OPH de la Meuse

Logo OPH de la Meuse

Principal bailleur social du département, l’OPH de la Meuse gère quelques 10 000 logements répartis sur 125 communes. Il propose des logements à louer et à vendre sur tout le territoire meusien.
Les 159 collaborateurs de l’Office concentrent leur action quotidienne vers un objectif commun : permettre à chacun de se loger et offrir un confort de vie optimal à ses résidents. Fort d’une expérience de plus de 100 ans sur le territoire meusien, l’OPH de la Meuse a su évoluer au rythme des changements sociétaux, en participant, dans la réflexion et sur le terrain, à la mutation des territoires.
Souhaitant transformer les diverses contraintes règlementaires en véritables opportunités, notre Office s’engage aujourd’hui plus que jamais, à relever les défis de la sobriété énergétique et du développement durable au service de la population meusienne et du tissu économique local.
Soucieux d’offrir un véritable parcours résidentiel à ses locataires, l’OPH œuvre, outre à la construction et à la réhabilitation de son parc immobilier, à faciliter l’accès à la propriété, en proposant des biens à des prix attractifs et à des conditions préférentielles.

Découvrez notre vidéo :





Voir leur site internet

L’office public de l’habitat de la Meuse s’engage depuis 2021 auprès des apiculteurs de la région en parrainant 2 ruches. A travers cette initiative, l’OPH de la Meuse souhaite participer au développement de nouvelles colonies tout en apportant son soutien à la biodiversité.

Les ruches en images

  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse
  • La ruche OPH de la Meuse

L'apiculteur : Sarah HOLTZMANN

UTPLA apiculteur Sarah HOLTZMANN

Sarah, apicultrice depuis 2007 est installée à Moussey, dans les Vosges.

Sarah s'est reconvertie professionnellement de 2004 à 2007, et quoiqu'au démarrage son exploitation comptait 26 ruches, elle en gère maintenant 300.
Sarah est aussi très attentive aux questions environnementales et utilise des peintures 100 % naturelles.

En plus de la production de miel, de reines et d'essaims, Sarah se lance dans la récolte de gelée royale à destination des particuliers, ainsi que celle de la récolte de propolis pour les laboratoires pharmaceutiques.

Lucas et moi vous accueillons au rucher

Chers parrains,

Lucas, mon fils et moi-même vous donnons rendez-vous le Samedi 18 Juin 2022 à 10h30 avec une présentation de l'exploitation, visite de la miellerie...

Pique-nique en commun avec la mise à disposition du barbecue (les participants sont invités à amener leur déjeuner)

Départ pour les ruches vers 14 h
Collation offerte par Sarah et Lucas vers 16h
Fin de la journée aux alentours de 17h

Rendez-vous sur la page de nos portes ouvertes pour vous inscrire : https://www.untoitpourlesabeilles.fr/portes-ouvertes

Sarah et Lucas

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher est situé dans le Parc Régional de la Forêt des Vosges, en plein cœur de la vallée du Rabodeau.

Il est niché à flanc de montagne, à 500 m. d'altitude, bordé d'une forêt de 12 ha composée de pins, épicéas, hêtres et bouleaux et arrosé par une rivière.

Ce cadre permet aux abeilles de butiner des essences de montagne : sapin, fleurs d'altitudes...
Le miel ainsi récolté est un miel de montagne issu de miellats (miel de sapins, bouleaux...) qui est une grande source d'apport en acides aminés.
Liquide à sirupeux (avant cristallisation) et foncé, il est très aromatique et de saveur douce et maltée. En fonction de l'emplacement des ruches et des floraisons alentours, la proportion en fleurs d'altitude peut y être plus importante ainsi, Sarah vous proposera alors un miel de même consistance, de couleur plus clair et fleuri avec des notes de sous-bois.

