REMY COINTREAU

Logo REMY COINTREAU

Si l'histoire du Groupe Rémy Cointreau commence en 1991 lors du rapprochement de Rémy Martin et Cointreau, c'est au XVIIIème siècle, à Cognac qu'il faut remonter pour retrouver les racines du Groupe.

Le groupe Rémy Cointreau, dont les origines remontent à 1724, résulte du rapprochement en 1990 des sociétés holding des familles Hériard Dubeuil et Cointreau contrôlant respectivement E. Rémy Martin & Cie SA et Cointreau & Cie SA.
Il est aussi le fruit d'alliances successives entre des entreprises de même métiers dans l'univers des vins & spiritueux.

« Nos produits mêlent intimement la maîtrise de la nature et du temps par des femmes et des hommes de talents. Nous sommes les dépositaires de cet héritage d’authenticité qui fait la supériorité de nos produits.
Notre ambition est de valoriser cette stratégie de culture de la perfection appuyée par une politique d’image, par une forte capacité d’innovation et soutenue par un travail intense des équipes sur le terrain.
Autant d’atouts qui permettent de répondre aux exigences, de plus en plus élevées, des consommateurs et de saisir toutes les opportunités de croissance.
En rappelant avec force la singularité de nos marques, jusque dans les innovations les plus étonnantes, nous assurons les conditions de leur pérennité sur tous les marchés. »

Christian Liabastre
Directeur de la Stratégie et du développement des marques 


Voir leur site internet

La politique RSE est historiquement issue d’une réflexion sur les valeurs éthiques de l’entreprise.
En effet, l’impact de nos activités est, de tout temps, au cœur de nos préoccupations.

Depuis 3 ans, nous constatons une évolution des enjeux mondiaux en matière de développement durable. C’est pourquoi notre ambition a été d’adapter notre politique à ces nouvelles exigences.
Plus qu’une simple adaptation, nous nous alignons par anticipation aux orientations réglementaires en prenant des mesures qui s’y conforment avant même leur entrée en vigueur.

Dans cette perspective, Rémy Cointreau a inscrit une actualisation annuelle du bilan Carbone et un plan de réduction des émissions de CO2 dans son plan RSE 2013.


Dans le cadre des attendus de la Stratégie Nationale de Développement Durable, les bases sont posées d’un mode de développement durable organisé autour d’une économie verte et équitable émettant peu de gaz à effet de serre et intégrant les dimensions humaines et sociales.
Pour y parvenir , neufs défis ont été édictés. Nous les avons également intégrés à la stratégie et au plan RSE du Groupe.


L’évolution de ces réglementations et la notation des agences et des fonds éthiques sont une véritable source de progrès à laquelle Rémy Cointreau souhaite prendre part pour plus de cohérence, de lisibilité et de transparence. Notre rôle d’ambassadeur de bonnes pratiques nous tient particulièrement à cœur car il confirme notre
engagement dans le Global Compact et nous inscrit dans un développement responsable.

Les ruches en images

  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU
  • La ruche REMY COINTREAU

L'apiculteur : Denis SIGUIER

UTPLA apiculteur Denis SIGUIER

Je suis originaire de Corse et pratique l’apiculture depuis 1998.
J’ai d’abord été initié et formé à l’apiculture par un ami apiculteur professionnel.
Travaillant dans la conservation des variétés fruitières et légumières locales et la sauvegarde des savoir-faire traditionnels,
j’en ai profité pour développer mes connaissances en apiculture auprès des anciens.
Puis j’ai franchi le pas et décidé de devenir apiculteur professionnel, mais après plusieurs années de travaux,
mon cheptel a été totalement détruit par un immense incendie qui a ravagé le Cap Corse…

Titulaire d’une solide formation agricole Bac agricole (Agronomie, aménagement-environnement),
du brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole (en apiculture),
d’un BTS agricole Gestion et Protection de la Nature (spécialité Gestion d’Espaces Naturels),
et d’une formation d’Ingénieur Ecologue, j’ai recommencé à zéro et choisi de créer mon exploitation en Charente (en Agriculture Biologique).
Ma connaissance de la nature me permet de sélectionner les meilleurs environnements non seulement pour produire des miels AB de qualité,
mais aussi pour contribuer activement à la conservation de la nature et de la biodiversité.

Je suis actuellement en cours de constitution de mon cheptel et d’installation agricole (prévue mi 2019).
Les abeilles, la nature et moi, avons aujourd’hui besoin de votre soutien !

Activité réalisée dans le cadre d’un Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise au sein de Champs du Partage,
association loi 1901, SIRET : 812 624 161 00012
siège social : Maison de l'Economie Sociale et Solidaire,
07 rue Sainte-Claire Déville, 79000 NIORT - Terme du Contrat CAPE 2 Juillet 2019.

Nouvelle saison

Chère marraine, cher parrain,

Les premières fleurs ont éclaté avec fracas annonçant la sortie de l’hiver, et ici en Charente, les bourgeons sont en train à débourrer. L’hiver se termine, le printemps revient !

La nature se réveille pleine d’entrain, pleine de promesses et de bonnes nouvelles.

