INTELOG

L'apiculteur : Frédéric J.

UTPLA apiculteur Frédéric J.

Apiculteur depuis une quinzaine d’années, j’ai débuté avec seulement quelques ruches au départ…
Suite à une reconversion il y a 3 ans, je me suis installé en professionnel avec un cheptel qui compte aujourd’hui une centaine de ruches.

Mes ruchers d’hivernage se trouvent au pied du Garlaban, ce qui me permet, selon les années de récolter du miel de Romarin, de Thym ou de Garrigue.
Je suis apiculteur transhumant sur les châtaigniers d’Ardèche, la lavande des Alpes de Hautes Provence ou en Montagne.
Depuis le début de mon activité, je m’efforce de respecter le cahier des charges de l’apiculture biologique. Depuis maintenant deux ans, je suis certifié apiculteur bio avec le label AB..
Au cours de l’année, toute la famille participe aussi aux diverses activités : mon fils pour les transhumances, ma femme pour les visites de rucher, ma fille pour l’extraction et le mise en pots. L’apiculture chez nous est un engagement familial !

En plus de la vente de miel, je me suis spécialisé dans l’élevage et la sélection de reines. Je propose à la vente des essaims, des reines ou cellules royales.
Voilà un petit aperçu, et si vous passez par chez nous, nous serons heureux de vous accueillir pour vous faire découvrir le rucher des JULIEN.

Une très belle saison

Chers parrains,
En préambule de cette lettre, je tenais à vous remercier tous, très chaleureusement, pour avoir contribué à la réussite de cette saison.
Une réussite à tous les niveaux d’ailleurs…

Tout d’abord j’ai pu rencontrer certains d’entre vous, lors de ma journée portes ouvertes, et ce fut un véritable moment d’échanges et de partages très intéressants.
Vous êtes venus voir vos ruches et êtes repartis en amis. Vous avez pu découvrir, au court de la journée, le monde merveilleux des abeilles.
J’essayerai la saison prochaine d’organiser quelques journées de rencontres supplémentaires mais ceux qui passent à l’improviste sont aussi les bienvenus.
Ensuite dans notre région la météo nous a particulièrement gâtée. Les pluies du printemps ont permis au Romarin de fleurir comme jamais il ne l’avait fait ces dix dernières années.
Les colonies se sont bien développées et ont gardé ce dynamisme tout l’été.
Les diverses transhumances sur les lavandes, châtaigniers, ou acacias ont également tenu toutes leurs promesses.

J’ai essayé cette année, de mettre quelques ruches pour de la pollinisation sur un champs d’oignon... Le miel n’est vraiment pas bon mais les essaims se sont bien développés… C'est l'essentiel !
En ce moment , je suis en train de visiter l'ensemble des colonies pour la mise en hivernage. Il faut vérifier qu’elles soient très populeuses et qu’elles aient suffisamment de réserves pour passer l’hiver.
Elles vont pouvoir enfin se reposer après m’avoir procuré une multitude de moments de bonheur intense.

Pour moi la saison n’est pas terminée. J’ai encore les champs d’oliviers à récolter pour faire notre propre huile d’olive !
J’ai aussi préparé vos petits pots de miel, qui devraient venir, très prochainement garnir vos tables et sapins de noël…
Surveillez votre boite aux lettres.

Enfin viendra le moment de se reposer, pour attaquer une nouvelle saison. En souhaitant qu’elle soit aussi réussie que la précédente.

Je vous redis MERCI pour tout et de très belles fêtes à vous tous,
Frédéric

Voir toutes ses actualités


Le Rucher de Garlaban

Le Rucher de Garlaban

Le rucher est situé au pied du Garlaban, colline chère à Marcel Pagnol, Situé au-dessus du petit village de Lascours.
Il domine toute la vallée de l’Huveaune et le pays d’Aubagne.

Il est niché sur des restanques, « bancaou » en provençal.
Les abeilles partent butiner les romarins, thyms, sumacs et autres plantes aromatiques de la garrigue.
Ce qui permet de récolter un miel de printemps très clair au parfum de thym et romarin, puis un miel de garrigues beaucoup plus foncé et plus fort en bouche.
Elles apportent aussi un excellent pollen de cistes cotonneux.

Suivant les années, je peux aussi récolter du miellat de chêne.
Au mois de juin, le rucher transhume sur les champs de lavande, pour y revenir ensuite au début de l’hiver.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Actus abeilles
En préambule des nouvelles des abeilles, nous vous transmettons les premiers résultats d’une enquête nationale relative aux mortalités des colonies d’abeilles durant l’hiver 2017/2018.
Cette étude a été menée à grande échelle par la Plateforme ESA (Epidémiosurveillance Santé Animale). Elle a été réalisée auprès de la filière et a obtenu ...




Imprimer la page

Retour