JT de 13h TF1 avec Sarah

Reportage consacré à Sarah et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le samedi 27 Août 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Romain NOIROT

UTPLA apiculteur Romain NOIROT

Ça fait aujourd'hui douze ans que je pratique l'apiculture.
Au départ, j'étais simplement apiculteur amateur et je suis devenu professionnel il y a maintenant 3 ans (j’entre dans ma quatrième saison apicole).

J'ai découvert cette passion avec mon ancien président de Vélo qui, quand je suis arrivé chez lui, était en pleine récolte.
Je lui ai dit que s'il avait besoin d’aide pour la prochaine récolte il pouvait compter sur moi, que ça m'intéressait beaucoup de savoir comment fonctionne une ruche, l'extraction etc.
Et vous savez quoi, il m’a rappelé.

Quand je suis rentré chez moi, j'ai demandé à mon père qui travaille le bois pour ses loisirs de nous fabriquer notre première ruche. La machine était alors lancée.
Durant quelques années, nous avons eu mon père et moi dix ou douze ruches. Ensuite j'ai décidé de le faire plus sérieusement donc j’ai pris mon envol afin d’augmenter mon cheptel.

Mon frère Mathieu est allé faire une école d'apiculture dans le sud dans le but de devenir professionnel (sur Orléans où il est actuellement).
C’est à ce moment-là que j'ai compris que je pourrais en vivre.

J'ai donc décidé avec l'accord de mon employeur de travailler à mi-temps. Une fois que j'ai bien augmenté mon cheptel, j'ai arrêté complètement mon travail afin de me consacrer uniquement à l'apiculture.
Aujourd'hui, je vis de mon activité apicole et j’en suis ravi !
Grâce au partenariat avec Un Toit Pour Les Abeilles, j’espère développer encore mon cheptel…

Belle année à vous

Chers parrains, marraines,

Belle année à vous.
Cela faisait longtemps que je n'avais pas publié d'actualités et j'en suis désolé.
Les dernières années ont été compliquées.
Depuis 2020, j’ai ralenti l’élevage de reines afin d’augmenter mon nombre de ruches.
En deux ans de temps, je suis passé 200 à 400 ruches mais l’hiver 2021 n’a pas été aussi facile que ça. J’ai perdu énormément de ruche approximativement 80 % dur dur !
Grace à mon entourage (mes deux frères sont eux aussi dans l’apiculture) et vous parrains, j’ai remonté le cheptel à 400 en 2022. Une année sommes toutes assez compliquée car il faut faire aussi du miel pour les clients habituels que je retrouve sur les marchés.
Donc autant dire que cette année aura été difficile mais bon ça fait partie du métier.
Nous verrons ce qu’il en est à la sortie de cet hiver.
Puisse 2023 être une bonne saison pour le miel et les abeilles.

Voir toutes ses actualités

Le Rucher L'Abeille de Romain

Le Rucher L

Je travaille principalement avec des ruches DADAN dix cadres.
Je fais de la transhumance au printemps pour que les abeilles puissent profiter des rotations de floraisons. Elles commencent d’abord par les fruitiers : aubépine et colza principalement.
Ensuite elles partent vers l’acacia.
Enfin, le rucher est divisé en deux parties : quelques ruches vont profiter des floraisons du châtaignier, pendant que les autres vont butiner le tilleul…
Pour terminer la saison, je les regroupent ensemble sur la luzerne.

