pour les insectes et notamment pour les pollinisateurs, ils affectent le système nerveux des abeilles : déboussolées et désorientées, elles ne retrouvent plus le chemin vers leur ruche et ne peuvent plus se reproduire.
En ce début d’année, le gouvernement fait donc un pas vers la sauvegarde des pollinisateurs et de la biodiversité. Espérons qu’il y en aura beaucoup d’autres !



Que se passe-t-il dans la ruche en février ?
Février est un mois durant lequel la ruche reste vulnérable.
Le passage de la tempête Gloria cette année a considérablement fait chuter les températures. Les abeilles doivent rester au chaud malgré l’arrivée de cette vague de froid, tout en commençant à élever le couvain.
La planche d’envol est encore déserte et il faudra attendre que le soleil réchauffe les colonies pour que l’activité reprenne.




De son côté, l’apiculteur…

Même si l’activité des abeilles est réduite à son minimum en cette période de froid, l’apiculteur doit rester vigilant. Il n’agit pas directement sur la ruche et ses petites butineuses mais il doit les surveiller de près et notamment :

-    s’assurer que les toits sont bien fixés : un coup de vent qui emporterait le toit d’une ruche condamnerait l’ensemble de la colonie
-    tenir les prédateurs éloignés
-    surveiller que les réserves de nourriture sont suffisantes

C’est également la période à laquelle l’apiculteur commence à préparer la nouvelle saison. Pour cela, il va :

-    désinfecter le matériel et les outils
-    réparer les ruchettes et les ruches qui serviront au moment de l’essaimage
-    effectuer les traitements anti-varroas à la fin du mois, dès que les températures seront plus clémentes



Zoom sur les abeilles sauvages
Saviez-vous qu’il existe plus de 20 000 espèces d’abeilles dans le monde, dont un millier en France ? Contrairement à l’abeille à miel apis mellifera, les abeilles sauvages ne vivent pas en ruche : chaque femelle fabrique son nid et pond ses propres œufs. Il n’y a donc pas de reine ! Elles ne fabriquent pas de miel et ne piquent pas. Elles sont donc bien différentes de leur cousine domestique ! La plupart de ces petites butineuses sont encore méconnues. Pourtant, elles souffrent en silence… 40% d’entre elles sont aujourd’hui menacées de disparition.  



Alors, comment préserver les abeilles sauvages ?
Investie depuis plus de 10 ans aux côtés des abeilles domestiques, Un Toit Pour Les Abeilles souhaite aujourd’hui mettre en lumière ces petites pollinisatrices de l’ombre, en lançant Les Dorloteurs d’Abeilles. Vous souhaitez accueillir chez vous des abeilles sauvages, pour les observer et leur donner toutes leurs chances de se développer ? Découvrez le projet : ici



Comme chaque mois, découvrez le geste écolo de ce mois de février !



Le froid du mois de février est propice aux séances cocooning dans la salle de bain. Mais comment prendre soin de soi tout en respectant la planète ? Voici quelques astuces simples à appliquer, sans chambouler votre quotidien !

1 – Passer aux cotons lavables
Il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives aux cotons démaquillants jetables. Privilégiez des lingettes lavables en coton bio ou en fibres de bambou, douces pour les yeux et le visage et lavables en machine !

2 – Fabriquer son savon solide
La liste des ingrédients au dos de votre gel douche vous angoisse ? Fabriquez votre propre savon solide ! Vous privilégiez ainsi des ingrédients naturels et doux pour votre peau, tout en faisant disparaître les flacons en plastique de votre salle de bain.

3 – Fabriquer sa lessive maison
Vous pouvez fabriquer votre propre lessive en quelques minutes, avec seulement 3 ingrédients basiques : de l’eau, du savon de Marseille et du bicarbonate de Soude. Vous souhaitez vous lancer ? Voici une recette de grand-mère qui fait ses preuves depuis des générations :
-    Râpez 50g de savon de Marseille en fins copeaux.
-    Faites-les fondre dans 1L d’eau bouillante
-    Ajouter 2 cuillères de bicarbonate de soude
-    Mélanger jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène
-    Verser le tout dans un bidon ou une bouteille en verre

Le tour est joué ! Bien agiter avant chaque utilisation.



Très bon mois de février à toutes et à tous !