CENTRE PARISIEN DE RECYCLAGE

Logo CENTRE PARISIEN DE RECYCLAGE
Le Centre Parisien de Recyclage développe son activité en Ile-de-France depuis plus de 40 ans. Créée en 1975, notre société a tout d’abord exercé son activité à Paris jusqu’en Novembre 2007, date à laquelle nous avons pris possession de nos nouveaux locaux situés à Morangis. Perpétuant une expérience familiale, la société s’est d’abord développée dans la récupération de vieux papiers destinés au recyclage pour faire du recyclage de papier carton sa plus grande spécialité. Evoluant avec son temps, CPR s’est ensuite étendu au recyclage de nombreuses autres catégories de déchets. A l’écoute de ses clients, CPR possède aujourd’hui de solides références dans la gestion globale des déchets et notamment : • Les enlèvements et les destructions d’archives, • La location de bennes et de compacteurs, bacs, caisses palettes et autres, • La collecte des papiers, cartons, déchets d’activité économique, bois, plastiques, • La collecte des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et sources lumineuses en fin de vie, etc., • La mise en place et la collecte de contenants pour les 5 flux de déchets triés à la source : papiers, plastiques, métaux, verres, bois. Soucieuse de toujours perfectionner la qualité de ses prestations, la sécurité de ses intervenants et de préserver la qualité de l’environnement, CPR a obtenu et renouvelle tous les 3 ans le label QUALIVAL décerné par la FEDEREC (Fédération Française de la récupération pour la Gestion Industrielle de l’environnement et du recyclage). Depuis 2010, la société est certifiée ISO 14001 pour l’ensemble de ses activités. L’évaluation « GOLD » a été attribuée par l’organisme ECOVadis et renouvelée en 2020.


Voir leur site internet

Depuis plus de 40 ans, CPR œuvre dans le domaine du déchet, depuis sa collecte jusqu’à sa valorisation. Nous sommes la quatrième génération à nous préoccuper du devenir des déchets du quotidien. Cette activité fait partie de nos gènes car, comme tous les groupes familiaux, nous nous inscrivons dans une relation de confiance avec nos partenaires et nos clients, et ce lien nous permet d’anticiper au mieux leurs besoins. Notre activité de services prend tout son sens dans le contexte actuel (réchauffement climatique, perte de biodiversité...). Aujourd'hui, le bien-être au travail et la gestion des risques environnementaux sont primordiaux pour le bon développement de Notre Société et nous permet d'exercer nos activités de manière durable sur le plan environnemental. Frédéric Gelgon Directeur Général

La ruche en images

  • La ruche CENTRE PARISIEN DE RECYCLAGE
  • La ruche CENTRE PARISIEN DE RECYCLAGE
  • La ruche CENTRE PARISIEN DE RECYCLAGE
  • La ruche CENTRE PARISIEN DE RECYCLAGE
  • La ruche CENTRE PARISIEN DE RECYCLAGE

L'apiculteur : Pascal BOYARD

UTPLA apiculteur Pascal BOYARD

Apiculteurs à Briis sous Forges, notre petite exploitation familiale nous permet de produire exclusivement dans notre région des miels de qualité.
Depuis 20 ans nous produisons des miels de cru pour le plus grand plaisir de nos clients.
Notre production artisanale, est réalisée à partir d’abeilles sélectionnées sur des critères de rusticité et d’adaptation à l’environnement local, seuls gages de la conservation d’une abeille autonome.
Les premières fleurs qui apparaissent sont celles des épines noires, petits buissons produisant de prunelles violettes remarquables à l’automne.
Suivent les floraisons des merisiers de la forêt puis des arbres fruitiers de nos jardins, les pissenlits, marronniers d'inde, érable, aubépines, reine des prés.
Puis viennent les floraisons d’acacias, suivies des tilleuls, ronces, chardons, trèfles, ombellifères puis la saison se termine vers mi-juillet par les châtaigniers.
Nous militons pour une approche locale et développons des partenariats valorisant les acteurs de notre environnement économique.
De formation agricole, c'est dans la continuité de ma relation à mon terroir que je me suis rapproché des abeilles que j'avais rencontrées vers l'âge de 8 ans.
L'objectif du parrainage est une manière pour moi de partager mes abeilles, faire profiter à plus de personnes des produits de mes ruches, sans que cela ne me demande plus de temps en commercialisation.