L'apiculteur : Arnaud SENECHAL

UTPLA apiculteur Arnaud SENECHAL

Je m’appelle Arnaud, j’ai 41 ans. Je suis apiculteur amateur depuis 1995 et professionnel depuis 2014 en reconversion professionnel après 20 ans de pompier professionnel.
Je me situe dans le nord du département de la Haute-Marne à Brousseval où nous retrouvons une diversité agricole peu intensive
ainsi que de nombreuses forêts domaniales qui offrent une diversification au niveau des miellées.
J’ai effectué mon BPREA option apiculture à Vesoul en 2014 ce qui m’a permis de m’installer avec au départ une quarantaine de ruches qui sont aujourd’hui au nombre de 150.
Mon cheptel est mixe avec une dominante d’abeilles noires qui sont très présentes dans notre région.
Depuis quelques années je privilégie l’abeille noire et j effectue moi-même mon greffage de reine pour multiplier mon cheptel et fournir d’autres apiculteurs dans toute la France.
Concernant ma production de miel j’effectue selon les années différentes transhumances, notamment dans les Vosges pour le miel de sapin !
Je remercie au passage mon ami Alexis, apiculteur du réseau Un Toit Pour Les Abeilles pour les emplacements ! je produits aussi du miel de printemps, acacia , tilleul, tournesol et luzerne.

Une année très mouvementée

Brousseval, le 31/12/2022.

Chères Marraines et Parrains,

Nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2023 !!

Pour nous, les fifilles, l’année était, dirions-nous, plutôt mouvementée ! Que de surprises niveau météo !! L’été fut très chaud ce qui, pour nous, à demander beaucoup de surveillance de la part de notre Api mais il gère !!

Et là, après une période, disons de grand froid, car pas moins de onze degrés en dessous du thermomètre, nous passons à nouveau largement au-dessus des valeurs de saison avec aujourd’hui pas loin de 16 degrés ! « Un truc de dingue » comme dirait notre Api.

Du coup pour nous c’est le petit vol d’hiver tranquillou Billoux, petite visite sur les petites pâquerettes déjà sorties et sur les premiers bouleaux. Cela permet de rapporter un peu de pollen pour la fête de ce soir !!!

Sinon pour nous, la saison était très bonne, nos colonies vont bien malgré des attaques à répétition du fameux frelon asiatique mais nous avons su faire face ! Eh OUI nous sommes des battantes !!!

2023 sera aussi pour nous une année nouvelle ; sur quelle patte danser, nous ne le savons hélas pas encore, mais nous ferons notre possible pour que notre bien être soit à la hauteur de votre soutien, c’est-à-dire Hors-normes !!! Car vous le savez déjà mais on vous le redit, sans votre soutien et votre amour pour notre cause, ce sont nos cousines et nous même, qui quelque part, sommes en danger !

Alors encore une fois UN GRAND MERCI pour tous vos soutiens !!!

Passez un très bon réveillon de fin d’année et surtout, nous espérons, les fifilles et l’Api que 2023, vous apportera joie et bonheur dans vos ruches respectives !! euhhhhhhh foyers !!Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Les fifilles et leur Api

Voir toutes ses actualités

Les Ruchers de Papy Alain

Les Ruchers de Papy Alain

Pourquoi ce nom ? tout simplement en hommage à mon père parti trop vite de maladie qui était amateur de miel et amoureux des abeilles.
L’exploitation comporte aujourd’hui 150 ruches en production de type Dadant en 12 cadres, 80 ruchettes d’elevage et une quarantaine de nucléi de fécondation.
Mon objectif d’étendre mon cheptel d’ici 5 ans.
La commercialisation de mon miel se fait essentiellement en vente directe car j’aime le contact avec les gens et j’organise régulierement des stages et des mini portes ouvertes lors des journées d’extraction. J’avoue que je trouve ce moment très convivial et c’est un plaisir de pouvoir echanger sur le metier ! D’ailleurs je travaille avec la municipalité pour créer un rucher ecole.
Un Toit Pour Les Abeilles me donne aujourd’hui l’opportunité de créer une vraie relation sincère et solidaire avec des marraines et parrains ! Rejoignez-moi, parrainez mes ruches !

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Chères marraines, chers parrains, chers soutiens,
En préambule de cette lettre, nous tenons à vous présenter nos meilleurs vœux pour 2023.
Que cette nouvelle année vous apporte bonheur, sérénité et force et plus que jamais la santé.




Livraison de vos pots de miel et partage
Nous avons vu passer des centaines de photos sur les réseaux sociaux de vos pots de miel, toutes aussi belles les unes que les autres.
...




Imprimer la page

Retour