CLINIQUE D OCCITANIE

Logo CLINIQUE D OCCITANIE

Notre politique Développement Durable

Cette politique constitue la traduction formelle de l’engagement de la clinique d’Occitanie en faveur de la conciliation des trois grands principes constitutifs du développement durable, à savoir l’économique, le social et l’environnemental au travers d’un système de management environnemental (SME).
Conscient des impacts de l’activité des établissements de santé sur l’environnement et forte d’appliquer ces principes directeurs, la Clinique d’Occitanie s’engage dans une politique de développement durable se traduisant par des actions concrètes et la mise en œuvre d’un enregistrement EMAS (règlement européen).
 Consulter la déclaration environnementale EMAS.
L'objectif de développement durable vise à satisfaire les besoins de développement et la santé des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.
La démarche qualité inscrite dans le projet d’établissement et dans la dynamique structurelle de la clinique depuis de nombreuses années permet au quotidien la poursuite de l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins.


Voir leur site internet

Les ruches en images

  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE
  • La ruche CLINIQUE D OCCITANIE

L'apiculteur : Grégoire HEINRICH

UTPLA apiculteur Grégoire HEINRICH

Grégoire est un jeune apiculteur qui habite à Toulouse.

Il a augmenté son nombre de ruches après en avoir acheté 35 l'hiver dernier.  
Une partie de la saison a consisté à créer d'autres colonies pour habiter ces nouvelles maisons.
Il a donc divisé toutes les colonies qui lui restaient au printemps.
Il a fini l'année 2017 avec 70 colonies, en progression par rapport aux années précédentes.

Son prochain objectif est d'arriver à 100 ruches, que toutes ces caisses soient remplies de manière constante, peut-être en 2018, avec la volonté de s'occuper après, au mieux de ces colonies. 

Il a aujourd'hui plus de colonies en hivernage et relativement belles.
Ce qui laisse présager du meilleur pour la saison prochaine.

Enfin des miellées...

Chers parrains,
En cette semaine caniculaire je viens vous donner quelques nouvelles de nos chères avettes.

Je viens de commencer à poser les premières hausses aujourd'hui, pour les miellées de cet été.
On s’approche de la fin de saison, déjà… Les abeilles vont pouvoir encore profiter des quelques miellées estivales…
Je profite de l’ajout des hausses pour regarder chaque ruche et pour prendre un peu de ses nouvelles !

Une saison très surprenante dans la région… Ça n'a quasiment pas miellé jusqu'à présent, entre le froid, la pluie, le vent.
Quand j'ouvrais une ruche et que je regardais à l'intérieur, il y avait très peu ou pas de réserve.
Même « son de cloche » chez des amis apiculteurs qui m’ont relaté les mêmes faits, bien tristes pour nos colonies.
J’ai beaucoup angoissé à l'idée de perdre des ruches, mais ouf ! plus de peur que de mal.
J'espère que ça va bien mieller à partir de maintenant.
J'ai vu une nette amélioration depuis quelques jours et je m’en réjouis…
Je souhaite à nos abeilles et à moi-même de belles réserves pour l'hiver. 
Je vous souhaite, à vous parrains de très belles vacances d’été et vous retrouve très vite pour des nouvelles de nos petites protégées.

Encore merci pour votre gentillesse.
Grégoire

Voir toutes ses actualités


Le rucher de Lavaur

Le rucher de Lavaur

Le 1er rucher est situé à côté de Lavaur dans le Tarn, à 35 min de Toulouse.

Les récoltes espérées sont du miel de printemps, du miel toutes fleurs et du miel de tournesol.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

[LIVRAISON DE VOS POTS DE MIEL]
Chers parrains, nous clôturons très bientôt la campagne d’envoi des pots de miel pour cette année. La saison aura été rude pour nombre d’apiculteurs, comme vous avez pu le suivre tout au long de l’année. Nos vous mettons un peu plus bas, un lien vers le courrier très complet de Yves, l’un de nos apiculteurs.
Les derniers envois sont en cours et concernent le miel de votre apiculteur co...




Imprimer la page

Retour