CITEL

Logo CITEL

CITEL est une société coopérative et participative d’une centaine de personnes.
Notre activité consiste à étudier, créer et entretenir des réseaux électriques, d’éclairage public, télécom, fibre optique, gaz, eau, assainissements collectifs et autonomes.
En 1983, nous avons choisi le statut juridique SCOP (Société COopérative de Production), pour entreprendre autrement, tous les salariés sont donc aussi actionnaires de l’entreprise.
Ils sont nos décideurs et leur avenir nous intéresse.


Voir leur site internet

Pour emprunter les mots de St Exupéry, « nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants », nous sommes convaincus que nous devons préserver nos ressources, construire et transmettre un patrimoine aux générations futures.
Pour cela, nous privilégions l’emploi et le développement local, nous essayons de proposer des techniques propres pour la réalisation de nos travaux, nous trions systématiquement les déchets, de bureau mais aussi des chantiers, nous utilisons des solutions respectueuses de notre environnement dès que possible (encre non toxique pour le tirage des plans, véhicule électrique, recyclage des matériaux extraits, rationalisation des déplacements).
La biodiversité est menacée et l’abeille nous apparaît comme un emblème.
Parrainer des apiculteurs, et de surcroît locaux, sonnait comme une évidence.

Les ruches en images

  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL
  • La ruche CITEL

L'apiculteur : Grégoire HEINRICH

UTPLA apiculteur Grégoire HEINRICH

Grégoire est un jeune apiculteur qui habite à Toulouse.

Il a augmenté son nombre de ruches après en avoir acheté 35 l'hiver dernier.  
Une partie de la saison a consisté à créer d'autres colonies pour habiter ces nouvelles maisons.
Il a donc divisé toutes les colonies qui lui restaient au printemps.
Il a fini l'année 2017 avec 70 colonies, en progression par rapport aux années précédentes.

Son prochain objectif est d'arriver à 100 ruches, que toutes ces caisses soient remplies de manière constante, peut-être en 2018, avec la volonté de s'occuper après, au mieux de ces colonies. 

Il a aujourd'hui plus de colonies en hivernage et relativement belles.
Ce qui laisse présager du meilleur pour la saison prochaine.

Des nouvelles après l'incident survenu au rucher

Bonjour à tous,

Merci pour vos messages de soutien.
Je voulais faire un autre message.  
Il y a eu cet événement naturel. Surprenant. J’avais fait au mieux et je dois dire plutôt bien au printemps dans ce contexte pas facile (pour tout le monde).
Pour les apiculteurs le printemps est vraiment le moment à ne pas louper.
La phase intense et la plus complexe étaient en train de se terminer et tout d’un coup…
Un agriculteur m’appelle pour me dire que mes ruches sont sous l’eau.
Sur le moment, j’ai fait comme j’ai pu. J’en ai sauvé certaines mais qui vont prendre du retard de développement.
Et d’autres ont été noyées, j’ai même retrouvé des ruches à plus de 50 m plus bas dans le ruisseau.
Alors, j’ai commencé à récupérer les ruches emportées, les toits, les couvre-cadres, les cadres, …. J’ai commencé à nettoyer le rucher et à tout réorganiser.
Je vais remettre des essaims dans les ruches vides.
Sur les autres ruchers, le bilan du printemps est plutôt très bon.
Et le bilan général de cette période est plutôt bon malgré cet événement.
Alors en tant qu’apiculteur et amoureux de la nature, ça a été une vraie peine de voir toutes ces abeilles mortes.
Mais au bout du compte, je crois que la vie gagne toujours. Et je vais l’y aider à ma mesure.
En repeuplant de milliers de petits insectes, grandes expertes du miel, toutes les ruches qui avaient été vidées... qui seront bientôt débordantes de vie.
Bon courage à tous !

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Lavaur

Le rucher de Lavaur

Le 1er rucher est situé à côté de Lavaur dans le Tarn, à 35 min de Toulouse.

Les récoltes espérées sont du miel de printemps, du miel toutes fleurs et du miel de tournesol.

L'apiculteur : Philippe KINDTS

UTPLA apiculteur Philippe KINDTS

Philippe est arrivé de Belgique en 1983, et à l'achat de sa maison, a rencontré des abeilles installées entre volet et fenêtre. Départ de sa passion.
Il a travaillé avec un apiculteur quelques semaines et acquis doucement quelques ruches.
Menuisier de formation, il a construit ses ruches parallèlement à son activité de menuisier.
Pluriactif jusqu'en 2000, il s'installe en professionnel avec 200 colonies en label bio.
Actuellement il gère seul 200 colonies conduites en ruches Langstroth aidé de stagiaires en formation.
Impliqué dans le groupement bio du Gers (GAB) cette fonction, en tant qu'administrateur, me permet d'aller dans les collèges du département afin de sensibiliser les scolaires.
Il anime également des cours pratiques d'apiculture dans un cadre associatif une fois par mois.
Philippe  ne peut garantir que le miel livré porte la mention AB ceci car l'environnement de ses ruches ne permet pas tout le temps la certification de ses récoltes.

Une saison prometteuse

Chères marraines, chers parrains,
Saviez- vous que dans une ruche, dès leur naissance les deux tiers des abeilles sont " par nature" confinées pour se spécialiser.
Après le 21ème jour, elles sont enfin capables de visiter les fleurs et donc de sortir pour alimenter la colonie. Pas avant !
En cette période printanière une colonie est peuplée d’environ 50.000 abeilles resserrées les unes avec les autres dans la même demeure.
La nature étant bien faite, elles ont trouvé la propolis pour éviter la plupart des infections.

Pour votre apiculteur tous les printemps sont intenses mais celui-ci, jusqu’à présent, fourni en prime des récoltes abondantes grâce au climat favorable et aux colonies en bonne santé.
Après les récoltes de colza, les ruches ont été transhumées sur l'acacia qui démarre sa floraison.
Trois conditions sont impératives pour avoir de bonnes récoltes :

- un climat favorable
- des abeilles en bonne santé
- et beaucoup, beaucoup de fleurs.

Si deux conditions sont gérables la troisième ne dépend pas de mes compétences.
C'est donc toujours un pari.
Mes journées sont actives et fatigantes auprès de mes abeilles et dans mes déplacements.
Je suis malgré tout heureux et conscient du privilège que j'ai. 
Courage à vous !
Bientôt vous aussi redeviendrez "butineuses" !
Philippe

Voir toutes ses actualités

Le rucher de Pouydraguin

Le rucher de Pouydraguin

Le rucher est transhumant de manière raisonnée sur une zone des Pyrénées.

Philippe vous proposera selon les récoltes des miels de Sarrasin, Bruyère Callune ou/et Erica, Lottier, Printemps labellisés bio ou non selon les récoltes.

Le rucher en vidéo

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Avant de débuter notre note de mai sur les abeilles ; Souvenez-vous c'était il y a un an tout juste !
Certains d'entre vous découvrez notre initiative de parrainage de ruches dans les parutions nationales ci-dessous. Vous avez été ainsi des centaines à nous rejoindre en mai 2019 !
Aujourd'hui plus que jamais, la situation inédite que nous traversons appelle à la solidarité et nous avons besoin de vous. Poursuivez l'action à...




Imprimer la page

Retour