Il était temps que l’hiver se termine, et que ces temps sombres s’éclairent un peu…

L’hiver a été très difficile pour mes abeilles ; le froid est arrivé tard et les frelons asiatiques ont survécu jusqu’au 10 Décembre avec des taux de prédations énormes sur les abeilles ! ce temps clément favorise l’activité des colonies et leur épuisement. Ainsi, malgré tous les bons soins apportés, les pertes hivernales de ruches ont pour moi étés très importantes cet hiver, catastrophiques pour tout dire par rapport aux années précédentes…

Du coup, j’ai préparé un grand nombre de pièges sélectifs à reines fondatrices de frelons et vous invite à en faire autant pour matérialiser à côté de chez vous votre soutien aux abeilles et insectes pollinisateurs ! Je vous invite à vous rendre sur le site web de l’Association Action Anti-Frelon Asiatique (AAAFA) pour visualiser le modèle de piège qui respecte la biodiversité et les autres insectes (PIEGE SELECTIF). Une reine piégée, c‘est une colonie de frelons évitée…  Et si le frelon asiatique est une menace majeure pour les abeilles, il l’est aussi pour l’homme ; un jeune agriculteur (24 ans) de Charente a été tué en 2020 par les frelons en labourant son champ, ils avaient dû s’installer dans une souche qu’il a heurté en labourant. Et qui rentre dans une maison de vacance ou un grenier dans lequel ils seraient installés courre le même risque, même risque en récoltant les fruits un peu mûrs de son jardin… Prenez garde !

J’avais dit que le printemps annonçait de bonnes nouvelles, revenons-y et laissons derrière ce que nous ne pouvons plus changer. En effet, j’ai un gros paquet de bonnes nouvelles pour vous ; après 11 mois d’instruction de Permis de Construire, et un avis favorable, j’ai pu valider l’emprunt, créer ma société et acheter ma ferme en Charente !

C’est dont officiel, la « Ferme Apicole et éco-logis de la Vallée de l’Or » est installée à Champagne-Mouton (dans la vallée de l’Or, comme son nom l’indique). Et après 2 mois de démarches administratives, j’ai un numéro SIRET, de PACAGE, un code télépac, un numéro UT (et tout le tralala) qui font de moi officiellement et sur le papier un chef d’exploitation agricole ! Bientôt la clôture du test d’activité avec Champs du Partage (espace-test agricole régional qui portait mon activité).

Cette année va donc être consacrée à la rénovation de la ferme et des projets de diversification dont je vous parlerais bientôt !

Par contre les aides que je devais percevoir (aide à l’achat de cheptel et aide MAEC Api) n’ont pas été versées pour divers motifs fallacieux (exercice de l’activité en structure associative – qui avait pourtant été transformée en SCIC et « le gestionnaire a décidé que cette année, il ne pouvait y avoir de nouveaux engagements MAEC en 2020 » alors que la demande avait été validée). Pour information, la MAEC est un engagement de l’apiculteur à polliniser les espaces naturels (avec des règles complexes de déplacements de ruches), surcoût de travail compensé par un petit dédommagement. Mais le travail fait, je ne suis pas payé ! Voilà comment France Agrimer, l’Etat et l’Europe soutiennent les apiculteurs !..

Et bien sûr qui s’installe en période de Covid n’a aucun soutien, mais le droit de passer des semaines et des semaines à remplir gracieusement des dossiers administratifs aussi redondants qu’inutiles, avec des échéances et des délais pour chaque démarche, mais sans réponses (ou après des mois d’attente), à cause de la crise de Covid…  Et ne parlons pas des fournisseurs qui ne livrent pas le matériel attendu et de ceux qui vous livrent ce qui n’était pas demandé…  C’est le Covid !

Bref, je nettoie les forêts alentours de leurs morts bois, passe des heures à tronçonner, prépare des piquets et mon jardin pour évacuer cette mauvaise énergie. Et pour aider à la reconstruction du « monde d’après » (?!), j’ai participé à la création de plusieurs associations ; « Paysans de Nature » et « Equitable Bio-Sud-Ouest France » dont je suis administrateur. Et bientôt, une autre association, « mon bébé » dont j’ai hâte de pouvoir vous parler !

Voilà, la vie de vos abeilles et de votre apiculteur, qui vous remercient chaleureusement pour votre soutien.

En espérant pouvoir organiser cette année des visites de ruchers et pouvoir vous recevoir,

Souhaitant que ces quelques lignes vous trouvent en bonne santé, et pleins d’énergie printanière,

Prenez soin de vous, des vôtres et de la Nature !

Amitiés,

Denis

Voir toutes ses actualités


Le rucher La Ruche.bio

Le rucher La Ruche.bio

Le rucher parrainé par un « Toit pour les abeilles » est situé au cœur d’une vaste forêt (3 km de rayon) afin de garantir la production de Miels Bio.
Cette forêt de Charente Limousine est classée en ZNIEFF de type 1 (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique)
au sein d’un vaste ensemble naturel avec rivières, prairies et boisements (classé en ZNIEFF de type 2).

Ce rucher environné de feuillus et de résineux est un véritable sanctuaire pour les abeilles
qui y trouvent toute l’année des ressources de qualité !
Ce rucher permet de produire des Miels certifiés AB (Agriculture Biologique – France, certification par Ecocert)
de Châtaigner, Acacia, Forêt, voire de Ronce et Callune (« Bruyère »).
Des miels authentiques issus de la flore naturelle !

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Ça y est, la ruche bourdonne de toutes parts !
En avril, les floraisons sont très nombreuses et les températures sont résolument printanières.
Un vrai bonheur pour les abeilles qui trouvent facilement de quoi se nourrir et travaillent dur pour rapporter pollen et nectar à la ruche.



D'ailleurs nous avons partagé sur notre blog un calendrier de plantation / floraison des méllifères préférée...




Imprimer la page

Retour