GIFTS FOR CHANGE

Les ruches en images

  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE
  • La ruche GIFTS FOR CHANGE

L'apiculteur : Justine HENNION

UTPLA apiculteur Justine HENNION

Installée en couple depuis 2017, avec 250 ruches à bichonner !
Je tiens ma passion pour l'apiculture de mon père Yvan, passionné par les abeilles qui m’a transmis son savoir.
La ferme au carré typique de la région Lilloise a été reprise en 1998 par mon père (fils d’agriculteur dans les Flandres).
Auparavant ses grands-parents élevaient de nombreux animaux tels que vaches, cochons, poules et lapins…
Depuis il y a eu bien du changement ; les broutards ont été remplacés par des butineuses.
En 2012, j’ai rejoint la ruche en me spécialisant dans l'élevage des reines.
Je travaille actuellement encore sur l'exploitation familiale en plus de mes colonies.
Florian, mon compagnon qui a lui aussi été piqué par les abeilles est paysagiste de base.
Il est encore salarié dans le paysage pendant l'hiver (en attendant que l'exploitation soit pérenne).
Il se consacre à temps plein aux abeilles pendant la saison estivale.

Bientôt, la nouvelle saison...

Chers parrains,
Le soleil de ces derniers jours laisse croire que le printemps est arrivé…
Les abeilles en profitent pour se "dégourdir les ailes" et faire des "vols de propreté".
Les saules marceaux et les noisetiers sont bien en fleurs, ce qui permet d'apporter un peu de pollen à la colonie, qui se prépare pour une nouvelle saison.

Avec les jours qui se rallongent ainsi que la luminosité qui augmente, les reines ont commencé à pondre, pour laisser place aux jeunes abeilles.
L'hiver n'est pas fini mais pour le moment, la mortalité est plutôt faible (4%).
Espérons que le froid qui s'annonce ne soit pas trop rude pour nos abeilles.

On attend avec impatience le retour définitifs des beaux jours, qui marquera le début de la nouvelle saison apicole.
Je vous fais à tous une bizzz
Justine

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Senlis

Le rucher de Senlis

Elles sont réparties sur plusieurs ruchers essentiellement dans le département du Nord.
Le rucher que Florian, mon compagnon et moi-même proposons au parrainage est situé à Senlis (Oise) dans un sous-bois. 
Les abeilles y produisent du miel de fleurs ou tilleul selon les floraisons.
L’exploitation familiale compte une miellerie, où est extrait et conditionné le miel.
On retrouve les produits de la ruche en vente au petit magasin de la ferme et auprès de différents revendeurs de la région et principalement des agriculteurs proposant la vente en directe.

L'apiculteur : Renald POULAIN

UTPLA apiculteur Renald POULAIN

Renald, paysan bio depuis plus d’une dizaine d’années et ancien éleveur laitier a décidé de se diversifier dans l'apiculture biologique en 2012 (certification Ecocert).
Amoureux de la nature depuis son enfance, Renald a pour éthique le respect de l’environnement et une démarche respectueuse de l’homme et des générations futures.

Il élève lui-même ses reines et ses essaims, ayant suivi une formation spécifique d'élevage.
Ses ruches sont des dadants comportant chacune 10 cadres, elles sont fabriquées en pin douglas provenant de la forêt voisine, la peinture de protection des ruches dite Suédoise est faite par ses soins, avec de la farine, de l'huile de lin et de l'ocre.


Il cultive ses terres et plante sur plusieurs dizaines d’hectares les fleurs qui permettront à ses abeilles de s’épanouir.
Il fournit également en blé sur des variétés oubliées et pauvre en gluten les boulangeries alentours.
Les miels produits par Renald n’ont subi aucune transformation (non chauffés), ne contiennent aucun additif.
Ils gardent ainsi toutes leurs propriétés gustatives et bienfaits pour la santé.

Son objectif est d'atteindre 250 ruches pour vivre de l'apiculture.

Visite de printemps et premiers essaimages

Chères marraines, chers parrains,

J’espère que vous allez bien. L’Equipe d’Un Toit Pour Les Abeilles m’a contactée hier pour me dire que cela faisait longtemps que je ne vous ai pas donné de nouvelles.
Et c’est vrai.
Je voulais donc, en préambule de ma lettre vous présenter mes excuses pour mes nouvelles tardives.
Nous vivons une saison atypique, par la météo particulièrement capricieuse, mais aussi par la période de pandémie et de confinement que nous traversons tous.
J'ai été u npeu débordé je l'avoue mais je suis là, avec vous, ce matin.
Plein de courage à vous tous !