Quelques nouvelles de nos petites...

Chères marraines, chers parrains,

Cette année, le printemps a été beaucoup plus favorable à nos abeilles, qui ont pu butiner beaucoup de fleurs de printemps, ce qui a permis un bon développement des colonies et une récolte nettement supérieure à celle de l'an passé.
Les orages de début juin ont un peu rincé les fleurs d'acacias et nous avons eu une période de disette de près de 3 semaines durant lesquelles les abeilles ont eu du mal à trouver de quoi se nourrir.
Les bonnes réserves accumulées le mois précédent ont permis aux ruches de se maintenir en population.

Actuellement, nous sommes en pleine miellée d'été, avec les ronces, les tilleuls et les châtaigniers qui sont en pleine floraison, encore pour 10-15 jours.
En ce moment, les abeilles accumulent aussi beaucoup de pollen de grande qualité, qui sera utilisé pour l'élevage des premières abeilles d'hiver qui commencera vers la mi-août.
Dans 15 jours, nous allons commencer à récolter le miel d'été.
Les prochaines floraisons de trèfles, luzernes, chardons et autres petites fleurs sauvages permettront aux abeilles d'accumuler suffisamment de réserves de miel pour élever les abeilles d'hiver.
Les réserves de miel seront complétées par les abeilles lors de la floraison des lierres en septembre/octobre.

Nous produisons les derniers essaims avant que les abeilles ne se débarrassent des faux-bourdons, dès la fin de la miellée d'été.
En effet, cette échéance marquera la fin de la période de reproduction des abeilles qui entreront dans une phase "économique" afin d'économiser au maximum leur réserves.
Les faux-bourdons seront expulsés de leurs ruches et seules les ruches orphelines les accepteront.
Ainsi les derniers faux-bourdons pourront survivre et éventuellement féconder quelques dernières reines en juillet/août.
Globalement un faux-bourdon vit 30-35 jours maximum.

Notre programme de recherche sur la résistance des abeilles à leur principal parasite, le varroa, progressent comme nous le souhaitons.
Vers le 10 juillet nous allons récolter des varroas dans des grosses ruches, pour infester les ruches de recherche.
Début août, nous allons compter les varroas qui restent dans ces ruches de recherche afin de déterminer lesquelles sont capables de s'en débarrasser.
Les meilleures reines seront multipliées pour assurer la continuité de ce programme en 2023.
Cela fera 9 ans que nous avons lancé ce programme et le travail commence à porter ses fruits, car nous observons de plus en plus de ruches avec peu de varroas.

Amitiés apicoles.
Pascal


Voir toutes ses actualités


Le Rucher L'Abeille Hurepoise

Le Rucher L

Avec moins de 50 ruches de production, je sélectionne et reproduis les meilleures abeilles de notre cheptel afin de pouvoir transmettre des abeilles aux générations futures.
Nous commercialisons majoritairement nos produits en circuit court (AMAP, Groupement de Consom'Acteurs, associations, marchés locaux, vente directe...)

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

[Information importante sur nos tarifs]

Chers marraines, chers parrains,
A compter du 11 juillet prochain nous allons être contraints de faire évoluer nos tarifs.
Nous vous avons adressé un courrier mail en ce sens le 4/07/22 que nous vous mettons à disposition via le lien :
www.untoitpourlesabeilles.fr/information-importante-tarifs

Vous remerciant par avance de votre compréhension.
Introduction
Le mois de juillet est une période d’acti...




Imprimer la page

Retour