Bergamotte

Logo Bergamotte

Bergamotte est l'atelier végétal qui livre des bouquets de fleurs et des plantes partout en France. Installés à Paris, les fleuristes assemblent des bouquets dans l'air du temps dans l'atelier Bergamotte, tandis que les experts végétaux prennent soin des plantes aussi rares qu'exotiques avant de les envoyer dans leur nouveau foyer.


Voir leur site internet

Chez Bergamotte, proposer des bouquets de fleurs design et des plantes de qualité de la façon la plus responsable possible est une priorité. L'atelier limite au maximum le nombre d'intermédiaires et renouvelle ses collections de bouquets tous les 2 mois pour permettre l'utilisation de fleurs de saison. Grâce à Un Toit Pour Les Abeilles, Bergamotte s'engage désormais à financer l'implantation de ruches en reversant 4€ pour chacun de ses Bouquets Solidaires vendus.

Les ruches en images

  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte
  • La ruche Bergamotte

L'apiculteur : Thierry COLIN

UTPLA apiculteur Thierry COLIN

Apiculteur amateur depuis 2010 suite à la rencontre avec un "ancien" apiculteur ayant 60 années d’expérience, je continue à développer mon cheptel en prenant soins des abeilles et de leurs (notre) environnement.

Ma passion pour l'apiculture est intacte et plus j'avance dans cette démarche plus je sais que c'est "la voie" pour quoi je suis fait. Avant toute chose, il faut aimer la nature et vivre aux rythmes des saisons en observant l'évolution des miellées et s'adapter rapidement aux changements de saisons ..... L'apiculture est un mouvement perpétuel et il n'y a pas de moments creux , c'est intense et relaxant à la fois...de vivre de cette façon.

J'avance dans ma démarche apicole de façon raisonnable et d'ici quelques années pourquoi pas arriver à 200 ruches en production, mais c'est un gros challenge et une remise en question de beaucoup de choses...

Depuis le début de mon installation mes enfants passent également du temps aux ruchers,viennent aux transhumances, et goûtent les miels...  A mes yeux c'est important de leur transmettre ce savoir pour qu'ils respectent la biodiversité .... et la nature de façon générale .

Bilan de la saison apicole

Bonjour à tous,

C'est la rentrée... et la fin de l'été donc la fin de la saison apicole en ce qui concerne les récoltes de miel. 

Cette saison fût correcte à tous les niveaux et je la termine serein et avec encore plus d'envie pour l'année à venir qui sera un tournant dans ma vie professionnelle.

Grâce à vous marraines et parrains et un toit pour les abeilles, je vais entreprendre ma reconversion définitive d'ici une année... cela fait un moment que j'en parle et maintenant c'est chose faite et la date est inscrite sur mon calendrier.

 

L'été fût à nouveau très chaud comme le précédent et certainement comme les suivants, il va falloir s'y habituer et la nature aussi.

Alors les récoltes de miels de fleurs d'été furent faibles, mais en Alsace nous avons la chance d'avoir une belle diversité et les abeilles se sont amusées sur les châtaigniers et dans les sapins pour finir la saison.

Depuis début août, je prépare l'hivernage de mes ruches en faisant l'état des stocks en miel à l'intérieur de celles-ci et le traitement contre le varroa.

Mes colonie sont belles et le moment le plus long va commencer pour moi car j' irai de moins en moins visiter mes abeilles pour leurs permettre de passer un bon hiver et les retrouver au printemps en forme pour de nouvelles aventures.

Cependant j'ai de quoi m'occuper en faisant les mises en pot du miel..

Bonne rentrée à toutes et tous... 

 

Thierry

Voir toutes ses actualités

Le Rucher des Marie

Le Rucher des Marie

En ce début 2019 j'ouvre un nouveau rucher sur la commune d'Offendorf le long du Rhin.
Il s'agit d'un site se trouvant à 110 mètres d'altitude et 20 km de ma résidence.
C'est une zone trait verdoyante et relativement humide. Il y a des fleurs toute l'année grâce aux nombreuses variétés de fleurs et d'arbustes.
J’y récolterai un miel de Fleurs.
On y retrouve des pruniers, cerisiers, pommiers, tilleul, aubépines, pissenlits, balsamine et de nombreuses fleurs de sous-bois, ainsi que du lierre en fin de saison.
Ce rucher se trouve en zone Natura 2000.
La nature y est abondante et l'environnement permet aux abeilles de trouver un terrain idéal pour se développer un peu plus vite que sur mes autres ruchers. L’emplacement bénéficie en effet de quelques degrés (3 à 4°C) supplémentaires du fait de la localisation géographique.
Dans un premier temps j'y déposerai 20 ruches pour passer à 50/60 si le lieu donne entière satisfaction.
L'installation est prévue pour la mi-avril… C’est demain !
J’espère que vous serez nombreux à parrainer des ruches sur ce tout nouveau rucher des Marie !
Merci à tous…

