Ecogreenenergy

Logo Ecogreenenergy

Le développement durable et la maîtrise de l’énergie sont aujourd’hui hui les enjeux majeurs de nos sociétés. Ecogreenenergy s’inscrit depuis plus de 10 ans dans l’accompagnement des industriels à la réduction et la maîtrise de leurs énergies dans un souci de compétitivité industrielle et d’impact environnemental de l’industrie . L’expertise de notre équipe, nous a permis de développer une méthode unique en 3 étapes pour une action efficace, clef en main et impactante pour nos clients. Notre spécialité est la revalorisation de l'énergie fatale industrielle.


Voir leur site internet

L'ADN d'Ecogreenenergy est basé sur 4 valeurs véhiculées par les fondateurs. Ces valeurs sont présentes dans toutes les décisions stratégiques de l'entreprise et qui sont L'Ecologie, La Parité, L'innovation et la Liberté.

La ruche en images

  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy
  • La ruche Ecogreenenergy

JT de 13h TF1 avec Sarah

Reportage consacré à Sarah et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le samedi 27 Août 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Sarah HOLTZMANN

UTPLA apiculteur Sarah HOLTZMANN

Sarah, apicultrice depuis 2007 est installée à Moussey, dans les Vosges.

Sarah s'est reconvertie professionnellement de 2004 à 2007, et quoiqu'au démarrage son exploitation comptait 26 ruches, elle en gère maintenant 300.
Sarah est aussi très attentive aux questions environnementales et utilise des peintures 100 % naturelles.

En plus de la production de miel, de reines et d'essaims, Sarah se lance dans la récolte de gelée royale à destination des particuliers, ainsi que celle de la récolte de propolis pour les laboratoires pharmaceutiques.

Lucas et moi vous accueillons au rucher

Chers parrains,

Lucas, mon fils et moi-même vous donnons rendez-vous le Samedi 18 Juin 2022 à 10h30 avec une présentation de l'exploitation, visite de la miellerie...

Pique-nique en commun avec la mise à disposition du barbecue (les participants sont invités à amener leur déjeuner)

Départ pour les ruches vers 14 h
Collation offerte par Sarah et Lucas vers 16h
Fin de la journée aux alentours de 17h

Rendez-vous sur la page de nos portes ouvertes pour vous inscrire : https://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes

Sarah et Lucas

Voir toutes ses actualités


Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher est situé dans le Parc Régional de la Forêt des Vosges, en plein cœur de la vallée du Rabodeau.

Il est niché à flanc de montagne, à 500 m. d'altitude, bordé d'une forêt de 12 ha composée de pins, épicéas, hêtres et bouleaux et arrosé par une rivière.

Ce cadre permet aux abeilles de butiner des essences de montagne : sapin, fleurs d'altitudes...
Le miel ainsi récolté est un miel de montagne issu de miellats (miel de sapins, bouleaux...) qui est une grande source d'apport en acides aminés.
Liquide à sirupeux (avant cristallisation) et foncé, il est très aromatique et de saveur douce et maltée. En fonction de l'emplacement des ruches et des floraisons alentours, la proportion en fleurs d'altitude peut y être plus importante ainsi, Sarah vous proposera alors un miel de même consistance, de couleur plus clair et fleuri avec des notes de sous-bois.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en mai ?

Introduction
En mai les abeilles font ce qui leur plaît !



Ça y est, la ruche bourdonne de partout. Le trafic sur la planche d’envol est dense.
Certaines abeilles s’en vont sur les champs alentours récolter la première grande miellée printanière.
D’autres, s’en reviennent à la ruche les pattes chargées de pollen et les jabots remplis de nectar.
C’est le co...




Imprimer la page

Retour