Pour ce qui est des nouvelles des ruchers, la perte hivernale a été assez faible malgré le fort taux d’humidité.
Je suis soulagé de ce côté si car les pertes peuvent être très lourdes parfois, et j’avais peur que les conditions météos n’aient pas permis un bel hivernage à nos abeilles.

Actuellement je transvase mes essaims des ruchettes vers les ruches.



Compte tenu du contexte de confinement actuel, Valentin mon fils de 16 ans est présent à mes côtés et m’apporte une aide précieuse.
La météo en ce moment est très agréable, mais certains essaims commencent à essaimer.
Il faut donc être vigilant. Regardez comme c’est magnifique !



Pour la miellée à venir, je suis confiant car j’ai pu augmenter mon cheptel grâce aux parrainages et je vous en remercie du fond du cœur.
Tous mes colis sont prêts mais problème d’envoi à cause du confinement. Ça devrait se débloquer je l’espère dans les prochaines semaines.
Je prévois de refaire une porte ouverte comme l’an passé en septembre probablement. Je vous donnerai la date bientôt.

En attendant, prenez soin de vous et des vôtres,
A bientôt,
Renald

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Fleurines

Le rucher de Fleurines

Les ruches sont installées dans une zone boisée en plein coeur de la forêt d'Halatte qui avec la forêt de Chantilly et d'Ermenonville, compose le massif des trois forêts.
Bel emplacement sur lequel peuvent être accueillies quelques 70 ruches.
Renald effectue les déplacements depuis la Normandie pour prendre soin de ses "protégées"  aussi fréquemment que possible.
Les miels récoltés sont labellisés bio.
Vous pourrez déguster selon les floraisons un ou plusieurs miels qui sont l'Acacia, le Tilleul, l'Aubépine, ou du Forêt (nectars d'Acacia, Tilleul, Ronces...).

L'apiculteur : Isabelle LA CHATELAINE

UTPLA apiculteur Isabelle LA CHATELAINE

Isabelle La Châtelaine est une apicultrice de la ville et de la campagne, passionnée par le moyen-âge, elle installe un jardin médiéval autour de sa maison, avec un rucher en 2011 pour polliniser son verger et son potager.
À cette période, elle commande une colonie à un apiculteur local et depuis, ils ne se sont plus quittés.
Il lui transmet son savoir et ses pratiques apicoles traditionnelles.
Jeune diplômée de la Société Centrale d’Apiculture (SCA) en 2013, elle installe d’autres ruches dans un petit bois en Bretagne.
En ville, elle est responsable avec deux autres apiculteurs amis du "rucher de ma tante" au crédit municipal de Paris, au cœur du marais.
Participe en tant que jurées au concours des miels d’ile de France, ainsi qu’au concours agricole au salon international de l’agriculture. Chaque miel de ses ruchers sont analysés par un laboratoire indépendant.

Des abeilles, des poules et des croques monsieur !

Les poules ont la « COT »
Je vous présente Pikachu, Picorette, Coquette, Coquille, Pioupiou et Cocotte.
Jeunes poules débarquées fraichement dans mon rucher. Mes gallinacés se baladent autour des ruches à l’assaut des abeilles en fin de vie ou des frelons asiatiques, grand prédateur de nos petites.  

Et bientôt un nouveau festin, les faux-bourdons !

Le mâle de l’abeille est gros et ses yeux sont plus imposants, il vrombit plus fort, est un peu balourd, et vol en trainant ses pattes arrière.
Considérés comme des bouches à nourrir en trop, du fait qu’ils ne participent pas aux travaux de la ruche dont le butinage et la construction des rayons ;
ils vont être chassés par les femelles dans le courant du mois d’août.

Il est aisé de dire que le faux-bourdon a la belle vie, naissant pour accomplir une seule tâche : se reproduire.
Il consomme dans la ruche 4 grammes de miel par jour, après les amours, une fois l’été passé, la condition des males n’est plus ce qu’elle était.
Et la colonie préfère se débarrasser des éléments les plus voraces en miel pour espérer passer l’hiver dans de bonnes conditions, entre abeilles femelles.

Décidément, le modèle sociétal de l’abeille se distingue à bien des égards !



Les males seront bientôt expulsés de la ruche.
Ils mourront par la suite de faim et de froid ou dans le gosier de mes poules. De bons croques monsieur tout fraichement sortis de la ruche ! cot cot…

Pour terminer, qu’est-ce qui est apparu en premier ? L’œuf ou la poule ? Et ben au rucher de la châtelaine, c’est la poule !
Voici ses œufs et sa chambre à couver !  