L'apiculteur : Jimmy GAMBIER

UTPLA apiculteur Jimmy GAMBIER

Passionné par la nature, je me suis investi avec mon épouse dans la plantation d’un verger.
Conscient du manque de pollinisateurs dans la nature, j’ai fait une formation de 2 ans à l’USAP (Union Syndicale des Apiculteurs Picard) pour apprendre à soigner au mieux ces merveilleuses créatures.
Lors de cette formation j’ai été littéralement « piqué » par les abeilles.
Après une longue période de réflexion, j’ai décidé dans faire mon métier.
Car vivre de son métier c’est bien, mais vivre de sa passion c’est encore mieux !
J’ai donc entrepris une formation diplômante (Brevet Professionnel de Responsable d’exploitation Agricole option apiculture) que j’ai obtenu.
Cette formation m’a permis d’approfondir mes connaissances dans le domaine de l’apiculture. J'ai constitué alors mon cheptel. Je compte aujourd'hui une quarantaine de ruches, situées sur 4 ruchers différents.
En 2019, j'ai décidé de créer mon premier rucher de protection de l'Abeille Noire.

Quelques mots de votre apiculteur

Bonjour chers Parrains et Marraines,

La saison apicole est terminée, les Abeilles sont en hivernation en espérant que la sortie de l’hiver se déroulera bien. 

La saison était bien partie au Printemps, les abeilles se développaient bien, la récolte de miel de Printemps a été bonne, mais malheureusement la météo a fait des caprices jusqu’à fin juin dans ma région affaiblissant les essaims. 

L’été a été éprouvant pour les essaims à cause de la sécheresse et la forte pression des frelons asiatiques et puis des guêpes, du coup, la récolte du miel d’été a été médiocre. 

Encore un grand MERCI pour votre soutien et votre fidélité pour la sauvegarde de l’abeille et le maintien d’une apiculture artisanale ! 

A bientôt !  Votre apiculteur M Gambier Jimmy 

Voir toutes ses actualités

Les abeilles noires de Picardie

Les abeilles noires de Picardie

Je travaille avec l’Abeille Noire qui est en fort déclin dans nos régions.
Il en reste en France à peine 10%.
Les ruches se trouvent dans un paysage bocager (pâturages, bois avec aubépines, châtaigniers, merisiers…).
Le miel produit est un Miel de Fleurs de Printemps et d’Eté.
Aujourd’hui j’ai le pied à l’étrier, et ouvre mon rucher en Abeille Noire pour repeupler ma région avec l’abeille locale endémique.
En parrainant des abeilles sur mon rucher avec Un toit pour les abeilles, vous faites deux grands actes solidaires :  
Vous m’aidez à m’installer et en plus de cela vous sauvegardez l’Abeille Noire. Merci pour vos soutiens

L'apiculteur : Denis FIORILE

UTPLA apiculteur Denis FIORILE

C’est à l’âge de 45 ans, suite à un plan social que Denis s’oriente pour une conversion dans l’agriculture (option polyculture : vignes, oliviers, fourrage et pourquoi pas 5 ruches avec un ami…)
Puis, il prend goût ‘’à mettre les mains dans les ruches’’ et, la saison suivante, se décide de doubler le cheptel !
L’année suivante il double de nouveau et, comme lui dit un vieil apiculteur : « Méfie Petit, quand on met une main dedans, c’est le bras tout entier qui y passe ! »

En effet, il continue à doubler, se forme, se perfectionne, et après une bonne saison apicole, et un soutien collectif, se décide à se lancer dans l’apiculture !
Aujourd’hui, il a 200 ruches mais hélas, qu’une centaine de colonies !

Depuis plusieurs années c’est l’hécatombe et, entre les conditions climatiques, les parasites et la chimie, faire perdurer un cheptel relève d’une gageure !
Il perd (comme beaucoup de ses confrères), entre 30 et 50% de son cheptel chaque année !  

Alors, on se remet en cause, on se forme, on refait des essaims, on en achète, on s’entête et quelquefois on se sent soutenu…alors on continue… avec l’objectif de remplir de nouveau les 200 ruches !!!

L'hiver arrive enfin...

Bonjour à toutes et tous,

Eh bien voilà, l’hiver arrive enfin !
Toutes les colonies qui ont survécu aux diverses agressions et souffrances durant l’année sont bien hivernées. Le frelon asiatique a fait de gros dégâts: j’ai notamment perdu une dizaine de colonies.
En effet, entre Varroa, disette de fin d’été et surtout frelons européens et asiatiques, il a fallu déployer pour elles et pour nous-même beaucoup d’énergie et d’imagination.
L’arrivée du froid nous libère enfin de ces derniers.

Tout a été fait pour espérer tenir durant quelques mois les basses températures :
exposition au soleil, contrôle des provisions, test pression varroa, recentrage de la grappe dans la ruche, rétrécissement de l’entrée, et si nécessaire pose de partitions isolantes.
Bon courage les filles, et à très vite au début du printemps !
Pendant ce temps, nous on fait du nougat, on retape les ruches les ruchettes, on trie, on range, on ré-agence la miellerie, on réfléchit à de nouvelles stratégies, on recherche de nouveaux spots…
Merci les marraines et les parrains, votre soutien nous est précieux et au plaisir de vous rencontrer pour de prochaines PO en 2021 ! »
Apicalement

Denis

PS: je vous ai joint deux photos: la première photo illustre 2 frelons en poste qui bloquent la sortie de la ruche.

