SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN

Les ruches en images

  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN
  • La ruche SAS LE CASTEL IBIS MONTAUBAN

L'apiculteur : Grégoire HEINRICH

UTPLA apiculteur Grégoire HEINRICH

Grégoire est un jeune apiculteur qui habite à Toulouse.

Il a augmenté son nombre de ruches après en avoir acheté 35 l'hiver dernier.  
Une partie de la saison a consisté à créer d'autres colonies pour habiter ces nouvelles maisons.
Il a donc divisé toutes les colonies qui lui restaient au printemps.
Il a fini l'année 2017 avec 70 colonies, en progression par rapport aux années précédentes.

Son prochain objectif est d'arriver à 100 ruches, que toutes ces caisses soient remplies de manière constante, peut-être en 2018, avec la volonté de s'occuper après, au mieux de ces colonies. 

Il a aujourd'hui plus de colonies en hivernage et relativement belles.
Ce qui laisse présager du meilleur pour la saison prochaine.

Les ruches vont bien !

Bonjour à toutes et à tous, 


Les ruches vont bien.

J'ai eu peu de mortalité hivernale cette année.

Dès le début du printemps, j'ai créé beaucoup de nouveaux essaims pour créer de nouvelles ruches. Alors, les divisions se sont bien passées mais la réussite est aléatoire pour créer de nouveaux essaims, c'est à dire que l'essaim n'arrive pas toujours à créer de nouvelles reines.

Ça dépend de la météo (pluie, vent, température, ...), du lieu, ... Globalement ça va, mais ça aurait pu mieux marcher. 

Le printemps a été très différent cette année, beaucoup mieux pour l'apiculture.

Il faut s'adapter aux conditions naturelles au fur et à mesure. 
Je suis en train de préparer les ruches pour les miellées de cet été, que j'espère importantes bien sûr !

Et je commence à poser les hausses dans lesquelles les abeilles entreposeront le miel.

Je fais tout pour qu'elles soient dans les meilleures conditions possibles.

Après, ça ne dépend plus de moi : je croise les doigts !

 

A très bientôt
Grégoire Heinrich

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Lavaur

Le rucher de Lavaur

Le 1er rucher est situé à côté de Lavaur dans le Tarn, à 35 min de Toulouse.

Les récoltes espérées sont du miel de printemps, du miel toutes fleurs et du miel de tournesol.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Le mois de juin est une période de forte activité pour les abeilles.
Les floraisons sont nombreuses et la ruche bourdonne de toute part.
C’est donc aussi une période intense pour l’apiculteur, qui doit redoubler de vigilance. Immersion dans le monde des abeilles en juin !



Que se passe-t-il dans la ruche en juin ?
Jusqu’au 20 juin environ, la Reine pond très activement, jusqu’à 2 000 œufs par jour !
La ru...




Imprimer la page

Retour