Très bel été à vous et à très bientôt,
Isabelle la Châtelaine

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Parisii

Le rucher de Parisii

Les ruches s’invitent en milieu urbain, au cœur du Grand Paris (à 400 mètres Sud de la ville de Paris).
Les colonies d’abeilles y vivent bien et connaissent un bon développement.
Les villes peuvent servir à la fois de refuge et de vitrine.
Les écosystèmes urbains sont de plus en plus favorables à l'abeille : utilisation de pesticides souvent faible voire nulle (zéro phyto), grande diversité florale...
L'apiculture urbaine qui s'est révélée pour alerter l'opinion quant au déclin des pollinisateurs, insuffle aux villes l'aménagement d'espaces naturels tels que des zones de jachères, mares, haies végétales...
Le pollen butiné dans les espaces verts et les jardins privés urbains produit un miel plus abondant et plus riche au goût que dans certaines zones rurales où la monoculture est omniprésente.
Ce miel se distingue par la grande variété d'essences exotiques que l'on retrouve dans les jardins privés.
Ces mélanges subtils diffèrent d'une récolte à l'autre mais sont souvent parfumés d'ailantes [En anglais, c'est l'arbre du paradis (tree of heaven)], tilleuls, acacias, marronniers, sophoras, rosacées.
Une sensation olfactive et gustative avec des notes fruitées de type "fruits frais" qui sont bien marquées, une intensité élevée et une persistance soutenue.

L'apiculteur : Lionel POTRON

UTPLA apiculteur Lionel POTRON

Je suis apiculteur amateur depuis plus de 20 ans, en pro depuis 2016.
Passionnés d’apiculture, amoureux de la nature et Parisien, c’est tout naturellement que je me suis dirigé vers la production de miel de Paris en créant APIS CIVI.
Les premières ruches de notre société ont été installées en 2016 à proximité des parcs et jardins de la capitale afin de contribuer directement à la pollinisation
des arbres et fleurs qui composent la biodiversité de Paris.
Le 16ème arrondissement avec sa proximité du Bois de Boulogne et le parc des Buttes-Chaumont nous ont ouvert les bras et c’est ainsi que le miel de Paris APIS CIVI a commencé.
Les Champs-Elysées, Montmartre ainsi que Belleville ou encore les Batignolles ont donc été peuplées de nos ruches.
En 2019, la société a travaillé sur le déploiement sur la rive gauche et ce sont les 13ème, 14ème et 15ème  arrondissements qui ont été développés.
En 2017, unique producteur de miel labélisé « fabriqué à Paris », APIS CIVI reçoit de la part de la Mairie de Paris le coup de cœur d’un jury.
En 2018, le miel de Paris APIS CIVI a obtenu la médaille d’or du Concours Général Agricole pour la catégorie des miels multifleurs clairs.
En effet, notre miel de Paris sans pesticide profite d’une variété de fleurs exceptionnelle composée notamment de tilleuls, marronniers,
acacias ou encore des sophoras du Japon qui lui procure une qualité gustative unique.
Paris recense aujourd’hui plus de 2000 espèces d’arbres et de fleurs différentes que butinent nos abeilles grâce au maillage de nos ruchers.

Première lettre mes parrains

Chères Marraines et chers Parrains,

Je souhaitais tout d’abord vous remercier de vos contributions et pour le soutien apporté aux abeilles urbaines d’APIS CIVI.

Comme vous avez pu le constater, cette année nous avons décidé d’étendre le nombre de ruches présentes sur nos ruchers dans Paris et en région Parisienne.
Après une année 2019 relativement pauvre en miel à cause des conditions climatiques dramatiques pour la flore avec une sécheresse longue et des températures élevées,
l’année 2020 a commencé en fanfare et nos petites abeilles ont pleinement profité des pollens et nectars en quantité.

En début de saison, les abeilles ont pu pleinement profiter des acacias car nous n’avons pas eu de gelées tardives et les corps de ruches se sont remplis rapidement
avec de la ponte importante qui nous a permis à fin avril d’avoir des essaims complets et très forts sur tous les ruchers.
Les essaims trop forts ont ainsi pu être divisés pour pouvoir remplir les 50 nouvelles ruches que nous avons rajouté cette année.

La saison du tilleul vient de commencer et nous voyons les hausses se remplir rapidement.
Le miel de tilleul représente la note mentholée du Miel de Paris et nous sommes très heureux de voir que cette année il sera bien présent
en complément du miel de châtaignier qu’il vient équilibrer.

Depuis la fin du confinement le 11 mai, nous avons commencé à reprendre les visites de ruchers également et je vous communiquerai rapidement
les dates auxquelles vous serez les bienvenus pour découvrir la ruche que vous avez parrainé.

Prenez bien soin de vous en attendant ce moment de partage et à très bientôt.