La deuxième montre une muselière improvisée qui limite les dégâts mais également  la circulation des abeilles. 

Je vous laisse les découvrir... 

 

        

Voir toutes ses actualités

Le rucher du Moulin Blanc

Le rucher du Moulin Blanc

Situé en plein coeur du massif de la Sainte-Baume, le parc du Moulin Blanc bénéficie d'un cadre exceptionnel.
Il fait partie des jardins remarquables sélectionnés par Le Ministère de la Culture et de la Communication et a reçu le prix VMF : Emile GARCIN pour la sauvegarde du patrimoine.

Ce lieu dispose d'une variété exceptionnelle d'arbres centenaires et une biodiversité riche (Arboretum avec essences rares de hêtres, conifères...).
Les cultures environnantes (sainfoin, luzerne, prairie naturelle) et collines avoisinantes (piémont du massif de la Ste Baume : thym, romarin, sarriette…) apportent une alimentation variée aux abeilles.

C'est dans cet endroit que Denis a installé son rucher d'élevage et qu'une dizaine de ruches seront proposés au parrainage.

Les ruches parrainées seront ensuite en Juillet et Août en villégiature sur les plateaux de lavande de haute Provence afin de pouvoir butiner des nectars plus tardifs.
Les parrains pourront déguster selon les récoltes des miels de Romarin, Garrigue et Lavande.

L'apiculteur : Frédéric JULIEN

UTPLA apiculteur Frédéric JULIEN

Apiculteur depuis une quinzaine d’années, j’ai débuté avec seulement quelques ruches au départ…
Suite à une reconversion il y a 3 ans, je me suis installé en professionnel avec un cheptel qui compte aujourd’hui une centaine de ruches.

Mes ruchers d’hivernage se trouvent au pied du Garlaban, ce qui me permet, selon les années de récolter du miel de Romarin, de Thym ou de Garrigue.
Je suis apiculteur transhumant sur les châtaigniers d’Ardèche, la lavande des Alpes de Hautes Provence ou en Montagne.
Depuis le début de mon activité, je m’efforce de respecter le cahier des charges de l’apiculture biologique. Depuis maintenant deux ans, je suis certifié apiculteur bio avec le label AB..
Au cours de l’année, toute la famille participe aussi aux diverses activités : mon fils pour les transhumances, ma femme pour les visites de rucher, ma fille pour l’extraction et le mise en pots. L’apiculture chez nous est un engagement familial !

En plus de la vente de miel, je me suis spécialisé dans l’élevage et la sélection de reines. Je propose à la vente des essaims, des reines ou cellules royales.
Voilà un petit aperçu, et si vous passez par chez nous, nous serons heureux de vous accueillir pour vous faire découvrir le rucher des JULIEN.

Quelques nouvelles de vos abeilles

Bonjour,

La saison est maintenant terminée, toutes les ruches ont rejoint leur rucher d’hivernage.

L’arrière saison a vu une belle floraison de romarin, ce qui a été vraiment bénéfique aux colonies avant l’hivernage.

Malheureusement , elle a été aussi marquée par une pression énorme du frelon asiatique qui s’installe de plus en plus dans notre région.

Le mois de décembre est un mois de repos pour les abeilles. Mais certaines années, en fonction de la météo, on recommence déjà pour une nouvelle saison courant janvier.

Bonnes Fêtes .

Frédéric

 

 

Voir toutes ses actualités

Le Rucher de Garlaban

Le Rucher de Garlaban

Le rucher est situé au pied du Garlaban, colline chère à Marcel Pagnol, Situé au-dessus du petit village de Lascours.
Il domine toute la vallée de l’Huveaune et le pays d’Aubagne.

Il est niché sur des restanques, « bancaou » en provençal.
Les abeilles partent butiner les romarins, thyms, sumacs et autres plantes aromatiques de la garrigue.
Ce qui permet de récolter un miel de printemps très clair au parfum de thym et romarin, puis un miel de garrigues beaucoup plus foncé et plus fort en bouche.
Elles apportent aussi un excellent pollen de cistes cotonneux.

Suivant les années, je peux aussi récolter du miellat de chêne.
Au mois de juin, le rucher transhume sur les champs de lavande, pour y revenir ensuite au début de l’hiver.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Belle & heureuse année 2021 à toutes et tous !

Quel plaisir de débuter cette nouvelle année à vos côtés.
Toute l’équipe d’Un Toit Pour Les Abeilles se joint à vos apiculteurs préférés pour vous souhaiter une très belle année 2021.
Nous espérons qu’elle sera douce : pour vous comme pour la planète !




L’heure du bilan ?



Ce début d&r...




Imprimer la page

Retour