dynaMIPS

Les ruches en images

  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS
  • La ruche dynaMIPS

Les ruches en vidéo

L'apiculteur : Claude POIROT

UTPLA apiculteur Claude POIROT

Claude est apiculteur en Vendée et Charente-Maritime depuis plus de 40 ans et s'occupe aujourd'hui d'environ 600 ruches.

Il a en outre développé une activité d'élevage de reines et de création d'essaims (nouvelles colonies).

Figure de l'apiculture et très impliqué dans la protection des abeilles, il est notamment président de l'Abeille Vendéenne et engagé dans la lutte contre l'utilisation abusive de pesticides.
Claude est aussi engagé dans une démarche pédagogique avec la Folie de Finfarine, ferme apicole.
Il est notre apiculteur référent sur le projet "Un toit pour les abeilles".

La saison reprend doucement

Bonjour les parrains

Des nouvelles de nos abeilles en ces temps de confinement.

Toujours trop de mortalités au niveau national, toujours des promesses pour réduire les pesticides, toujours plus de plans (financés par l’état) et plus 25% dans les champs l’an passé... c’est une honte. Comme tous les ans avec l’arrivée du printemps, coïncide l’arrivée des tracteurs et leurs pulvérisateurs... nous en croisons, trois, quatre, chaque jour, ils ont oublié de les confiner.

La filière apicole se bat depuis plusieurs années pour un étiquetage loyal du miel, avec par ordre décroissant les provenances, et pourtant sans résultats... alors que pour nous et pour les acheteurs se serait un grand progrès, d’où l’importance du circuit court.

Le confinement pour elles, c’est fini !!! Après un hiver trop doux et trop pluvieux, voici l’hiver de retour avec le vent d’Est de ces derniers jours.... Ça ne va pas durer...

Les ruches redémarrent tout doucement. La nature a un mois d’avance.
En ces temps de confinement, nous avons la chance, apiculteurs, de pouvoir aller travailler dans nos ruchers. Nous redécouvrons les sons de la nature, sans « nuisances sonores », les oiseaux, les insectes, le bruit du vent dans les arbres...

Nous avons posé les premières hausses.
Nous avons fait les premiers élevages de reines.
Nous sommes dans les starting-blocks, en espérant vous rencontrer aux portes ouvertes. C’est toujours un bon moment de partage.
Encore un grand merci à vous.

Claude

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Triaize

Le rucher de Triaize

Les ruches sont installées en plein coeur du parc inter-régional du Marais Poitevin sur un site Natura 2000 présentant une grand richesse écologique.
Le territoire est constitué de marais et bocages avec une alternances de paysages boisés et de prairies.

Le miel Vendéen est un miel toutes fleurs issu des plaines et prairies . On y retrouve différentes variétés de fleurs des zones de bocage : l'acacia, l'aubépine, le trèfle blanc, la ronce ou encore la luzerne ou le pissenlit. C'est un miel cristallin (solide) de consistance assez crémeuse, qui peut varier de la couleur dorée au jaune clair en fonction des floraisons. Parfumé et fleuri, il en fait un miel idéal pour les tartines ou sucrer des boissons chaudes.

JT week-end France 2 avec Claude

Reportage diffusé le samedi 5 Novembre 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : David et Karine DEVERGNE

UTPLA apiculteur David et Karine DEVERGNE

Karine et David sont deux jeunes apiculteurs passionnés, ils s' inspirent de la méthode de conduite de rucher du frère Adam.
En février 2011, ils ont créé leur entreprise apicole dont le siège est situé ur la commune de Maulévrier (49) dans le Maine et Loire, juste en face du lac de Ribou, à proximité de Cholet (zone sensible protégée du captage d'eau de la région Choletaise).
Du fait que le siège soit dans ce périmètre protégé et que ses pratiques respectent le cahier des charges de l'apiculture biologique, ils bénéficieront prochainement du label agriculture biologique.
Le rucher a pour nom les Abeillers du Lac de Ribou.
En mai 2011, ils ont vu leur cheptel augmenter de 200 essaims et sont alors devenus apiculteurs professionnels.

Petit retour sur la saison

Chères marraines, chers parrains,

Cette année nous avons pu constater une faible mortalité de nos colonies à la sortie de l'hiver (-5%).
C’est une très bonne nouvelle par rapport à l'année dernière où les pertes étaient énormes...
Après un début de printemps extrêmement favorable d'un point de vue météorologique (grande douceur, alternance de pluie et soleil), les abeilles ont bien commencé la saison avec un butinage actif.

La récolte a commencé début juillet, elle est plus qu'honorable cette année. L'ensemble du cheptel est en très bon état.
Les ruchers sont répartis en forêt, prairies et nous avons transhumé des colonies sur du tournesol.
En espérant vous offrir bientôt un miel de qualité, fruit du travail acharné de nos abeilles et grâce à votre soutien fidèle qui nous a permis de nous relancer dans notre activité.

Apicalement vôtre."
Karine et David

Très bonnes vacances à vous !

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Ribou

Le rucher de Ribou
Le rucher principal s'étend sur près de 4 hectares à coté du lac de Ribou, la flore locale y est riche et variée (bocages de haies champêtres et prairies pour la plupart en agriculture biologique).

On peut y récolter un miel toutes fleurs de prairie, du miel d'acacia, de tilleul, de châtaignier, de ronce.

Ils vont également développer la vente de propolis ainsi que la fabrication de pains d'épices maison.

Les abeilles à parrainer dont de race Buckfast et d'une lignée certifiée que seul Dominique Froux, apiculteur professionnel ayant collaboré avec un grand maître de l’apiculture (le frère Adam à l’abbaye de Buckfast en Angleterre) et qui a développé cette abeille d’élevage douce et productive, peut prétendre en France. 

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

[RECTIFICATIF de notre texte saison d’août 2020]

Dans le texte du mois dernier, nous évoquions le fait qu’ « il n’est pas conseillé de nourrir les oiseaux toute l’année car cela peut favoriser des attroupements non naturels ».

La LPO – Ligue de Protection des Oiseaux nous a informé que si c’était en effet le cas il y a quelques années, il en est tout autre chose aujourd’hui.
El...




Imprimer la page

Retour