COTE OCEAN

La ruche en images

  • La ruche COTE OCEAN
  • La ruche COTE OCEAN
  • La ruche COTE OCEAN

L'apiculteur : Véronique BELIN

UTPLA apiculteur Véronique BELIN

Véronique a débuté l'apiculture en 2010.
Depuis, son rucher installé sur la presqu'île de Fouras dans une zone de marais s'accroît progressivement.
Elle y pratique une apiculture douce et fixe.
Pour elle, être apicultrice est un acte militant de respect de l'environnement tout en restant une passion au regard de la vie des abeilles.

La saison reprend doucement...

Chers parrains du rucher de Fouras,
Les mois de novembre, décembre et janvier furent très pluvieux et venteux mais d'une douceur constante.
Les colonies ont dès les premiers jours de soleil repris leurs activités.
Ce ne sont plus seulement des sorties de propreté qu’elles effectuent pour nettoyer leurs estomacs mais les premières récoltes de pollen.
En effet les arbres des haies commencent leur floraison, notamment les saules.
Bientôt j'effectuerai la visite de printemps qui consiste à ouvrir les ruches et constater l'état de leur population afin d'y apporter une aide si nécessaire (ajout de cadres, traitement, nettoyage...).
Cette visite démarre réellement l'année apicole, pour que les colonies soient au meilleur de leur forme et donnent le meilleur !
C’est donc encore tranquille sur la planche d’envol mais le printemps arrive à grands pas !
Je reviens vers vous très vite avec des nouvelles de nos petites.
A bientôt,
Véronique

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Fouras

Le rucher de Fouras
Le rucher de Fouras (Charente Maritime) est installé dans une zone de marais, préservée et sauvage qui côtoie champs en jachères et maraîchage biologique.
Ce territoire est géré par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le Conservatoire du Littoral.
Les abeilles trouvent à proximité une nourriture saine et variée : aubépine, prunelier, acacia, ronce, pissenlit, trèfle, sainfoin...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en mars ?

Introduction
« Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées »
Ce proverbe français de 1816 est toujours d’actualité en 2020, où le mois de février a été particulièrement rigoureux : les écarts de températures et les vents violents ont provoqué de nombreux dégâts parto...




Imprimer la page

Retour