COTE OCEAN

La ruche en images

  • La ruche COTE OCEAN
  • La ruche COTE OCEAN
  • La ruche COTE OCEAN
  • La ruche COTE OCEAN
  • La ruche COTE OCEAN

L'apiculteur : Véronique BELIN

UTPLA apiculteur Véronique BELIN

Véronique a débuté l'apiculture en 2010.
Depuis, son rucher installé sur la presqu'île de Fouras dans une zone de marais s'accroît progressivement.
Elle y pratique une apiculture douce et fixe.
Pour elle, être apicultrice est un acte militant de respect de l'environnement tout en restant une passion au regard de la vie des abeilles.

Nouvelles de printemps

Chers parrains et marraines,

Cette année le printemps fût précoce et généreux en ensoleillement et chaleur.
Les ruchers ont très tôt repris leur activité et les colonies bien peuplées ont donné une très bonne première récolte.
Le miel toutes fleurs de ce printemps est abondant et délicieux.
Depuis la saison se poursuit plutôt positivement malgré la pluie et le refroidissement de ces derniers jours.
Il faut déjà penser à s'organiser pour les floraisons et récoltes de l'été, en espérant rester sous ces bons auspices.

Je profite de ces nouvelles pour vous remercier pour votre soutien !
Bel été à vous,
Véronique

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Fouras

Le rucher de Fouras
Le rucher de Fouras (Charente Maritime) est installé dans une zone de marais, préservée et sauvage qui côtoie champs en jachères et maraîchage biologique.
Ce territoire est géré par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le Conservatoire du Littoral.
Les abeilles trouvent à proximité une nourriture saine et variée : aubépine, prunelier, acacia, ronce, pissenlit, trèfle, sainfoin...

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Que se passe-t-il dans la ruche en juillet ?

Introduction
Alors que la vie semble reprendre prudemment son cours en France avec la réouverture des restaurants et des cinémas,
nous gardons en tête cette parenthèse qui a permis à la nature de s’épanouir loin des activités humaines, pendant quelques mois.
Saurons-nous tirer des conclusions et faire évoluer nos modes de consommation pour préserver cette biodiversité q...




Imprimer la page

Retour