Lionel

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de Paris 13

Le Rucher de Paris 13

Ce rucher possède 4 ruches et il peut en accepter 11 de plus.
Les espèces d’arbres alentours sont le sophora, le faux acacia ainsi que le tilleul.
Le miel produit sur ce rucher est un miel de fleurs plutôt liquide et floral.
Ruches : Langstroth

L'apiculteur : Renald POULAIN

UTPLA apiculteur Renald POULAIN

Renald, paysan bio depuis plus d’une dizaine d’années et ancien éleveur laitier a décidé de se diversifier dans l'apiculture biologique en 2012 (certification Ecocert).
Amoureux de la nature depuis son enfance, Renald a pour éthique le respect de l’environnement et une démarche respectueuse de l’homme et des générations futures.

Il élève lui-même ses reines et ses essaims, ayant suivi une formation spécifique d'élevage.
Ses ruches sont des dadants comportant chacune 10 cadres, elles sont fabriquées en pin douglas provenant de la forêt voisine, la peinture de protection des ruches dite Suédoise est faite par ses soins, avec de la farine, de l'huile de lin et de l'ocre.


Il cultive ses terres et plante sur plusieurs dizaines d’hectares les fleurs qui permettront à ses abeilles de s’épanouir.
Il fournit également en blé sur des variétés oubliées et pauvre en gluten les boulangeries alentours.
Les miels produits par Renald n’ont subi aucune transformation (non chauffés), ne contiennent aucun additif.
Ils gardent ainsi toutes leurs propriétés gustatives et bienfaits pour la santé.

Son objectif est d'atteindre 250 ruches pour vivre de l'apiculture.

Visite de printemps et premiers essaimages

Chères marraines, chers parrains,

J’espère que vous allez bien. L’Equipe d’Un Toit Pour Les Abeilles m’a contactée hier pour me dire que cela faisait longtemps que je ne vous ai pas donné de nouvelles.
Et c’est vrai.
Je voulais donc, en préambule de ma lettre vous présenter mes excuses pour mes nouvelles tardives.
Nous vivons une saison atypique, par la météo particulièrement capricieuse, mais aussi par la période de pandémie et de confinement que nous traversons tous.
J'ai été u npeu débordé je l'avoue mais je suis là, avec vous, ce matin.
Plein de courage à vous tous !

Pour ce qui est des nouvelles des ruchers, la perte hivernale a été assez faible malgré le fort taux d’humidité.
Je suis soulagé de ce côté si car les pertes peuvent être très lourdes parfois, et j’avais peur que les conditions météos n’aient pas permis un bel hivernage à nos abeilles.

Actuellement je transvase mes essaims des ruchettes vers les ruches.



Compte tenu du contexte de confinement actuel, Valentin mon fils de 16 ans est présent à mes côtés et m’apporte une aide précieuse.
La météo en ce moment est très agréable, mais certains essaims commencent à essaimer.
Il faut donc être vigilant. Regardez comme c’est magnifique !



Pour la miellée à venir, je suis confiant car j’ai pu augmenter mon cheptel grâce aux parrainages et je vous en remercie du fond du cœur.
Tous mes colis sont prêts mais problème d’envoi à cause du confinement. Ça devrait se débloquer je l’espère dans les prochaines semaines.
Je prévois de refaire une porte ouverte comme l’an passé en septembre probablement. Je vous donnerai la date bientôt.

En attendant, prenez soin de vous et des vôtres,
A bientôt,
Renald

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Domfront

Le rucher de Domfront

Le rucher de Renald est situé dans le bocage Bas-Normand, à la lisière de la forêt d'Andaine sur le site  Natura 2000  et le parc régional  Normandie Maine.

Ses ruches lui procurent du miel toutes fleurs de grande qualité :
- Miel de vergers (pommiers et poiriers hautes tiges)
- Miel de haies (aubépine, châtaigner, ronces...)
- Miel de prairie permanente (pissenlit, trèfles...)
- Miel de phacélie (récoltée grâce la plantation de jachère fleurie)
La récolte se fait deux fois par an, l'une au printemps, l'autre en été, permettant ainsi d'obtenir deux variétés de miel toutes fleurs.
Vous pourrez recevoir en fonction des floraisons (selon les conditions météos) et période de parrainage, l’un et/ou l’autre de ces miels panachés dans votre colis.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Les vacances d’été sont bien entamées et les plus chanceux d’entre nous ont pu partir se ressourcer à la campagne ou en bord de mer, loin de l’agitation de ces dernières semaines.
Un maître mot : se ressourcer ! Nos petites abeilles prennent le relais et travaillent d’arrache pied malgré les fortes chaleurs.
Il faut dire qu’elles n’ont que quelques mois pour constituer les réserves en mie...




Imprimer la page

Retour