Chauffage vincent

Logo Chauffage vincent
Avec plus de 15 années d'expérience, la société CHAUFFAGE VINCENT a vu le jour en 2014, afin de proposer une qualité de travail et un service à la clientèle. En tant qu'artisan, mon activité est principalement axée sur l'entretien de chaudières gaz ou fioul, ainsi que le dépannage pendant la saison de chauffe. Pendant la saison estivale, je propose les travaux d'entretien de l'installation comme le remplacement de radiateur ou le désembouage.


Voir leur site internet

La ruche en images

  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent
  • La ruche Chauffage vincent

L'apiculteur : Thierry COLIN

UTPLA apiculteur Thierry COLIN

Apiculteur amateur depuis 2010 suite à la rencontre avec un "ancien" apiculteur ayant 60 années d’expérience, je continue à développer mon cheptel en prenant soins des abeilles et de leurs (notre) environnement.

Ma passion pour l'apiculture est intacte et plus j'avance dans cette démarche plus je sais que c'est "la voie" pour quoi je suis fait. Avant toute chose, il faut aimer la nature et vivre aux rythmes des saisons en observant l'évolution des miellées et s'adapter rapidement aux changements de saisons ..... L'apiculture est un mouvement perpétuel et il n'y a pas de moments creux , c'est intense et relaxant à la fois...de vivre de cette façon.

J'avance dans ma démarche apicole de façon raisonnable et d'ici quelques années pourquoi pas arriver à 200 ruches en production, mais c'est un gros challenge et une remise en question de beaucoup de choses...

Depuis le début de mon installation mes enfants passent également du temps aux ruchers,viennent aux transhumances, et goûtent les miels...  A mes yeux c'est important de leur transmettre ce savoir pour qu'ils respectent la biodiversité .... et la nature de façon générale .

Nouvelles, avenir et ambition

La fin de saison est déjà là, nouvelles, avenir et ambition…

Et oui nous sommes déjà fin août et la saison apicole se termine déjà.
En ce qui concerne les récoltes de miel, elles ne sont pas aussi abondantes que 2018, mais c’est le lot de ce métier qui est rythmé par la météo et les floraisons diverses.

Pour beaucoup c’est la reprise après des vacances sous un grand soleil et peu de pluie…
Le temps de rêve pour les vacanciers, mais pas pour la nature qui a souffert de ce genre de condition sous nos latitudes.
Le temps chaud assèche les fleurs et donc raréfie le nectar.
De plus les abeilles doivent plus ventiler que récolter, sans oublier la nature qui a beaucoup de mal à s’adapter au temps sec et chaud de plus en plus présent depuis quelques années.

Alors l’apiculteur s’adapte aussi en se diversifiant et en profitant de nouveau emplacement pour poser ses ruches.
Pour moi cette année ce fût « le rucher des Marie » qui se trouve le long du Rhin en zone Natura 2000, un emplacement plein d’espoir et surtout plein de fleurs diverses et variées durant toute l’année qui font le bonheur des abeilles.
Après une année test pour voir le potentiel de ce lieu, je vais augmenter le nombre de ruches pour arriver à 40 sur ce rucher d’ici deux ans.

Autre nouveauté pour moi ce fût l’apparition de Maya et Oscar au rucher d’Oberbronn (mes deux chèvres naines) qui d’ici 15 jours seront accompagnées de deux nouveaux ami(e)s, Mi-laine et Shun des moutons de Ouessant de 4 mois.
Par la suite ce sera poules/lapins/canards et à terme la création d’une ferme pédagogique avec l’aide de ma compagne.

Des projets plein la tête et une envie de partager avec le plus grand nombre comme lors des portes ouvertes qui sont toujours de très beaux moments de partage.
Aujourd’hui j’ai 150 colonies qui rentrent en hivernage et dans les prochaines années j’augmenterai de 50 colonies par an pour m’arrêter au environ de 250 ruches en production, ce qui correspond à la vision de mon futur car je souhaite rester seul à gérer mon cheptel.

Alors OUI mon avenir se construit doucement vers une reconversion qui est prévue au plus tard fin 2023 et ceci grâce à votre aide et soutien, encore MERCI aux marraines et parrains.
Sans oublier la formidable équipe D’UN TOIT POUR LES ABEILLES que je remercie chaleureusement pour tout ce qu’ils font pour moi, les apiculteurs et surtout les abeilles.   
Thierry

Voir toutes ses actualités


Le Rucher d’Oberbronn

Le Rucher d’Oberbronn

Début d’année 2017, Thierry a ouvert son nouveau rucher à Oberbronn sur le piémont Vosgien.
Ce sont 25 ruches de type Zander mais cette fois avec des abeilles Buckfast venant d’une exploitation apicole dans la vallée de Urmatt (environ à 80 km) qui butineront dans ce havre de paix.
Ce sont donc des abeilles « habituées » à cet écosystème et donc aux conditions climatiques.
Le lieu sera aussi une station d’élevage de mes futures reines.

Ce projet est en construction depuis un an et pour des raisons de météo, il n’a pas pu voir le  jour en 2016.
C’est grâce à vos parrainages et celui d’une autre plateforme de financement participatif qu'il a pu le réaliser, alors un grand MERCI à toutes et tous pour votre aide.
Ce rucher se situe donc un espace éloigné des grandes cultures céréalières et se trouve dans un verger de 5000 m² avec une forêt de châtaigniers et des nombreuses prairies aux alentours (donc éloigné de nombreux produits phytosanitaires).
Le miel provenant de ce lieu, sera du miel toutes fleurs puis du miel de châtaigniers.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

C’EST LA RENTREE !
Retour sur les derniers rebondissements autour de la loi Biodiversité

Depuis qu’il a rédigé un arrêté anti-pesticides sur sa commune, en mai dernier, le maire breton de Langouët fait figure de « porte-parole » des « défenseurs de l’environnement ».
Daniel CUEFF, c’est son nom, a pourtant vu son arrêté suspendu le 27/08 dernier, pour motif « qu’il n’...




Imprimer la page

Retour